10 clés pour réussir sur les réseaux sociaux

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  

« Les réseaux sociaux ne vendent pas de livre »… C’est vrai si on se contente de balancer le lien vers sa page Amazon sur un groupe qui n’a rien demandé. Dans ces conditions, difficile de réussir sur les réseaux sociaux.

Le nombre de conversions d’un visiteur en acheteur est faible sur les réseaux sociaux, c’est vrai. Que cela soit Facebook, Instagram ou Twitter, vous ne ferez jamais des milliers d’euros de vente à moins d’investir des centaines d’euros en publicité. En revanche, en réfléchissant à une stratégie de communication et en suivant des tactiques à la portée d’un élève de maternelle, il est possible de se constituer une communauté qui vous suivra contre vent et marée.

Vous remarquerez que je parle de stratégie et de tactique. Sans rentrer dans le jargon militaire de haut niveau (NDA je me suis débrouillé pour faire mon service dans un bureau), il faut bien comprendre la différence entre les deux :

Une tactique est une action ponctuelle qui permet d’obtenir le résultat attendu. La grande différence avec la stratégie, c’est que celle-ci voit à long terme. La tactique est au service de la stratégie. Les militaires ont l’habitude de dire que si les tactiques gagnent les batailles, c’est la stratégie qui gagne la guerre.

Bref, si je fais cette petite digression militariste, c’est parce que les 10 clés ci-dessous sont divisées en deux groupes : 5 actions stratégiques et 5 tactiques.

Pour une fois, la consigne n’est donc pas « Prenez celle que vous voulez », mais « Appliquez tout et rompez ! »

5 stratégies pour réussir sur les réseaux sociaux

1 — Connaître son audience

Tant que vous n’aurez pas vraiment compris votre marché, vous avancerez toujours à taton dès qu’il s’agira d’atteindre ou d’interagir avec vos lecteurs.

Jusqu’au moment où vous publierez votre livre, votre audience ne sera pour vous qu’une succession d’hypothèses autour de qui ils sont, ce qu’ils aiment, quelle couverture les attirera et quel texte de présentation leur plaira, etc. Avec la méthode traditionnelle, confirmer ces hypothèses peut être un travail très long et laborieux.

Le gros avantage des réseaux sociaux, c’est leur immédiateté (c’est aussi, parfois, un inconvénient) qui vous permet de glaner des réactions très rapidement et d’ajuster votre stratégie de ciblage en conséquence.

Soyez attentif à ce que vos lecteurs disent de votre livre et tirez-en des conclusions : vous voyez beaucoup de photos de votre livre prises sur la plage ? Positionnez-vous en lecture de vacances. De nombreuses réactions de la part de jeunes lecteurs ? Votre livre est peut-être plus « Jeune adulte » que vous le pensiez.

Les réseaux sociaux peuvent vous aider à cibler votre audience (lisez l’article : comment cibler ses lecteurs), mais ils sont surtout un moyen d’affiner votre ciblage. Ce travail de ciblage n’est jamais terminé.

2 — Choisissez votre plate-forme

Une des plus grosses erreurs que j’ai commises avec les réseaux sociaux, c’est d’essayer d’être partout à la fois : Facebook, Instagram, Twitter, Tumblr, Youtube, IGTV, Snapchat, etc.

Il y a de quoi se noyer et être invisible partout plutôt que visible à un ou deux endroits. Alors, testez-les et décidez ensuite de ce qui fonctionne pour vous et ce qui ne fonctionne pas.

Trois est le chiffre magique. Vous pouvez faire moins, mais je déconseille d’en faire plus. Il y a des communautés de lecteurs sur tous les réseaux sociaux. Se concentrer sur deux ou trois vous donnera toutes les chances de succès pour faire connaître votre livre.

La clé, c’est la régularité de vos publications. Une seule plate-forme utilisée intelligemment sera plus efficace que dix gérées en dilettante.

3 — Construisez une communauté

Dans « réseau social », il y a le mot « réseau » et également le mot « social ».

Hum !

Cette petite précision apportée, on comprend mieux pourquoi il est préférable de les utiliser pour interagir avec d’autres auteurs et influenceurs plutôt que de ne parler que de soi. Pour cela, comme pour le choix des plates-formes, il est préférable de ne pas se disperser et d’identifier quelques personnes à suivre.

Quels auteurs ont le même lectorat que vous et sont actifs sur les réseaux sociaux ? De la même façon, qui sont les lecteurs que vous pouvez trouver sur ce réseau ? Faites vos recherches, détectez ceux avec qui vous avez des affinités et entretenez les bonnes relations en commentant et en partageant leurs contenus. Un réseau n’est rien d’autre qu’une série d’amitiés mutuellement profitables.

Vous avez le même lectorat que Stephen King ? Génial, mais peut-être devriez-vous vous concentrer sur un auteur qui a plus de chance de vous répondre (non pas que Steve ne soit pas sympa, mais il est très occupé en ce moment;) ). Il existe des auteurs avec des milliers d’abonnés qui sont très accessibles.

4 — Fixez des objectifs spécifiques à vos réseaux sociaux

Souvent le problème des auteurs avec les réseaux sociaux, c’est qu’ils ne savent pas quoi en faire. Ils ont vaguement conscience que cela peut augmenter leur vente, mais cela tient un petit peu de la magie.

Réussir sur les réseaux sociaux est similaire à n’importe quel autre challenge de la vie privée ou professionnelle : si vous ne vous êtes pas fixé d’objectifs précis, vous ne saurez pas quoi faire.

« Il n’est pas de vent favorable à qui ne connaît pas son port. »

Pour cela, vous devez choisir l’un des 5 grands objectifs possibles sur les réseaux sociaux et vous fixer un but en ce qui concerne ses KPI (Key Performance Indicator).

Les KPIs sont les indicateurs chiffrés qui vous permettront de suivre votre progression et de vous assurer que vous allez bien dans le bon sens pour l’atteinte de votre grand objectif.

Pour vous faciliter la vie, vous trouverez ci-dessous la liste des grands objectifs et les KPIs qui y sont associés :

1 — Augmenter sa notoriété :

  • Nombre d’abonnés (ou le nombre d’utilisateurs ayant « liké » votre page)
  • Impressions (ou nombre de fois où vos publications ont été vues)
  • Reach (ou nombre de personnes ayant été exposées à votre publication)
  • Post les plus vu (quel type de publication – sondage, image, vidéo – a le plus de vues et de partages)
  • Le nombre de mentions de votre nom spontanées par des utilisateurs

2 — Augmenter l’engagement de votre communauté

  • Le nombre d’actions effectuées sur vos publications (like, clic, commentaire, partage)
  • Le nombre de personnes ayant interagi (like, clic, commentaire, partage),
  • Le taux d’engagement est le rapport entre le nombre de personnes ayant interagi et le nombre de personnes exposées. Cela donne un indicateur en pourcentage.
  • Les posts ayant généré le plus d’interactions (quel type de publication – sondage, image, vidéo – ont le plus de like, clic, commentaires et partages)

3 — Augmenter ses ventes

  • Le taux de clic est le rapport entre le nombre de personnes ayant cliqué sur le post pour visiter votre site et le Reach.
  • Le taux de rebond mesure le nombre de personnes ayant cliqué pour aller sur votre site et qui sont parti sans avoir consulté d’autres pages. Il doit être le plus bas possible.
  • Le taux de transformation est le rapport entre le nombre de personnes ayant visité votre site et le nombre d’achats générés.
  • Les posts ayant généré le plus de clics

4 — Augmenter sa connaissance client

  • Le profil de vos abonnés. Ses données (âge, sexe, situation pro, etc.) sont données par les médias sociaux.
  • Les mentions de votre nom sur le réseau. Non pas leur nombre, mais ce qu’ils disent de vous : content, pas content et pourquoi
  • Top abonnés : apprenez à connaître ceux qui interagissent le plus sur votre page pour mieux les connaître et les fidéliser.

5 — Augmenter son e-reputation

  • Nombre et contenu de messages privés : plus les gens vous apprécient et vous font confiance, et plus ils vous contacteront.
  • Vitesse de réponse au message : paramétrable sur Facebook
  • Les posts ayant généré le plus de commentaires positifs ET négatifs

5 — Mesurez vos progrès

Maintenant que je vous ai bien farci la tête avec des chiffres, je vous invite à ne pas trop vous plonger dedans. Le bon côté des réseaux sociaux c’est la possibilité qu’ils nous offrent de nous connecter et d’interagir avec des gens que l’on n’aurait pas rencontrés sans eux.

Pour autant, il ne sert à rien d’investir autant d’argent, de temps et d’énergie sur quelque chose sans savoir ce que cela nous a apporté.

Un petit tableur de suivi hebdomadaire avec les chiffres de vos KPIs préférés vous permettra de vite savoir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

5 tactiques pour réussir sur les réseaux sociaux

Maintenant que nous avons vu la stratégie, attaquons-nous à la tactique ou, dis autrement, quelles actions mettre en œuvre pour vous permettre d’atteindre l’objectif fixé.

1 — La patience est une vertu

Réussir sur les réseaux sociaux prend du temps, beaucouuup de temps et de patience, mais le meilleur conseil à suivre est probablement de ne pas trop planifier vos actions.

De plus en plus, les RS privilégient l’interaction et l’engagement au référencement naturel, ce qui implique une présence très forte auprès de vos abonnés. Essayer de planifier chaque détail de votre stratégie risque de saper tous vos efforts en lui donnant un côté trop artificiel. Le développement et l’entretien d’une relation prend du temps.

La vérité, c’est que les réseaux sociaux ne sont pas des librairies et que personne n’y va pour acheter un livre. Les gens y vont pour discuter avec les autres auteurs, lecteurs et leurs amis. S’ils voient votre livre et que la couverture attire leur regard, peut-être prendront-ils une photo mentale pour s’en souvenir la prochaine fois qu’ils iront sur Amazon.

Réussir sur les réseaux sociaux n’est pas possible en balançant des liens vers son livre sur des groupes, en harcelant les abonnés en message privé ou en placardant sa couverture partout. Appliquez-vous à entretenir de vraies connexions avec les gens et à donner une image de vous qui soit sincère et agréable.

2 — Limitez l’autopromotion

Vos abonnés vous connaissent et aiment déjà ce que vous faites. Ils s’attendent à voir passer de l’autopromo, mais essayez de ne pas transformer votre compte en publicité géante. Le truc est d’être authentique. Soyez « vrai » avec vos fans et ils seront vrais avec vous. Cela consiste à vous montrer sociable sans être agaçant… comme dans la vraie vie.

Limitez vos publications d’autopromo à environ 10 % de vos posts. À la place, essayez plutôt des publications d’autopromo plus subtiles comme : « J’ai écrit 5 000 mots aujourd’hui ! »

Le reste de vos publications peut s’orienter sur vos intérêts plus généraux. Votre personnalité doit briller à travers votre page. Vous ne voulez pas que l’on vous voit comme un robot. Soyez sûr d’interagir avec vos abonnés plutôt que de parler dans le vide.

Donnez des conseils, répondez aux questions et suivez/partagez les publications des autres si vous pensez qu’elles ont de la valeur.

3 — Trouvez votre niche

Il en va de même pour réussir sur les réseaux sociaux que pour réussir ses séances de dédicace. Si vous restez assis sur votre chaise à attendre que les gens viennent à vous, vous risquez d’attendre longtemps. Vous devez d’abord aller vers eux.

(Lisez l’article: Réussir ses séances de dédicace)

Cela ne veut pas dire les harceler en suivant chacun de vos lecteurs dans l’espoir d’arriver dans le top 100 d’Amazon. Voyez plutôt cela comme un grand cocktail dans lequel vous évoluez tranquillement. N’ayez pas peur d’aborder les gens par un petit « bonjour ». Personne ne vous mordra. Les autres sont là pour cela aussi. 🙂

Apprenez à connaître votre audience. Sur quel groupe de conversation vont-ils ? Qu’est-ce qui les intéresse ? Qui suivent-ils ? Découvrez qui ils sont et utilisez les hashtags pour attirer leur attention.

4 — Restez calme ou taisez-vous

Être un auteur auto-édité fait de vous un professionnel de l’écriture et de l’édition ; même si vous partagez vos opinions ou vos goûts personnels sur les réseaux sociaux, vous devez vous débarrasser de votre armure intégrale et vous préparer à ignorer les commentaires désagréables.

Les critiques et les trolls sont inévitables. Vous serez bien plus apprécié en tant qu’auteur si vous prenez les retours de vos auteurs avec philosophie sans vous vexer. Se défendre bec et ongle ne servira qu’à vous décrédibiliser et gaspiller du temps et de l’énergie qui aurait pu être mieux employé. La colère est toujours mauvaise conseillère.

(Lisez l’article : Comment réagir face aux haters)

Et souvenez-vous que si une personne s’attaque à vous de façon répétitive et injustifiée, vous avez toujours la possibilité de la bloquer. Pour l’avoir fait plusieurs fois, je vous garantis l’efficacité de la chose.

5 — Les Hashtags sont tes amis

Les hashtags aident à catégoriser le flux massif et continu de publications en les étiquetant avec des mots-clés. Il s’agit d’un outil fantastique pour développer votre présence en ligne et atteindre votre audience cible. Si vous vous en servez correctement, les hashtags peuvent vous mettre en relation avec des lecteurs du monde entier.

Le nombre de hashtags varie beaucoup d’un média à l’autre. Mettez trop de hashtags sur Facebook et votre publication ressemblera à un spam. En revanche, on considère que 11 est le nombre moyen de hashtags à utiliser sur Instagram pour être visible.

Commencez par les hashtags #jeudiautoedition, #CommuAuteurs et #bookstagram pour vous intégrer dans des communautés existantes.

N’oubliez pas non plus les hashtags plus génériques comme #auteur #autoédition #romance #sciencefiction #etc 😉

Réussir sur les médias sociaux ne demande finalement que quelques ingrédients faciles à trouver : de la patience, du temps, de la constance et un engagement à vouloir créer des interactions interpersonnelles.

La frontière est fine entre se mettre en valeur et harceler les gens. Le meilleur moyen pour tomber du bon côté de la barrière est d’être totalement transparent, amicale et authentique.

Et vous ? Comment appréhendez-vous les réseaux sociaux ? Est-ce facile pour vous ou devez-vous vous forcer ? Est-ce un plaisir ou une contrainte ? Si c’est une corvée, de quoi avez-vous besoin pour améliorer les choses ?

Dites-le-moi dans les commentaires et, qui sait, peut-être que je chercherai une solution à votre problème 😉


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

9 commentaires sur “10 clés pour réussir sur les réseaux sociaux”

  1. Bonjour, merci pour cet article, je vais prendre quelques outils comme les hashtags dont je ne me sers que trop peu d’après ce que tu notes. Je suis plus active sur trois réseaux, donc c’est déjà un bon début. Mon problème est toujours de savoir à qui je m’adresse. Autrement, petite coquille à signaler pour la tactique 4 : les retours de vos lecteurs et non auteurs. Bon dimanche.

    1. Si tu as du mal à savoir à qui tu t’adresses, c’est probablement parce que tu n’as pas ciblé tes lecteurs de façon assez précise. Prends peut-être plus de temps sur cette étape.

    1. Les deux mon capitaine!
      Par exemple, en ce qui concerne le hashtag sur le mot “autoédition”, il existe avec et sans accent. Pour ne pas passer à côté de lecteurs potentiels, le mieux est de mettre les deux.

  2. En matière de hashtag, il paraît que #lundiblog est plutôt pas mal… Je dois absolument creuser cette question, je ne sais pas du tout comment s’en servir, car j’ai paramétré mon blog pour qu’il publie en même temps sur insta et facebook.
    Sinon je pense qu’il y a une tite coquille dans ton article “« Il n’ait pas de vent favorable à qui ne connaît pas son port. »”, n’est-ce pas plutôt “il n’est pas de vent favorable…?”

Laisser un commentaire