10 idées de contenu pour un site web d’auteur

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

Quel type de contenu un auteur doit partager sur son site web ?

Si vous suivez ce blog depuis quelque temps, vous devez savoir que je suis un fervent défenseur du site auteur. Qu’est-ce qu’un site auteur ? Le site web d’un auteur, tout simplement. Une vitrine pour l’écrivain qui a envie que ses livres jouissent d’un minimum de visibilité, un moyen de collecter les adresses email de ses lecteurs et d’entretenir de bonnes relations avec eux en publiant un contenu régulier.

Quand on a dit cela, on a tout et rien dits, car publier du contenu pour entretenir une relation, c’est génial ! Mais quel type de contenu faut-il ou ne faut-il pas publier sur son site web pour créer cette relation ?

Comme toute décision impliquant la façon dont vous allez communiquer auprès de votre lectorat, elle nécessite au préalable un minimum de réflexion pour la construction d’une stratégie. Et dans ce cas très précis, votre stratégie se matérialisera sous la forme d’une ligne éditoriale.

Avant de vous donner 10 idées de contenu pour un site web d’auteur, il est nécessaire de vous poser la question suivante : votre site auteur possède-t-il une ligne éditoriale ?

Je vais prendre ce silence gêné pour un « non »

Ce n’est pas grave. Pas de panique ! Il n’est jamais trop tard pour s’y mettre.

Dans cet article, je vous propose donc une méthode efficace pour définir votre ligne éditoriale en moins d’une heure ainsi qu’une liste de 10 idées pour publier du contenu pour un site web d’auteur.

Et si vous êtes sage, je vous donne un modèle de ligne éditoriale à télécharger (mais attention, seulement SI vous êtes sage)

Pourquoi diable faut-il que je fasse une ligne éditoriale ?

La cohérence

La plupart des blogueurs écrivent leurs articles un peu au petit bonheur. Dans le meilleur des cas, ils s’imposent une régularité prédéfinie (un article par semaine, par exemple), mais pour le reste, ils font en fonction de leurs envies, de l’actualité du moment ou de l’inspiration.

Le problème à faire ainsi, c’est que vous risquez à terme de manquer de cohérence dans vos contenus. Vos lecteurs risquent de ne bientôt plus se retrouver dans les articles ou les vidéos que vous postez et de se désabonner ou d’arrêter de vous lire.

Une ligne éditoriale est là pour vous garantir de la cohérence dans vos écrits. Elle sera la colonne vertébrale de votre contenu et peut se formaliser sous la forme d’un document qui définira :

  • Le ton, la voix et les messages que vous voulez faire passer,
  • Votre position en tant qu’expert dans votre domaine,
  • La façon dont vous écrivez à vos lecteurs,
  • Les aspects techniques : grammaire, mise en forme, nombre de mots,
  • Les jingles, le décor, les visuels si vous faites des podcasts ou de la vidéo

Être en phase avec ses lecteurs

Votre ligne éditoriale a un but et un seul : vous permettre de communiquer spécifiquement avec vos lecteurs cibles c’est-à-dire avec votre persona (si vous ignorez ce qu’est un persona, lisez cet article).

Vous n’écrivez pas vos articles pour vous, mais pour eux. Ce sont eux que vous devez séduire pour qu’ils vous suivent, grossissent votre communauté et se jettent sur votre livre en précommande.

Vous devez donc savoir pour qui vous écrivez et définir, dans votre ligne éditoriale, quels sont leurs besoins, quels sont leurs attentes et l’impact que vous voulez que vos articles aient sur eux (voulez-vous les faire rire ? Peur ? Pleurer ? Leur apprendre des choses ? Les informer ? Etc.)

OK, comment je m’y prends ?

Voici les étapes indispensables pour un site auteur. Cette liste omet volontairement les aspects liés à des points trop techniques comme le référencement SEO.

Cette méthode n’est donc pas celle d’un professionnel de la rédaction web, mais peu importe puisque ce n’est pas ce que nous recherchons. Le but est que vous ayez une trame de ligne éditoriale simple, claire et adaptée à votre besoin (ce qui sera toujours préférable à pas de trame du tout).

Étape 1 : Qu’est-ce qui vous différencie des autres ?

LA grande question à laquelle personne ne sait généralement quoi répondre. Très souvent, on pense qu’une différenciation doit être quelque chose d’extraordinairement original que personne n’a jamais vu ailleurs.

Inutile de se mettre trop la pression. Cette différenciation peut porter sur votre voix, votre style d’écriture ou la structure de vos articles. Le tout c’est que cela vous ressemble.

Étape 2 : quelle est votre mission ? Votre vision ?

Votre vision, c’est pourquoi vous écrivez ce contenu pour un site web ? Pourquoi vous êtes devenu auteur ? Qu’est-ce que vous voulez apporter au monde en faisant cela ?

Votre mission, c’est comment vous allez vous y prendre, de façon très globale, pour rendre cette vision réelle. De votre mission découlera votre stratégie et donc votre ligne éditoriale.

C’est un point absolument essentiel. Ne faites pas l’impasse là-dessus.

Ne pas définir pourquoi on fait les choses revient à courir au hasard, comme un canard sans tête (et on sait où finissent les volailles décapitées).

Étape 3 : Définir votre persona

Dans la vie de tous les jours, parlez-vous de la même façon à votre patron et à votre conjoint(e) ? À votre enfant et à son professeur ? À votre boulanger et à un agent de police ?

Nope. Vous adaptez systématiquement votre communication à votre interlocuteur, mais vous le faites instinctivement. Vous devez donc le faire également pour vos lecteurs, mais de façon consciente.

Pour cela, il est indispensable de déterminer QUI est votre interlocuteur, c’est-à-dire votre lecteur cible en construisant son persona.

Étape 4 : Définir les thèmes principaux et secondaires de vos articles

Souvenez-vous que vous écrivez pour un lecteur cible et non sur une thématique.

Vous devez donc écrire des articles ou tourner des vidéos qui vont intéresser votre lecteur cible. Si vous vous concentrez sur la thématique, vous risquez de vous disperser sur des sujets qui n’intéresseront pas vos lecteurs.

Un contenu doit toujours avoir pour objectif de répondre au besoin de votre lecteur.

Étape 5 : le rythme de publication

Comme pour l’écriture d’un roman, l’écriture de contenu pour un site web doit suivre la sacro-sainte règle de la régularité.

C’est important pour vos lecteurs qui sauront qu’ils ont rendez-vous avec vos articles chaque jour, chaque dimanche ou chaque 1er du mois.

Étape 6 : la structure de vos contenus

Les 3 règles d’or pour publier du contenu sont la régularité, la régularité, et… ?

Ceux qui ont répondu « régularité » ont gagné le droit de finir l’article (les autres vous sortez).

Comme pour le fond de vos articles, la forme doit suivre cette sacro-sainte règle de la régularité. Cela touche un grand nombre de paramètres tel que :

– la longueur des articles ou des vidéos,

– la structure des contenus (introduction, thèse, antithèse, synthèse, conclusion)

– les illustrations utilisées (type, fréquence, etc.)

– le ton employé (pratique, détendu, humoristique, académique, encourageant, intelligent, stimulant, amical, provocateur, etc.)

– Quand vous vous adressez au lecteur, est-ce que vous le vouvoyez ou le tutoyez ?

– Insérez-vous des citations ?

– etc.

Quand vous avez un doute, le mieux est de tester les deux options et de retenir celle qui satisfait la majorité de vos lecteurs.

Étape 7 : Ce qui est interdit et ce qui est obligatoire

C’est un peu le fourre-tout de la ligne éditoriale. Les points qui n’ont pas leur place dans les autres étapes, mais qui vous paraissent importants sont inscrits ici. Il se divise en deux catégories : ce qui est obligatoire et ce qui est strictement interdit.

Dix idées de contenu pour un site web

Sans plus attendre, vous trouverez ci-dessous 10 idées, pouvant être utilisées pour créer du contenu pour un site web d’auteur.

1 — Interview de vos personnages

Très populaire auprès des lecteurs. L’interview de personnages consiste, comme son nom l’indique, à vous poser en journaliste et à interroger les personnages fictifs de votre roman.

Souvent écrit sur un ton décalé ou humoristique, cela plaît beaucoup aux lecteurs qui ont déjà lu le roman en question et cela peut donner envie aux autres d’en savoir plus.

Ce type d’article est souvent un one-shot. Il est difficile d’écrire plus d’une interview du même personnage sans se répéter.

Une interview par roman est donc la norme implicite de ce type de contenu.

2 — Chronique de livre, film, série

C’est un grand classique du contenu pour un site web d’auteur. Après tout, qui est mieux placé qu’un auteur pour faire la chronique d’un autre auteur ?

Attention cependant à bien rester dans votre ligne éditoriale. Si vous êtes un auteur de romans d’horreur ou fantastique, vos lecteurs, votre persona, sont forcément des amateurs du même genre. Si vous pondez une chronique sur le film Lalaland, ils risquent de ne pas comprendre ce qu’il se passe.

3 — Retour d’expérience

Vous êtes un auteur, mais vous êtes également une personne qui mène une vie pleine d’expériences diverses et variées. Qu’elles soient liées ou non à votre activité, faites en profiter vos lecteurs avec vos mots d’auteur.

Séances de dédicace, salons littéraires, voyages, formation, master class, saut en parachute, etc.

Prenez soin ici de partager votre expérience d’auteur et non de conjoint ou de père/mère de famille. La frontière est fine entre partage et voyeurisme. Ce qui est privé doit le rester.

4 — Billet d’humeur

Vous êtes un auteur engagé ? Super. Il en faut. Faites-le savoir.

Actualité, société, politique, les raisons de partager son humeur sont légions et les internautes adorent s’indigner.

Voilà un type de contenu pour site web qui n’est pas fait pour ceux qui veulent plaire au plus grand nombre. Avec ce genre de contenu, vous vous mettrez forcément ceux qui ne pensent pas comme vous à dos, mais c’est sans importance puisque votre livre n’est pas fait pour tout le monde. Croire l’inverse est une des 16 erreurs marketing à bannir.

Ce type de contenu a l’avantage de provoquer débats et indignation. Rien de tel pour susciter l’intérêt et générer du trafic.

Veiller cependant à ne pas trop en abuser sous peine de lasser. Deux ou trois fois par an suffit sauf si vous décidez de faire du scandale votre credo.

(Lisez l’article : Le scandale fait-il vendre des livres ?)

5 — Vos projets d’écriture

Si vous ne parlez pas de vos projets d’écriture sur votre site web, où le ferez-vous ?

C’est d’abord pour cela que vos lecteurs s’abonnent à votre site : pour avoir de vos nouvelles. Racontez-leur le pitch, donnez des nouvelles sur l’avancée de votre travail, vos difficultés, le plaisir que vous éprouvez à l’écrire, etc.

Si votre livre est un roman historique, donnez des détails sur cette page de l’histoire. S’il s’appuie sur des concepts scientifiques, expliquez-les.

Épluchez votre roman comme un oignon et traitez les couches une par une.

Vous pouvez également faire participer vos lecteurs à l’écriture de votre livre. Posez-leur des questions, faites-leur choisir entre plusieurs couvertures possibles, le nom de vos personnages, etc.

Ce type de contenu est adapté aux projets en cours de réalisation.

6 — Explication des choix artistiques

Au contraire, cela concerne les projets bouclés et prêts à paraître (ou déjà paru).

Pourquoi avoir choisi ce titre ? Quelle signification a la couverture ? Pourquoi s’être lancé dans ce genre de littérature ? Où avez-vous trouvé l’inspiration ? Quel est le thème de votre roman ? Quel message essayez-vous de faire passer ?

L’envers du décor intéresse beaucoup les lecteurs. Pensez aux questions qui sont posées par les journalistes professionnels quand ils interviewent un auteur.

Une question = un sujet d’article

7 — Interviews d’autres auteurs, de partenaires

Renforcez votre autorité en tant qu’auteur en collaborant avec des professionnels de l’édition.

Transformez-vous en reporter l’espace d’une heure et proposez des interviews ou des reportages sur des auteurs qui écrivent dans le même genre que vous ou qui évoluent dans le même milieu littéraire que vous : correcteur, imprimeur, libraire, organisateur de salon, graphiste, illustrateur… Je n’ai encore jamais rencontré quelqu’un qui refuse une interview.

Cela contribue à faire connaître votre invité et cela vous place comme un expert dans votre domaine, même si vous êtes un parfait débutant.

8 — Poèmes, nouvelles, micronouvelles, chapitres

Vous êtes auteur. Vous êtes là pour écrire. Quel meilleur contenu pour un site web d’auteur que de partager des fictions et des textes de votre cru ?

Effectivement, c’est une très bonne idée. Donnez un aperçu de ce que vous savez faire, de votre plume et du type d’histoire que vous écrivez. Cela reprend le principe de vente vieux comme le monde (mais toujours efficace) de l’échantillon pour appâter le client.

Faites cependant attention à ne pas trop en donner. Dites-vous que si votre parfumerie vous donne un échantillon de parfum de deux litres, il y a peu de chance pour que vous reveniez acheter le flacon à 200 €.

Si votre but est de vendre vos livres, distribuez gratuitement ce qu’il faut pour faire envie.

9 — Conseils d’écriture

Je n’ai mis cette idée de contenu pour un site web que pour vous déconseiller de la suivre.

Il s’agit ici d’une erreur très commune chez les auteurs auto-édités. Ils donnent des conseils sur la façon d’écrire une histoire, de développer son style, de créer des personnages, etc. C’est tout naturel de vouloir partager ses connaissances sur un sujet. C’est même très louable.

Le problème, c’est que ce genre de contenu s’adresse avant tout aux auteurs ou aux apprentis auteurs. Or, votre cible, si vous voulez vendre vos livres, ce sont les lecteurs et non les auteurs.

Vous me répondrez sans doute : « Mais les auteurs sont aussi des lecteurs »

Effectivement, mais les auteurs viendront sur votre site pour bénéficier du partage de vos conseils et non pour acheter vos livres.

À moins que votre livre ne soit un guide pratique sur « Comment écrire un livre », alors je vous invite à ne pas publier ce type de contenu, ou alors de façon très très occasionnelle.

10 — Développement personnel

Enfin, dernière idée de contenu pour un site web, partagez votre sagesse d’être humain.

En tant qu’auteur, vous êtes confronté à des situations que la plupart des gens ne connaîtront jamais : les séances de dédicace, le syndrome de la page blanche, le lâcher-prise, être à l’écoute de sa créativité, etc.

Ses expériences vous ont enrichi humainement. Elles vous ont rendus plus forts, plus sages, plus instruits.

Ce que vous avez appris peut servir à d’autres personnes qui sont en difficulté dans des situations similaires. Ne perdez pas une occasion d’aider vos lecteurs si vous en avez l’occasion.

 

Pour terminer, vous trouverez ci-joint la trame d’une ligne éditoriale « faite maison ». Prenez une heure pour compléter cette trame, étape par étape, et vous pourrez :

– développer une vraie relation avec vos lecteurs,

– écrire vos articles plus rapidement,

– trouver votre voix et proposer un contenu unique

Pour télécharger gratuitement ce modèle de ligne éditoriale pour auteur, cliquez ici.

Maintenant, dites-moi quel contenu partagez-vous sur vos sites auteur ? Si vous ne publiez rien, quelle en est la raison ? Le manque de temps ? Avez-vous d’autres suggestions de contenu ?

Expliquez-moi tout cela dans les commentaires en dessous.

Image par PIRO4D de Pixabay


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

5 commentaires sur “10 idées de contenu pour un site web d’auteur”

  1. Hello Jérome et Merci pour cet article très bien mené et qui va bien m’aider !

    Pas évident de trouver du temps pour écrire des articles, mais si je n’en fais pas autant que j’aimerais, j’y arrive quand même !

    Des articles autour de mes thèmes, la résilience par et grâce la maternité, le manque de la mère, pourquoi utiliser un pseudo , l’inspiration, pourquoi j’ai publié sur monbestseller, pourquoi j’écris, rebooster son désir d’écrire, c’est quoi un roman psychologique, femme écrivain dans le Vexin, liberté de création VS liberté de destruction (un article qui est en lien direct avec ce que je pense être ma mission en ce monde, et le pourquoi j’ai voulu devenir écrivaine)

    Voilà, tu me donnes avec cet article un excellent fil conducteur et je t’en remercie ! Tu fais un travail formidable !
    Thalia

  2. Est-ce qu’on parle d’un blog ou d’un site web, ou bien est-ce la même chose ?

    J’ai commencé mon blog (deux blogs en fait car j’avais une version en anglais) en 2013, après avoir publié en ebook mon premier roman. J’ai publié pas mal de sujets relatifs à toutes mes passions annexes. Résultat, on trouve à peu près de tout, du roman, du cinéma, de la série télé, du jeu de rôle, du jeu de plateau…

    J’ai publié précisément 295 messages en 6 ans et demi (oui, avant 10 ans au moins on compte toujours les demi-années 🙂 ), soit une moyenne de 3-4 messages par mois. 19134 visites à ce jour, soit à peu près 245 par mois. Les visites par journée vont de 1 à une dizaine en général, avec des pics quelquefois assez inexplicables (66 le 17 janvier !). Certains s’expliquent, comme les fois où des téléspectateurs regardent une diffusion de John Carter et cherchent des renseignements sur une suite éventuelle, d’autres pics concernent des sujets si différents qu’il est difficile d’y voir autre chose que de simples coïncidences. Pages vues par visiteur : 1,30, disons une, j’ai pas trouvé la virgule. C’est peu, et sans doute consécutif à une recherche précise. Les pages consacrées à mes écrits ont quelquefois des visites, mais qui ne se traduisent pas en vente en tout cas. Des erreurs de clic ?

    Pas d’abonnés enregistrés à ce jour, peu de commentaires (une vingtaine en tout). Il est vrai que dans le corps des messages, je n’en sollicite pas spécialement. Je m’adresse rarement au lecteur, ce qui explique sans doute cela. J’ai du mal à réclamer de l’attention, j’arrive à être timide maladif même par écrit, c’est triste.

    Je relaie les publications du blog sur les réseaux sociaux, mais ceux-ci génèrent peu d’interactions. Il faut dire que bon nombre de mes “amis” sont des contacts anglo-saxons.

    Tout cela pour dire que je vais étudier ton article de près ! Merci 🙂

  3. Bonjour, Je suis auteure depuis
    peu (er roman paru fin 2018) mais suis sophrologue et art thérapeute (dont l’écriture).
    Je partage des infos auteour de mes romans parus (d’où m’est venu l’inspiration) et à paraitre.
    J’ai pour projet de développer davantage des articles autour de mon expertise de thérapeute sur les thèmes traités dans mes romans, sans pour autant proposer quelque chose de plombant. J’ai commencé à publier une série de carnet spratiques et je propose les versions audios des méditations de ces carnets en écoute libre sur mon site d’auteure. Je sens que cet article va m’aider à aller plus loin dans ma démarche et à structurer ma ligne éditoriale! Merci c’est exactement ce dont j’avais besoin! 🙂

Laisser un commentaire