Convertir les visiteurs en lecteurs avec l’appel à l’action

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  

Chaque mercredi, j’explique et décortique pour vous un terme ou un concept en lien avec l’écriture, la publication et la promotion de livre. Cette semaine : l’appel à l’action, ou comment transformer un visiteur en lecteur.

Qu’est-ce que c’est ?

Si vous suivez le blog depuis quelque temps, vous savez que j’invite fortement (avec un flingue sur la tempe et un membre de leur famille en otage) les auteurs indépendants à avoir leur propre site auteur pour promouvoir leur livre. Votre site est le pivot de la promotion de vos livres, ce vers quoi vos publicités et liens directs devront amener vos visiteurs et, peut-être, futurs lecteurs.

Mais la question qui se pose souvent, c’est « Comment faire pour inciter les visiteurs à venir sur mon site auteur et, une fois qu’ils y sont, à commander mon livre »

Bref, comment transformer un quidam en visiteur et un visiteur en client/lecteur ? La réponse est : avec un appel à l’action.

Des appels à l’action, vous en voyez tous les jours sur le net. Il s’agit de mentions sur des sites web ou des pages de réseaux sociaux dont le but est d’inciter le visiteur à réaliser une action souhaitée : visiter un site web, donner son adresse email, télécharger un document, commander un livre, etc.

Il prend souvent la forme d’un bouton, d’une image ou d’un lien cliquable et sa rédaction inclut le plus souvent un verbe d’action conjugué à la deuxième personne du pluriel.

En voici quelques exemples :

Screen-Shot-2017-03-28-at-5.24.51-PM-620x301

https___blogue.guaranamarketing.com_hs-fs_hubfs_NETFLIX.png_width=900&name=NETFLIX

appel à l'action 1

Qui le fait et à quoi ça sert ?

Comme vous le voyez avec ces exemples, c’est une pratique qui s’est répandue plus vite que la petite vérole sur une plate-forme pétrolière (ne me remerciez pas pour les métaphores poétiques, c’est cadeau;) ).

Pourquoi ? Pour une raison simple et efficace : si vous ne demandez rien, vous n’aurez rien.

Une page ou un site qui ne demande pas à son visiteur d’agir est une page qui n’engendrera aucune interactivité et débouchera sur une seule action : la fermeture de votre site sur lequel le visiteur ne reviendra certainement jamais.

Même si vos lecteurs sont des personnes intelligentes, indépendantes et raffinées, considérez-les un peu comme des enfants à qui vous devez rappeler de mettre leur cache-nez avant d’aller à l’école. Et souvenez-vous que si vous ne le leur dites pas, ils ne le feront pas.

OK, OK. Comment je m’y prends alors ?

Vous pouvez vouloir inciter les visiteurs à réaliser plusieurs types d’action. Les trois plus courantes pour un auteur sont les suivantes :

– visiter votre site auteur depuis une autre plate-forme (réseaux sociaux, site de partage, forum, etc.),

– laisser son adresse email sur votre mailing liste en échange d’un bonus que vous proposez gratuitement,

– acheter votre livre depuis une boutique en ligne ou depuis un site de vente (Amazon, Kobo, etc.).

Vous devrez donc bien réfléchir au type d’appel à l’action que vous voulez placer à ces points stratégiques. Un bouton sur une page Facebook peut, par exemple, servir aussi bien à diriger les visiteurs vers votre page Amazon ou votre site auteur. Cela dépendra de la maturité de votre site web et des possibilités qu’il offre aux visiteurs.

Si c’est possible, privilégiez toujours le lien vers votre site auteur. Grâce à lui, vous pouvez offrir du contenu à vos lecteurs et vous pouvez mettre votre livre en valeur grâce à des preuves sociales.

Que ce soit pour diriger les visiteurs vers votre site web ou pour les inciter à commander votre livre, votre appel à l’action devra répondre à certaines conditions pour être efficace.

1/Donner envie

Comment donner envie ? En expliquant rapidement, mais clairement ce que cette action va leur apporter. La simple mention « s’inscrire » ou « acheter » est totalement inefficace.

Vous devez les convaincre de cliquer. Pour cela, vous devez lui expliquer ce que son achat ou sa visite sur votre site va lui apporter. Vous aurez normalement compris quels sont ses besoins et ses envies après avoir ciblé vos lecteurs et créé votre persona.

C’est le moment idéal pour s’en servir et mettre en avant ce que vous pouvez apporter à votre lectorat.

Exemple :

appel à l'action 5

L’appel à l’action énumère clairement les trois avantages que les restaurateurs trouveront à s’inscrire à sa mailing liste : attirer de nouveaux clients, mieux gérer leurs réservations et fidéliser leurs clients. Ceux qui s’inscrivent savent pourquoi ils le font !

2/ Facile à trouver

Personne ne joue au golf avec des balles vertes ! 😉

Votre appel à l’action n’a aucune utilité si personne ne le voit. Assurez-vous donc qu’il soit suffisamment grand et qu’il soit rédigé dans des couleurs suffisamment contrastées pour que le visiteur ne puisse pas le louper. Donc, évitez le bouton bleu pâle sur un fond bleu foncé svp.

Ne noyez pas votre appel à l’action dans un océan de possibilités. Un seul AAA par emplacement. Votre visiteur doit avoir le choix entre cliquer sur votre bouton ou quitter la page. Trop d’appels créeront de la confusion.

Enfin, si votre appel à l’action est positionné sur une page trop longue pour apparaître en entier sur votre écran, n’hésitez pas à le répéter à plusieurs endroits de votre page (au début, au milieu et à la fin par exemple) de façon à ce qu’il soit toujours à portée de clic.

appel à l'action 6

3/ Le rassurer sur les conséquences en le guidant

Lorsqu’on clique sur un lien ou un bouton (et encore plus quand cela coûte de l’argent), nous aimons savoir dans quoi nous mettons les pieds. Votre appel à l’action doit donc être clair, simple et sans ambiguïté.

Évitez les termes génériques du genre « Achetez » ou « S’inscrire ».

Préférez plutôt les appels à l’action du genre :

  • « Inscrivez-vous maintenant à la newsletter »
  • « Précommandez votre nouveau thriller dès maintenant »,
  • « Téléchargez gratuitement les premiers chapitres de mon roman »

Les mentions comme « maintenant » ou « tout de suite » ajoutent une dimension d’urgence et d’immédiateté très efficace. Bien sûr, si votre appel à l’action concerne un événement promotionnel, vous pouvez renforcer ce sentiment d’urgence par des mentions du style « Plus que 3 jours avant la fin de la promotion ».

Je finirai par mon propre appel à l’action de fin d’article qui reste encore à améliorer, car s’il est facile de définir l’appel à l’action parfait, il est beaucoup plus difficile de le faire  😉

Vous me montrez les vôtres?


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire