3 bonnes raisons et 1 mauvaise d’envoyer son livre à un blog littéraire

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  

Aujourd’hui, je veux vous parler des blogs littéraires, des bonnes raisons pour lesquelles vous devez envoyer votre roman aux blogueurs pour qu’ils en fassent des chroniques et de la mauvaise raison pour laquelle certains auteurs le font. On commence avec les bonnes:

Raison n°1

Une chronique sur un blog, quel que soit le blog est une très bonne preuve sociale. Qu’est-ce qu’une preuve sociale? Et bien c’est la preuve, pour le grand public, que votre livre a déjà été lu et apprécié par d’autres personnes. Personne n’aime être le premier à dépenser son argent sur un produit, car personne n’aime prendre le risque de se planter. Une preuve sociale, ça rassure le quidam qui hésite à acheter et c’est pourquoi les commentaires sur des sites comme Amazon ou Kobo sont aussi importants.

Une bonne chronique peut avoir le même effet si vous la partagez et que vous la mettez en avant, sur les réseaux sociaux bien sûr, mais aussi et surtout sur votre propre site auteur. Ainsi, vous serez sûr que les personnes qui s’intéressent à vous ne pourront pas la manquer.

Raison n°2

Une chronique est un très bon moyen d’avoir un retour sur votre livre. Je sais, il n’est jamais agréable de recevoir une mauvaise chronique, mais cela peut vous servir. Plutôt que de vous vexer et d’invectiver le blogueur en question, je vous invite à chercher à en savoir plus.

Les bons blogueurs littéraires sont des passionnés de lecture qui savent distinguer un bon livre d’un mauvais. Il y aurait tout un débat sur ce qu’est un “bon” blogueur littéraire, mais ce n’est pas le sujet de cet article. Si vous recevez une mauvaise critique pour votre livre, la meilleure chose à faire est de contacter le blogueur et de discuter avec lui. Non pas pour qu’il change sa chronique. Ça ne doit jamais être votre objectif, car c’est le meilleur moyen de finir la conversation en pugilat, mais pour en savoir plus sur ce qui lui a déplu. Savoir ce qu’il aurait attendu de différent, pourquoi et comment il aurait fait pour que ce soit mieux.

Vous êtes ensuite libre de suivre ou non ses conseils bien sûr, mais ne jetez pas le bébé avec l’eau du bain. Si un élément de votre livre a déplu, vous tenez sûrement une piste d’amélioration, et cela, vous ne devez pas le négliger

Raison n°3

Si vous êtes présents sur les réseaux sociaux, vous avez certainement remarqué que la communauté d’auteurs indépendants est de plus en plus grande. Pour autant, c’est comme un petit village où tout le monde se connaît. Or, se faire connaître lorsqu’on n’est pas soutenu par une grande maison d’édition, et bien cela demande un réseau de connaissances pour soutenir la sortie de vos livres, la partager et la promouvoir. Les blogueurs littéraires sont des piliers dans cette communauté. Il faut donc considérer votre relation avec eux sur le long terme, car ils seront les premiers à vous soutenir et à vous aider s’ils ont eu plaisir à travailler avec vous.

Je ne suis pas en train de vous dire qu’il faut leur passer la brosse à reluire. Soyez seulement honnête et courtois quand vous échangez avec eux et ne leur claquez pas la porte au nez dès que la chronique est parue. Si vous construisez un réseau de partenaires (et vous devriez le faire), alors les blogueurs littéraires doivent y avoir une place importante. Sans le vouloir, vous pourriez même vous y faire quelques amis.

Raison n°4

Enfin voilà LA mauvaise raison pour laquelle certains auteurs envoient leur livre à des blogueurs littéraires: ils espèrent vendre leur livre grâce à ces blogs.

Je reçois trop de messages d’auteurs qui me disent “Je ne comprends pas, j’ai eu une vingtaine de critiques élogieuses sur des blogs et mes ventes ne décollent pas”. C’est tout à fait normal si vous n’avez rien fait d’autre pour vendre votre livre. Comme le dit très justement Isandre du blog La plume d’isandre: “Un blog littéraire n’est pas une boutique” et peu, très peu de personnes cliqueront sur le lien amazon en fin de chronique pour acheter le livre concerné.

Vous avez donc toutes les raisons du monde d’envoyer votre livre à un blog littéraire, mais si ce faisant vous espérez faire décoller vos ventes, je vous le dis, vous serez forcément déçu. Les blogs, comme les réseaux sociaux, ne sont pas faits pour cela.

(Lisez l’article: “Comment choisir les blogs littéraires pour votre livre“)

À bientôt,


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire