60 conseils pour un auteur indépendant

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  • 1

Dans le cadre de l’événement interblogueurs « 3 conseils à un auteur indépendant », ce sont dix-huit blogueurs et auteurs qui ont publié un article sur leur site internet. Cet article devait répondre à la question suivante : Quels sont les trois conseils que vous donneriez à votre meilleur ami s’il voulait se lancer dans l’auto-édition ?

Je dois dire que j’ai été emballé par la diversité des conseils et des origines des participants. Ces conseils sont aussi variés que justes et chacun des participants a contribué à la richesse de cet événement et je les en remercie grandement.

Tous ces conseils sont répertoriés dans un ebook : « 60 conseils à un auteur indépendant » que vous pouvez télécharger gratuitement à la fin de cet article. Leurs auteurs y sont également présentés avec un lien vers leur site, rendez-leur visite :

Léna Lucily du blog « Lena Lucily »

Auteure indépendante depuis 2018, je partage avec vous mon quotidien de romancière. Auteurs, venez piocher sur mon blog des conseils pour vous autoéditer, de la phase de rédaction de votre roman à sa mise en ligne sur les plateformes. Vous y trouverez des retours d’expérience, des tutoriels, des avis sur des solutions que j’ai testées ou des réflexions plus générales sur l’écriture.

Marie-Odette Maryam Pinheiro du blog « Couscous et méditation »

Depuis que je suis convertie à l’islam et surtout depuis que je suis voilée, je vis plein d’aventures. Car une partie de la société a un mauvais regard sur l’islam et les femmes voilées (il faut dire qu’on n’est pas aidés par les médias !). J’écris donc pour changer le regard sur l’islam et les femmes voilées à travers mes livres et mon blog Couscous & Méditation.

Norman T. Ray du blog « Norman T Ray »

Passionné de superhéros, de jeux de rôle et de science-fiction depuis toujours, Pascal « Norman T. Ray » Béhem, 48 ans, s’est enfin décidé en 2013 à coucher sur papier les histoires qui lui trottaient dans la tête depuis des décennies. Même si ses romans publiés en ebook, Mais Qui est Donc Sister Love ? et Dieux et Avatars, RV, n’ont pas encore rencontré de public, il en est très fier !

Thalia Remmil du blog « Thalia Remmil »

Thalia Remmil est mon nom de plume. Je vis dans le Vexin français en communauté familiale avec mes enfants, mon petit-fils, mon père, mes deux chiens et mes neuf chats. Mon site est le partage de mon parcours de vie, de mon univers, des causes qui me tiennent à cœur. Un univers empli d’une grande sensibilité qui pose inlassablement la question : C’est quoi l’Amour ? Au travers de fictions aux personnages attachants.

Ethan Joe Pingault du blog « Fourmiztory »

C’est quoi FOURMIZTORY ?

Fourmiztory, est une communauté d’auteurs qui souhaitent partager leurs passions de la lecture, de l’écriture et de l’autoédition.

Un blog sur lequel je partage mon aventure d’auteur !

Je partage tout ce que j’apprends sans retenue !

Au travers de mon contenu, j’aide pas à pas les auto-édités à devenir indépendants et vivre de leur plume !

Clique ici pour rejoindre l’aventure : https://www.fourmiztory.com/

Ed Arty du blog « Ed Arty auteur »

Consultant et auteur du livre biographique et humoristique « Les consultants qui rayaient la moquette » qui dénonce un système normalisé où les consultants doivent obéir aux règles très strictes des « partners » ou associés des cabinets de conseil.

Éditeur du « blog du consultant » où l’on parle burnout et management, et aussi un peu autoédition : https://edartyauteur.wixsite.com/blogconsultant

Magali Catherine du blog « Ficelle d’auteur »

Je suis blogueuse sur le site Ficelles d’Auteur, où je donne des conseils en écriture. J’ai créé ce site pour partager ma passion de l’écriture, et aider les gens à mettre des mots sur leurs idées. Pour moi, l’écriture ne devrait jamais être réservée à une élite, ni même simplement au monde littéraire. L’imagination n’a pas de limites. Moi-même, je m’inspire beaucoup du cinéma pour visualiser mes idées.

Erika Pelletier du blog « Creakika »

Je suis blogueuse sur le site Ficelles d’Auteur, où je donne des conseils en écriture. J’ai créé ce site pour partager ma passion de l’écriture, et aider les gens à mettre des mots sur leurs idées. Pour moi, l’écriture ne devrait jamais être réservée à une élite, ni même simplement au monde littéraire. L’imagination n’a pas de limites. Moi-même, je m’inspire beaucoup du cinéma pour visualiser mes idées.

Madame Kearing du blog « Madame Kearing »

Je partage sur mon blog, le fruit de mes recherches sur les techniques d’écriture et de mon expérience d’écrivaine. J’agrémente le tout des histoires courtes inspirées de la vie quotidienne de gens ordinaires.

Sandrine du blog « La Plume d’Isandre »

La Plume d’Isandre est un blog livres et voyages, avec un petit côté lifestyle. On peut y trouver des idées et chroniques de livres, que ce soit d’auteurs auto-édités ou bien publiés par des maisons d’édition, mais aussi des balades photos dans plusieurs pays d’Europe, des réflexions sur le blogging, des conseils utiles pour les auteurs… les idées essentielles, derrière le thème « livres et voyages », sont d’explorer, de découvrir et de partager.

Laure Keesing du blog « L Keesing »

Après avoir parcouru une vie d’études et de travail en divers lieux, je
suis venue m’installer en Béarn pour me consacrer à ce qui me paraît
être le plus important : comprendre ce que je suis et ce que j’ai à
faire dans cette vie. Par quels moyens ? L’exploration, la découverte,
la créativité…

Mon site présente les ouvrages que j’autopublie, des livres
essentiellement, ainsi qu’un blog.

Séverine Vialon du blog « Sevylivres »

Passionnée d’écriture, Séverine VIALON s’y adonne depuis ses 13 ans, depuis son retour brutal du Cameroun qui a fait exploser son univers de l’adolescence. Très ancrée dans le réel, elle trouve son inspiration dans la vie… la sienne et celle de ceux qui l’entourent. Son besoin d’identification se traduit par un style simple, accessible et poétique.
Tous ses écrits ainsi que ses lectures sont à retrouver sur : sevylivres.fr

Gracieuse Robert du blog « Gracieuse Robert »

Gracieuse a la grâce d’une danseuse dans son style et les paroles de Robert le charretier dans son contenu. Cette grande madame écrit beaucoup, sur papier, sur PC, ticket de caisse, le dos d’un… bref. Elle aime échanger sur les livres, avec les auteurs, les lecteurs : la meilleure manière de montrer son admiration d’un écrivain est de partager ses histoires. Elle officie régulièrement sur son site : www.gracieuserobert.com

Charlotte Adam du blog « Charlotte Adam romancière ».

Lectrice assidue et romancière de polars et thrillers, en auto-édition depuis 2017, je partage sur mon site www.charlotteadamromanciere.com des articles en rapport avec mes deux passions : lecture et écriture. Le site propose des astuces d’écriture, des anecdotes sur la création de mes romans déjà publiés, des avis de lecteurs, des infos sur mes projets en cours, ainsi que des chroniques sur les livres que je lis.

Meryma HAELSTROME du blog « Meryma Haelstrome »

Je suis Meryma Haelströme, auteure de romans fantasy et fantastiques, chroniqueuse et correctrice d’œuvres de fiction. Sur mon site, vous trouverez les liens vers mes écrits publiés, et mes projets d’écriture en cours. Vous pourrez également découvrir les services de relecture et corrections que je propose et me contacter en cas de besoin. Sur le blog sont postés les scripts de mes vidéos YouTube qui sortent chaque mercredi.

Nathalie Longevial du blog « Nathalie Longevial auteure »

https://nathalie-longevial-auteure.com est une fenêtre ouverte sur la vie. Je collecte les émotions qui passent, les instants fugaces et les colères aussi. Au milieu d’articles sur tout et n’importe quoi (l’insomnie, la cinquantaine, la mode, les vacances), se glissent de temps en temps des posts sur l’écriture. Je décortique avec autodérision, les errements, les doutes, les essais-erreurs par lesquels passent tous les apprentis auteurs pour tirer mes « leçons pour auteur anonyme. »

Carine Poirier du blog « la voyageotheque »

Bonjour ! Je suis Carine Poirier. Mon univers est le voyage sous toutes ses formes. Auteure d’un récit et de guides, je suis également blogueuse sur la Voyageothèque où je mets en avant la littérature de voyage et les écrivains voyageurs. Les livres issus de leurs expériences, bien souvent extraordinaires et agitateurs de rêves manquent de visibilité dans nos librairies. Ils en trouvent désormais sur la Voyageothèque.

Françoise Leygnac du blog « Un blog pour savoir écrire »

Je m’appelle Françoise.  Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé les animaux, lire,  et écrire. Mes quatre blogs rendent compte de ces passions et tout particulièrement le petit dernier, « Un blog pour savoir écrire »,   où j’ai eu envie de partager mon plaisir d’écrire et de manier la langue française avec ceux pour qui le passage à  l’écriture peut être une épreuve malgré le désir.

« Un blog pour savoir écrire » offre des réflexions sur la possibilité d’oublier ses complexes face à l’écrit,   mais aussi des aides concrètes pour se sentir plus à l’aise avec l’orthographe,  la grammaire et le vocabulaire,  d’une façon simple et ludique.

Venez donc faire un tour sur le blog, quelle que soit votre maîtrise de la langue ! Je vous attends.

Enfin, je ne pouvais évidemment pas ne pas participer à mon propre événement, voici donc les 3 trois conseils que je donnerai à un auteur indépendant

1 — Allez chercher l’inspiration

Une idée de roman, ce n’est rien d’autre que deux observations qui entrent en collision.

Cela peut venir d’un article dans le journal, d’une histoire racontée par un collègue de travail, d’une blague à la radio ou, encore mieux, de l’écriture d’une scène, d’une nouvelle ou d’un souvenir dans votre journal intime.

Beaucoup de personnes pensent que les auteurs sont des élus, bénis par les muses, qui n’ont qu’à s’asseoir devant un clavier pour que les idées fusent. Rien n’est plus faux.

Stephen King, l’un des auteurs contemporains les plus prolifiques, compare sa muse à un gros type à moustache qui squatte son garage. Il pille le frigo, boit les dernières bières, met les pieds sur la table et passe ses journées avachi sur le canapé. L’invité idéal quoi !

Pour autant, il ne le chasse pas, car ce n’est pas à la muse qu’il appartient d’aller vers l’auteur. C’est l’inverse. L’inspiration n’est pas là pour faire le boulot à la place de l’auteur. Elle ne sert qu’à créer des liens entre les choses.

(Lisez l’article : « 10 conseils d’écriture de Stephen King »)

Donc si vous attendez que les idées viennent avant de commencer à écrire, laissez-moi vous le dire : vous allez attendre longtemps.

Comme d’habitude, tout est entre vos mains. C’est à vous de chercher les idées. Comment ? En lisant des livres, des journaux, des magazines, en regardant des films, des reportages, des pièces de théâtre, en discutant avec vos collègues, vos voisins, votre famille, vos amis… c’est-à-dire en faisant les milles-et une choses que vous faites déjà, mais avec un esprit attentif et ouvert à tous les éléments qui pourraient vous servir pour inventer une histoire.

Soyez à l’écoute. Une écoute active dans laquelle votre concentration et votre énergie sont investies avec cette préoccupation en tête.

 

2 — Soyez authentique

Ce conseil vaut autant pour vos écrits que pour l’approche personnelle de votre casquette d’artiste.

« Écrivez sur ce que vous connaissez »

C’est sans doute l’une des trois règles d’or lorsqu’on écrit un livre.

Tout comme le métier d’acteur, de danseur ou de chanteur, l’écriture est un art qui n’a de la valeur que par ce que l’auteur apporte de sa personne. Comme le dit Elizabeth Gilbert dans son livre « Comme par magie » : toutes les histoires ont déjà été écrites, mais pas par vous. C’est ce que vous seul pouvez apporter à cette histoire qui va lui donner une valeur supplémentaire. Sinon, ce n’est qu’une pâle copie de ce qui a déjà été fait.

(Lisez l’article : « Les 6 qualités pour avoir de l’inspiration selon Elizabeth Gilbert »)

Or, pour pouvoir se laisser aller à apporter sa touche personnelle, vous devez être libre de toute recherche. Tout comme l’acteur se sent totalement libre de son interprétation quand il connaît parfaitement son texte, vous devez maîtriser votre sujet pour écrire librement et apporter votre patte.

Cela concerne les recherches que vous devez faire pour connaître un environnement, une technologie ou une page de l’histoire, mais c’est également vrai pour la personnalité de vos personnages. Leurs défauts et leurs qualités sont aussi les vôtres. À vous de fouiller dans ce que vous avez de plus noble ou de plus sombre pour l’appliquer à la vie de vos héros.

Si le personnage principal de « Charlie et le magicien invisible » est un petit garçon rondouillard, timide et imaginatif, ce n’est pas un hasard. Il est l’exacte réplique de l’enfant que j’étais il y a… heu… quelques années.

Ne « jouez » pas les artistes

« Artiste » n’est pas un statut, et « écrivain » non plus.

Personne ne vient au monde avec une étiquette d’artiste collée sur le front et, contrairement à ce que certains croient, nous sommes tous capables de faire preuve de créativité et nous avons tous une sensibilité artistique.

Il n’y a donc pas d’heureux élus nés sous une bonne étoile. Il y a ceux qui travaillent dur et qui s’améliorent rapidement et il y a ceux qui travaillent moins et qui progressent moins vite. C’est le seul facteur qui compte vraiment.

Alors, ne perdez pas votre temps à jouer les artistes maudits, ceux qui vivent leur créativité comme une malédiction, qui se torture à chaque ligne ou qui font subir leur mauvais caractère à leur entourage sous couvert d’une sensibilité exacerbée. A part flatter votre ego, ce genre de comportement ne vous apporte rien.

Soyez humble, restez vous-mêmes et contentez-vous d’écrire. C’est une discipline assez difficile sans y ajouter un vernis de faux états d’âme.

3 — Segmentez

Si vous êtes un adepte de la gratification immédiate, passez votre chemin.

Vous n’aurez pas terminé votre livre à la fin de la semaine.

Vous n’aurez pas des milliers de lecteurs après votre premier lancement.

Votre 1er jet ne sera pas la version définitive de votre livre.

Écrire et promouvoir un livre est un processus long, difficile et qui comporte de très nombreux facteurs et risques d’échec. Écrire un livre demande des mois de travail, se constituer une communauté de lecteurs demande des années.

C’est long. Très long.

Ne croyez pas que j’essaie de vous décourager, car cela en vaut la peine. Tenir dans ses mains le fruit de tant de travail est un bonheur qui n’a pas de prix, tout comme les retours de ses lecteurs.

Cela peut paraître insurmontable si on considère la somme de travail et d’effort d’un seul coup d’œil. C’est comme de vouloir escalader l’Everest pour la première fois. La montagne est là, face à vous, elle vous écrase de toute sa masse. Il est facile de se sentir découragé avant même d’avoir commencé.

(Lisez l’article : « Comment gérer son temps pour pouvoir écrire »)

Mon conseil face à cela : segmentez. Découpez la montagne de travail en plusieurs dizaines de petits segments qui ne vous impressionneront pas.

Vous n’escaladez pas l’Everest, vous grimpez une paroi de l’Everest ; quand vous aurez terminé celle-là, vous grimperez la suivante. Et encore la suivante. Jusqu’au sommet.

Avancez dans l’écriture de votre livre de la même façon. Écrivez une ligne après l’autre, corrigez une page après l’autre, créez votre site auteur par étape, pas à pas.

Vous vous rapprocherez de votre but lentement, mais inexorablement.

Cet article marque donc la fin de cet événement interblogueurs. Pour retrouver l’intégralité des 60 conseils dans un eBook gratuit, vous n’avez qu’à CLIQUER ICI.

Merci encore à tous les participants et au soutien que vous leur apporterez en visitant leur site. Ces blogueurs ont donné de leur temps et de leur énergie pour partager ce savoir avec vous. Le meilleur moyen de les remercier est de visiter leur site et d’en parler autour de vous.

Image par Wolfgang Eckert de Pixabay


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  • 1

3 commentaires sur “60 conseils pour un auteur indépendant”

  1. Je télécharge et je prends connaissance de tout ça tranquillement. Un détail : “ceux (…) qui se torture à chaque ligne…” se torturent. Pardon mais ça m’a sauté au museau 🙂 Merci pour ce bel événement, dommage que je ne l’ai pas su plus tôt.

Laisser un commentaire