Définition : le persona

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  

Chaque mercredi, j’explique et décortique pour vous un terme ou un concept en lien avec l’écriture, la publication et la promotion de livre.

Cette semaine : le persona

Qu’est-ce que c’est ?

Appelé également avatar, il s’agit du portrait d’un personnage fictif qui incarne le lecteur idéal pour votre livre.

Votre persona possède un nom, une famille, un métier, des loisirs, des rêves, des désirs et des freins. Même si cette personne n’existe pas, sa description doit être le plus proche possible de la réalité.

Vous pouvez même faire son portrait graphique de la façon dont vous l’imaginez. Le dessiner, choisir une photo sur internet ou prendre la photo d’un fan de vos ouvrages que vous connaissez (et qui n’est pas votre maman… ça ne compte pas Winking smile ).

Les avatars sont très régulièrement utilisés par les professionnels du marketing pour incarner leur cible commerciale et ainsi orienter leur communication à leur intention.

À quoi cela peut me servir à moi ?

Après tout, vous êtes un auteur indépendant et non une société au large capital. Vous n’avez pas les moyens de lancer de grandes campagnes de publicité. Pourquoi auriez-vous besoin de construire l’avatar de votre lecteur idéal ?

C’est justement parce que vous n’avez pas les moyens de lancer de grandes campagnes de pub ou le temps de le faire que la communication autour de votre livre doit faire mouche le plus vite possible. Et pour qu’elle fasse mouche, vous devez savoir à qui vous vous adressez.

Le pire choix lors d’une communication est d’essayer de parler à tout le monde, car c’est le meilleur moyen de n’intéresser personne.

OK, OK. Comment je m’y prends alors ?

Étape 1

D’abord, vous devez définir votre lecteur idéal. Il existe plusieurs méthodes pour cela.

L’une des plus simples consiste à cibler les lecteurs d’un autre livre déjà sorti. Il doit être populaire et le plus proche possible du vôtre.

Par exemple, dans le cas de mon roman jeunesse « Charlie et le Magicien invisible », l’histoire d’un garçon de 8 ans propulsé dans d’incroyables aventures pleines de magie, mon livre de référence est « Harry Potter à l’école des sorciers ». Les deux s’adressent à un public jeune et répondent aux mêmes codes.

Étape 2

Dressez la carte d’identité de votre persona. Donnez-lui un prénom, un genre, un âge, une profession, une situation sociale, familiale, professionnelle et un niveau d’étude.

L’objectif n’est pas d’être ultra-précis. Il est évident que tous vos lecteurs n’ont pas le même âge, le même nombre d’enfants et les mêmes passions ; mais vous aurez ainsi créé un interlocuteur auquel vous pourrez vous adresser lors de vos promotions et campagnes de communication.

Ainsi vous ne parlerez plus à « tout le monde » (et donc personne), mais bien à une cible soigneusement choisie.

Étape 3

Posez-vous des questions quant à votre persona. Vous devez essayer de déterminer sa psychologie et écrire les réponses à des questions comme celle-ci.

À quoi aspire-t-il dans la vie ? Quels sont ses rêves ? Qu’est-ce qui le fait bouger dans la vie ? Qu’est-ce qui lui plaît ? Qu’est-ce qui ne lui plaît pas ? Qu’est-ce qu’il cherche dans un livre ? Quelle est sa plus grande peur ? Sa plus grande joie ? Qu’est ce qu’il cherche sur Google ? Etc.

Faites comme si vous inventiez un personnage de roman. Le processus n’est pas si éloigné.

Puisqu’il est fictif, il est préférable d’en faire des tonnes. Vous savez le faire… vous êtes écrivain. Winking smile

Étape 4

Maintenant que vous avez 5 ? 10 ? 20 ? pages de descriptif sur la personnalité de votre persona, vous devez les résumer de façon à ce que tout tienne sur une seule page.

Pour cela, vous pouvez écrire un synopsis d’une page, faire un mindmap ou opter pour une méthode plus graphique avec une carte d’identité comme celle-ci.

Mon persona copie

Étape 5

Maintenant que vous savez à qui vous parlez et de quoi cette personne a envie, de quoi elle a besoin et ce qu’elle veut surtout éviter, vous pouvez rédiger une communication qui s’adressera à elle directement.

Votre fenêtre de communication sera forcément plus étroite, mais elle sera également plus efficace et aura plus de chance de convertir de parfaits inconnus en nouveaux lecteurs

Et vous ? Quel est votre persona ? Même si votre livre est déjà sur le marché, il n’est pas trop tard pour vous poser cette question. Vous pouvez encore relancer les ventes avec une campagne de promotion appropriée.


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 commentaires sur “Définition : le persona”

  1. Ça reste bien sombre pour moi. J’ai des lecteurs qui vont de 12 à plus de 70 ans. Alors qui est mon persona, je n’en sais fichtrement rien ! Prendre un livre de référence, ok, mais comment savoir à qui il s’adresse ? Tu parles d’Harry Potter, je n’ai pas lu, mais à priori, à ce que je peux lire sur le net, il s’adresse carrément aussi à des adultes. Alors, je reste ben perplexe et pas plus avancée.

    1. Bonjour Séverine,
      Je comprends ton problème. Il s’agit d’une définition “avancée” et non d’un mode d’emploi sur comment créer son persona. Je te rassure, il est prévu que je publie prochainement un article plus complet sur “Comment cibler ses lecteurs” en incluant la création d’un persona. Je suppose que cela intéressera bon nombre de personne, toi y compris… laisse moi juste le temps de l’écrire 😉

Laisser un commentaire