Bonnes Nouvelles!

Bonnes Nouvelles!
Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Est-ce que vous voulez que nous déverrouillions ensemble ce qui limite votre succès ?

Alors, continuez votre lecture. La clé est peut-être dans les lignes qui suivent.

Vous noterez que j’ai écrit « Bonnes Nouvelles » au pluriel… ce n’est pas un hasard 😉

Le blog

D’abord, le petit bilan de la rentrée. Il est un peu en retard, car j’étais en attente de certaines données qui se sont fait attendre et je tenais à les partager avec vous.

Je vais faire court. Je sais que les bilans n’intéressent souvent que ceux qui les écrivent.

Après avoir atteint le seuil des 1000 abonnés, au mois de mai, j’ai procédé à une purge de la liste email. Ça a l’air sale dit comme ça, mais c’est une pratique que je vous conseille de suivre avec vos propres listes.

Il y a une catégorie de personnes qui s’abonnent uniquement pour recevoir les bonus gratuits et qui, par la suite, ne prennent plus la peine d’ouvrir les newsletters que vous leur envoyez. « Pas grave » me direz-vous, sauf que cela fausse les statistiques de votre site internet. Il vaut donc mieux les désabonner automatiquement (et comme ils n’ouvrent jamais les emails, ils ne s’en aperçoivent même pas).

Bien sûr, cela fait baisser le volume de votre liste, mais ce que vous perdez en quantité, vous le gagnez en qualité. Votre liste est plus réactive et donc plus impliquée.

J’ai donc perdu une centaine d’abonnés durant cette opération, immédiatement compensé par de nouveaux arrivants. Vous êtes, à l’heure où j’écris ces lignes, 1 173 abonnés actifs, soit une augmentation d’environ 30 % en quatre mois. Ce qui est juste génial !

Je veux donc vous remercier pour l’incroyable boost que vous donnez à ce site. Sans votre implication, tout ce que je fais ne servirait à rien.

Image par Gerd Altmann de Pixabay

Prenez en main votre vie d’auteur

Puisque vous êtes le héros de cette histoire, il est normal que vous en soyez au centre. C’est pourquoi je vous invite à donner votre avis sur l’avenir de ce blog.

Maintenant, on passe à la vitesse supérieure.

Si vous lisez ceci, c’est parce que vous voulez devenir un véritable auteur indépendant, écrire plus vite et mieux, exploser le nombre de vos lecteurs et voir le volume de vos ventes décoller comme une fusée.

Je veux travailler pour vous y aider, mais pour cela j’ai besoin que vous m’aidiez à y voir plus clair.

C’est pour cela que j’ai créé un questionnaire sur la plateforme de Google Form. Il comprend des questions qui nous permettront de voir plus clair dans vos objectifs et ce qui vous empêche de les atteindre.

Ce sera également une occasion pour vous de faire un point sur votre situation et de vous poser les bonnes questions.

En prenant les 5 minutes nécessaires pour compléter le questionnaire ci-dessous, vous vous donnerez les moyens d’avancer. Vous ferez partie de ceux qui prennent en main leur vie d’auteur. C’est la condition sine qua non si vous visez le succès.

Avec ces éléments, je serais en mesure de construire le programme pour vous propulser au sommet. C’est pourquoi je compte sur vous pour répondre à ces quelques questions en cliquant ici.

Le coaching

Les coachings de trois mois qui ont été gagnés au mois de mai sont maintenant terminés, et le moins que je puisse dire c’est que je suis très fier de ces trois auteures hyper-dynamiques et du travail que nous avons accompli ensemble (enfin, surtout elles 😉 )

Meryma a augmenté le nombre de ses abonnés de 50 %, amélioré la qualité de ses vidéos YouTube et est sur la bonne voie pour dynamiser ses publications sur les réseaux sociaux.

Sandra P. a créé son site auteur et mis en place une stratégie de communication qui devrait lui amener une tonne de trafic.

Sandra D. a terminé son premier roman malgré les obstacles. Un projet qu’elle avait commencé il y a un an et demi.

Bravo à toutes les trois. Elles ont bossé comme des malades pour ces résultats.

Mais il y a eu une 4e révélation au cours de ces coachings : j’adore cela !

J’ai adoré accompagner ces trois auteures dynamiques et motivées, les aider à surmonter les obstacles et les motiver pour entretenir le feu sacré. Chacune avait une problématique différente, un angle à part et leur propre personnalité.

Je n’attends qu’une seule chose, c’est de recommencer.

Sachez que je vais donc très prochainement rouvrir les portes de mon humble demeure pour accueillir à nouveau trois d’entre vous.

Il me reste certains détails à régler au préalable, mais gardez l’œil sur votre boîte email, car les places seront limitées.

Image par Gerd Altmann de Pixabay

YouTube

On ne va pas se mentir, côté chaîne YouTube, ce n’est pas la joie.

115 abonnés et deux vidéos publiées depuis le début de l’année : le live Facebook organisé pendant le confinement et l’interview d’Oliver Krauq en image fixe, car la capture d’écran de Skype n’avait pas fonctionné.

Ça pourrait être nettement mieux.

C’est pourquoi l’un de mes objectifs est de faire renaître cette chaîne YouTube de ses cendres, mais de le faire dans les règles de l’art. Terminé les vidéos de 3 ou 4 minutes tournés chaque semaine à la va-vite sur mon canapé. Cette fois, je table sur la qualité avec des vidéos moins fréquentes, plus longues, sur des sujets qui VOUS préoccupent et dans un style qui me ressemble.

Mon objectif est, cette fois, à moyen terme : arriver à 10 000 abonnés YouTube avant le 31 décembre 2022 avec une ou deux vidéos par mois.

Comme d’habitude lorsque je me penche sur un un sujet, je me gave de livres, d’articles et de vidéos pour en apprendre le plus possible et ensuite je mets en pratique.

Vais-je partager cette expérience avec vous pour en faire profiter vos chaînes et vos vlogs ?

À votre avis ? 😉

Image par Alemko Coksa de Pixabay

The Working Dead

Enfin, mon prochain roman arrive au bout de son processus d’écriture. Après plusieurs essais, j’ai fini par trouver le ton, l’angle, et l’histoire que je voulais raconter.

De toute évidence, The Working Dead n’est pas un roman jeunesse, mais j’espère qu’il plaira par l’originalité de son concept.

Je vous livre ici la 4e de couverture provisoire :

« Et si les zombies ne cherchaient pas à nous dévorer ?

Dans une France d’après-demain, les morts reviennent à la vie pour reprendre le chemin du travail. Une truelle ou un attaché-case dans leurs mains décomposées, ils errent dans nos rues et causent des dégâts considérables par leur maladresse. Face à cette menace loin des standards hollywoodiens, le gouvernement réagit en engageant des équipes d’intervention spécialisées. On les appelle : les chô ‑morts.

Gilles Dubois, un soixantenaire fatigué à six mois de la retraite, se voit remplacé par un automate à son poste d’agent de maintenance. Sans emploi, acculé par les dettes et cerné par une bureaucratie aussi incapable qu’implacable, il n’a plus le choix : il doit s’engager en tant que chasseur de zombie.

Pour gagner son droit à la retraite, Gilles doit désormais risquer sa vie. »

D’abord prévu pour être une nouvelle de 7 ou 8 000 mots, je me suis rendu compte du vrai potentiel de cette idée. J’ai alors repris toute mon histoire depuis le début pour finir avec un roman court de 50 000 mots.

The Working Dead est une fable écrite sur un ton léger et volontairement humoristique. Elle traite du monde du travail sur fond d’apocalypse zombie. Des morts-vivants comme nous n’avons pas l’habitude de les voir.

Lorsque mon alpha-lectrice préférée aura terminé sa lecture et que j’aurai terminé les corrections d’usage, mon manuscrit partira chez le correcteur pour une publication dans le premier trimestre 2021.

D’ici là, j’aurai besoin de bêta-lecteurs. Alors avis aux amateurs 🙂

Image par Sammy-Williams de Pixabay

 

Voilà pour ce qui est du programme de cette saison 2020/2021. J’espère qu’il vous plaît et vous inspire.

Si c’est le cas, alors ne partez pas avant d’avoir complété ma petite enquête. Vous avez 5 minutes? Alors pourquoi ne pas le faire maintenant ?  😉


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

10 commentaires sur “Bonnes Nouvelles!”

  1. Monsieur Jérôme, j’ai rempli deux fois votre questionnaire car j’avais oublié de dire quelque chose. Cette fois je laisse ce commentaire ici: Pour être beta lectrice, j’aimerais beaucoup le faire pour vous.

    p.s. Je vous avais écrit début mars 2020.

  2. Bonjour, Jérôme.

    Que de bonnes nouvelles : c’est bienvenu en cette année 2020.
    Si vous m’autorisez, une petite coquille s’est glissée dans le paragraphe coaching : “(enfin, surtout elle;) )” – il me semble qu’elle devrait être au pluriel.

    Je ne sais pas si je serais un bon bêta-testeur, mais si vous êtes en manque de candidats (bizarrement, je m’inquiète assez peu…), j’aurais grand plaisir à vous rendre service.

    Cordialement,

    Cyril

  3. Bonjour Jérôme,
    Je veux bien être bêta-lecteur de votre roman. C’est un exercice que j’ai déjà fait et j’ai mis au point un questionnaire Google pour que les bêta-lecteurs de mes écrits répondent en toute objectivité…
    Je serai donc implacable mais néanmoins (ou nez en moins s’agissant de zombies…) bienveillant
    A bientôt

  4. Bonjour Jérôme,
    J’ai répondu au questionnaire hier soir (et je pensais avoir laissé un commentaire, mais je ne le vois pas). Bref, je serai ravi de vous servir de bêta-lecteur. J’aurai moi aussi très bientôt besoin de ce type de service pour un roman, un recueil de nouvelles et un recueil de poèmes…
    J’ai décidé de franchir le pas de l’édition dans la première partie de 2021.
    En attendant, j’aimerai bien lire votre roman.
    A bientôt
    Camille

    1. Le premier commentaire était dans les tuyaux. Tout s’est débouché d’un coup. C’est pas grave.
      Merci pour le questionnaire. J’en ferai bonne usage. Promis

Laisser un commentaire