Écrire et être lu

Prenez en main votre vie d'auteur

Mois : mai 2019 Page 1 of 2

Trouver les bons mots-clés pour vendre votre livre en ligne

Il est vrai que, d’ordinaire, je consacre les articles du mercredi à des définitions de mots ou de concepts liés au monde du livre. Cependant, je ne me vois pas vous expliquer ce que sont les mots-clés. À l’âge d’or d’internet et des moteurs de recherche, vous avez déjà fait une recherche sur Google, YouTube ou Amazon en tapant le ou les mots-clés en lien avec votre recherche.

Autant sauter l’étape de la définition à pieds joints et passer tout de suite aux questions qui nous intéressent : pourquoi les mots-clés sont-ils aussi importants ? Et comment choisir les bons pour que son livre soit visible en ligne ?

Lire la suite

Comment éviter le cliché

Voilà un mot tellement utilisé pour tout et n’importe quoi, tellement usé jusqu’à la corde par les lecteurs et romanciers de tout genre que le cliché est devenu… un cliché ! Nous avons une relation amour/haine avec lui. Nous cherchons à l’éviter pour montrer notre originalité artistique, et en même temps, nous savons que certains fonctionnent et que beaucoup de lecteurs les attendent. Difficile donc de s’en détacher.

D’autant que nous en consommons à longueur de journée. Hollywood est le premier fabricant de clichés au monde et les séries qui inondent Netflix ont une espérance de vie si précaire que rares sont les scénaristes qui vont se fatiguer à chercher l’originalité. Après tout, si cela a marché avec la série A, on n’a qu’à refaire pareil pour la série B, mais dans un autre décor.

Personnellement, je n’ai rien contre un ou deux clichés de temps en temps (je dois même dire qu’ils m’amusent beaucoup). Ils ont l’avantage de rassurer. Quand on en a repéré un, on sait à quoi s’attendre. Peu ou pas de surprise. On sait que le gros dur qui a perdu sa famille en début de roman va sombrer dans l’alcool. Nous nous doutons que l’homme et la femme qui s’engueulent au début du film vont finir par tomber dans les bras l’un de l’autre. Vous êtes persuadés que le superhéros en collants va sauver le monde au péril de sa vie au point culminant de l’action.

Pour autant, le monde de la littérature affiche clairement son aversion pour le cliché, et il est attendu de tout auteur qu’il fasse son maximum pour l’éviter. Pas facile, c’est vrai, mais pas impossible non plus.

Commençons par faire la liste des types de clichés que l’on peut rencontrer…

 

Lire la suite

Définition : le marketing de contenu

Chaque mercredi, j’explique et décortique pour vous un terme ou un concept en lien avec l’écriture, la publication et la promotion de livre. Cette semaine : le marketing de contenu ou l’art de faire de la promo de façon éthique et sans pub.

Lire la suite

La traversée du désert

Ne réglez pas votre navigateur internet, vous ne vous êtes pas trompé de site. Je ne vais pas vous expliquer comment survivre à une traversée du désert de Gobi en buvant de la sève de cactus et en mangeant du scorpion grillé. Ce désert dont je parle, c’est celui du découragement. Ce sentiment qui nous envahit tous à un moment ou à un autre.

Nous baissons la tête, les bras et nous nous répétons en boucle « A quoi bon continuer ? », « Je n’y arriverai jamais », « De toute façon, je suis nul. »…

Tout d’abord, rassurez-vous, vous n’êtes pas seul dans ce désert. Vous croyez l’être, mais vous ne l’êtes pas. Il est plus ou moins long selon les cas, certains résistent mieux à la chaleur que d’autres, mais nous passons tous par là.

Comme pour le lancement d’une expédition, la publication d’un livre commence tout feu tout flamme. Nous sommes motivés, reposés et nos sacs sont remplis de barres protéinées et de gourdes débordantes d’eau fraîche. Nous sommes remontés à bloc et rien ne nous arrêtera !

Nous écrivons, corrigeons, réécrivons, publions, communiquons… Nous travaillons d’arrache-pied pour notre livre (ou notre blog). Nous savons que cela va être difficile, que le marché est très concurrentiel, mais nous y croyons et nous ne ménageons pas notre peine.

Le livre est lancé. Pendant quelques semaines, des ventes se font, de bons commentaires sont publiés… et puis tout retombe. La fatigue se fait ressentir, les gourdes sont vides, les protéines assimilées. À ce stade, nous avons beaucoup travaillé pour peu de résultats, et le découragement nous gagne. C’est le désert.

Lire la suite

Découvrez le site SimPlement.pro

Chaque mercredi, j’explique et décortique pour vous un terme ou un concept en lien avec l’écriture, la publication et la promotion de livre.

Cette semaine, je vous invite à découvrir le site SimPlement.pro

Lire la suite

Comment cibler ses lecteurs

Lorsque j’ai publié l’article définissant ce qu’est un persona (en deux mots : un avatar incarnant son client idéal et servant à cibler ses lecteurs), j’ai eu le plaisir de recevoir des remerciements qui sont toujours source de satisfaction. J’ai également eu quelques réactions me demandant plus d’infos sur ce sujet.

« OK ! J’ai compris ce qu’est un persona. J’ai compris qu’il faut orienter ma communication vers mon lecteur idéal pour qu’elle soit efficace… mais comment je fais concrètement pour définir ce lecteur idéal ? »

Corinne

« J’ai des lecteurs qui vont de 12 à plus de 70 ans. Alors qui est mon persona, je n’en sais rien ! Prendre un livre de référence, OK, mais comment savoir à qui il s’adresse ? »

Séverine

Ce type de message m’est très utile également, car ils me permettent de définir précisément vos besoins et vos attentes… et donc d’y répondre avec plus d’efficacité. Alors, n’hésitez pas à réagir et à poser des questions dans les commentaires ou par email via la page contact.

Maintenant, occupons-nous de cette histoire de ciblage 😉

Vous avez, de toute évidence, compris l’importance de cibler la communication autour de votre livre. S’adresser à tout le monde de peur de louper une petite tranche de lecteurs est le meilleur moyen de ne parler à personne et de passer totalement inaperçu.

C’est à cela que sert le persona. En incarnant vos lecteurs en un avatar fictif, mais réaliste, vous pouvez adresser vos messages à cette « personne » et toucher ainsi ceux qui lui ressemblent.

Puisque nous sommes des auteurs indépendants avec de faibles ressources, nous devons utiliser les moyens du bord. Hors de question de se lancer dans une étude de marché, de qualité professionnelle certes, mais hors de prix. Alors, comment faire ?

Pour cela, je vous propose d’utiliser un entonnoir…

Lire la suite

Quel impact ont les avis négatifs sur une preuve sociale

Salut les auteurs indépendants.

Dans cette vidéo, je vais répondre à une question qui m’a été posée sur Twitter suite à la publication d’un article où je définissais ce qu’est une preuve sociale.

Une preuve sociale en deux mots, c’est promouvoir son produit, son livre en mettant en avant des commentaires et des retours des lecteurs précédents. Ça permet de rassurer l’acheteur qui peut être parfois incertain avant de franchir le pas de prendre sa décision. C’est le principe des commentaires qu’on peut trouver sur les sites comme sur Amazon.

Suite à cette publication, Ahogur m’a demandé sur Twitter : quel impact, je pensais, pouvait avoir la preuve sociale dans le cas d’avis ou de commentaire négatif ? Il y a trois types de comportement qui peuvent expliquer pourquoi nous sommes influencés par la preuve sociale.

Lire la suite

Comment déclarer ses droits d’auteurs 2018

C’est le printemps ! Les petits oiseaux chantent, les bourgeons éclosent, les feuilles d’impôts poussent sur l’arbre de notre administration… Il est temps, pour tout un chacun, de déclarer l’immense fortune accumulée pendant l’année 2018 pour permettre aux nécessiteux du château de changer la vaisselle.

Trêve de cynisme facile. Ce n’est pas mon sujet d’article préféré, mais si je n’en parle pas maintenant, je ne le ferai jamais. Alors voici, en quelques lignes les milles et une façon de déclarer ses droits d’auteur afin d’être en règle avec l’administration fiscale française.

Vous allez voir, ça va être fun (mais si ! mais si !)

Lire la suite

Comment remédier à une période sans écrire

Salut les auteurs indépendants.

Dans cette vidéo, je réponds à une question qui a été posée par KJ sur Twitter, une question qui ne m’était pas directement destinée, mais comme je la vois assez souvent sur les réseaux sociaux, je me suis dit qu’elle pouvait intéresser pas mal de monde.

La question était « Comment remédiez-vous à une longue période passée sans écrire ? »

Lire la suite

7 sources d’inspiration pour trouver l’idée de votre roman

Vous voulez savoir comment on trouve une idée de roman? Je vais vous le dire, mais laissez moi d’abord vous raconter une histoire.

Le 2 décembre 2017, je passais un dimanche tranquille avec ma belle-famille. Ma compagne était alors enceinte de plusieurs semaines. Nous savions que ce serait un garçon, et nous savions que nous l’appellerions Charlie. A cette époque, bon nombre des conversations tournaient autour de la grossesse, des bébés et des enfants.

Mon adorable belle-mère s’inquiétait à voix haute de l’effet potentiellement néfaste des smartphones et tablettes sur les tout-petits. J’allais dans son sens, et je racontais comment, étant enfant, je passais des heures dans ma chambre à jouer avec mes figurines, à leur inventer des aventures. C’est sans doute grâce à cela que j’avais acquis ce goût et cette « aisance » à raconter des histoires. Si les tablettes avaient existé en ce temps-là, j’aurais probablement passé tout mon temps le nez collé dessus et ma vie aurait été très différente. J’ai toujours placé l’imagination et la créativité très haut sur l’échelle de mes valeurs.

Ma compagne enchaîna en se rappelant que, étant petite, elle avait un ami imaginaire qui la suivait partout. Un homme invisible du nom de Harold et…

BING !!!!

C’est ce qu’il s’est passé dans ma petite tête. Il y a eu une collision, un choc frontal entre deux idées : un enfant imaginatif qui s’invente des histoires et un ami imaginaire invisible. Ainsi est né le concept de « Charlie et le magicien invisible ».

Ce phénomène n’est pas rare. Il est même particulièrement fréquent pour tout et n’importe quoi. J’ai des courgettes, j’ai du fromage… BING ! Je fais un gratin de courgettes.

C’est également ainsi que bon nombre d’idées d’invention émergent. J’ai une moto, j’ai des skis… BING ! J’invente la motoneige (ou Ski-doo pour les Québécois).

Bref, ce que nous appellerons ici l’inspiration peut se manifester n’importe où, n’importe quand et à n’importe quel sujet. Les Grecs de l’antiquité appelaient les muses, Stephen King y fait référence comme au type qui squatte son garage et pille son frigo, Elizabeth Gilbert l’imagine comme des entités magiques qui nous rendent visite… peu importe. Cette inspiration, c’est elle qui décide où, quand et comment elle frappe.

« Mais alors, me direz-vous, comment savoir si cette inspiration va un jour me bénir de son touché gracieux et me faire don d’une idée de roman ? Je vais peut-être attendre toute ma vie pour rien ! »

Tututut ! Pas de défaitisme prématuré ! L’inspiration est comme un joueur de baseball qui s’entraîne à la frappe. Plus vous lui envoyez de balles, et plus il a de chances de réaliser un home run.

Voici donc des sources d’inspiration connues et reconnues pour leur efficacité qui vous permettront d’approvisionner votre inspiration en matière première.

Lire la suite

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén