Écrire et être lu

Prenez en main votre vie d'auteur

Définition : le personal branding

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  

Chaque mercredi, j’explique et décortique pour vous un terme ou un concept en lien avec l’écriture, la publication et la promotion de livre. Cette semaine : le personal branding ou comment transformer son nom en marque.

Qu’est-ce que c’est ?

J’en entends déjà râler certains « Arf ! Encore un nom en anglais ! »

Et oui ! Je n’y peux rien, moi, si la plupart des concepts en marketing sont anglophones !

C’est un concept qui nous vient des États-Unis et dont nous entendons beaucoup parler. Comme pour tous les concepts, chaque personne a trouvé sa propre définition. Aussi ne vous étonnez pas si vous ne retrouvez pas exactement la même ailleurs. La mienne est, évidemment, orientée pour s’appliquer aux auteurs.

Vous connaissez tous les marques de produits que vous utilisez tous les jours : Pepsi, Renault, Mc’Donalds, Samsung, etc. Ces marques représentent des entreprises. Des entités qui rassemblent des milliers de personnes derrière leur poste de travail, du PDG à la femme de ménage. Mais en évoquant le nom de ces marques, vous ne voyez pas une personne en particulier. Aucun visage ne vous vient à l’esprit.

En revanche, si je vous dis Alain Afflelou, Oprah Winfrey, Kim Kardashian ou Olivier Roland vous voyez une personne, un visage… et pourtant ces personnes sont également des marques. C’est le résultat du personal branding. Ces personnes ont transformé leur nom en marque. Avec les exemples que j’ai cités (enfin surtout une), vous pourriez croire que le personal branding consiste à se transformer en un produit savonnette. Pourtant il n’en est rien.

Le but n’est pas de se vendre soi-même (vous n’êtes pas un produit), mais de mettre en avant vos compétences, vos qualités, votre savoir-être, promouvoir vos réalisations et vos activités comme si vous étiez une marque et non plus une « simple » personne.

Vous avez certainement déjà entamé une démarche de personal branding sans le savoir. En produisant du contenu sur les réseaux sociaux, sur votre blog, en faisant la promotion de votre livre, etc. Mais le personal branding ne se limite pas à cela. Cela implique également l’impact que vous avez sur le monde à travers votre communication et l’opinion que le monde a sur vous (et donc sur votre marque).

« Votre marque est ce que les autres disent de vous quand vous n’êtes pas là — Jeff Bezos, CEO d’Amazon »

Bref, le Personal Branding consiste essentiellement à sculpter votre image de marque, à bâtir votre réputation et à la gérer.

Qui le fait et à quoi ça sert ?

Avant que le personal branding ne s’appelle ainsi et bien avant qu’il ne soit conceptualisé et utilisé comme une stratégie marketing, les plus grands adeptes du PB étaient… les artistes.

Les musiciens, acteurs, peintres et (évidemment) les auteurs sont les meilleurs sujets pour l’application du personal branding en raison de leur grande exposition au public. Une petite démonstration toute bête : Quand vous pensez à votre livre préféré, vous souvenez-vous du nom de l’auteur ou du nom de l’éditeur ? De la personne ou de l’entreprise ?

De l’auteur évidemment, car c’est lui qui porte son livre. C’est lui qui l’a écrit. C’est lui qui le représente. C’est la raison pour laquelle ce sont les écrivains qui sont interviewés par les journalistes des grands médias et jamais leur éditeur.

Bref, en tant qu’auteur (auto-édité ou pas), vous êtes une marque. Que vous le vouliez ou non.

68 199 livres sont parus en France en 2017*. Rendez-vous compte que cela représente près de 187 livres nouveaux tous les jours. Comment pouvez-vous vous démarquer dans cet océan de nouveautés ? En ayant une marque personnelle forte.

Prenons un exemple concret. Vous sortez un nouveau (ou premier) roman sur Amazon et vous montez une petite campagne de promotion qui vise juste pour quelques lecteurs potentiels. Quel va être, d’après vous, l’un des premiers réflexes de ces personnes qui vont apprendre votre nom ?

Le taper sur Google, bien sûr !

Si vous avez un petit peu travaillé votre marque personnelle, elles tomberont sur votre page auteur et des choses positives vous concernant : coupures de presse, chroniques, page Facebook, Twitter, etc.

Si ce n’est pas le cas, elles trouveront les photos de vous en train de danser sur une table, en petite tenue, au plus chaud de la fête de la bière de Munich.

Germany_Oktoberfest_O_S

C’est vous qui voyez 😉

OK, OK. Comment je m’y prends alors ?

Je vois que mon dernier exemple a parlé à certains, alors je vais vous donner les grandes étapes nécessaires à l’élaboration d’une stratégie de personal branding.

Chacune de ces étapes pourrait faire l’objet d’un livre entier, aussi je ne rentrerai pas dans le détail. En revanche, je traiterai de chacune d’entre elles dans des articles futurs. Parole de scout !

1 — Définissez qui vous êtes

Difficile de vous définir en tant que marque si vous ignorez tout de vos forces, de vos faiblesses, de ce que vous aimez ou non.

Commencez donc par faire le point là-dessus. Qu’aimez-vous le plus dans un livre en général ? Dans les vôtres en particulier ? Qu’est ce que vous n’aimez pas dans un livre ? Quels sont les points positifs de votre personnalité ? Les points négatifs ? Qu’est-ce qui plaît, chez vous, aux personnes qui vous entourent et vice versa ?

Posez ces questions à vos amis, à votre famille voire même à des personnes dont vous savez qu’elles ne vous apprécient pas. Elles seront peut-être les seules à vous dire ce que les autres n’oseront pas.

2 — « Choisir » ses résultats Google

Vous pouvez « choisir » ce qui apparaîtra sur la page de résultats Google après avoir tapé votre nom. Pour cela, le meilleur moyen est de créer un site auteur avec un nom de domaine très facilement identifiable du style https://prénom-nom.fr ou tout autre du même genre.

Créez également un compte Facebook et Twitter et Instagram et YouTube, etc. même si vous ne les utilisez pas et choisissez la même photo de profil pour tous (une bonne photo. Virez-moi celle de la fête de la bière)

3 — Mettez votre touche personnelle

Ne faites pas ce que tout le monde fait déjà. Trouvez votre voix et faites-la entendre sur toutes les pages de votre site.

Ce point est sûrement le plus difficile. Trouver sa propre façon de présenter les choses peut prendre des années.

Je ne résiste pas au plaisir de vous donner l’exemple du célèbre marketeur (et roi du personal branding) : Seth Godin.

Seth Godin

Son site résume sa personnalité attachante aussi bien que ses incroyables compétences.

4 — Publiez régulièrement du contenu

Difficile de poser sa marque avec sa touche personnelle si on produit un livre tous les deux ans. Le problème avec le public, c’est que quand il ne vous voit plus, il vous oublie.

Vous devez donc publier régulièrement du contenu de qualité sur votre site auteur ainsi que les réseaux sociaux pour donner l’impression d’être tout le temps présent.

Régulièrement, cela signifie au moins une fois par semaine sur votre site et plusieurs fois par jour sur les réseaux sociaux. Oui, c’est du boulot.

5 — Développez votre réseau

Deux certitudes au sujet du personal branding :

  1. Cela prend des années,
  2. Personne n’y arrive seul.

Vous devez vous construire un réseau en déposant des commentaires sur les blogs traitant de sujets similaires au vôtre, en publiant sur les groupes Facebook, les forums, etc.

Ne voyez pas les autres auteurs ou blogueurs comme des concurrents, car vous avez besoin d’eux pour développer votre réseau autant qu’ils ont besoin de vous. En partageant et en valorisant le travail des autres, vous étendrez votre réseau tout en étendant le leur.

C’est une relation gagnant/gagnant que beaucoup de personnes ont du mal à comprendre. Quand j’invite le sympathique Ethan du blog Fourmiztory à publier un article sur « 5 façons simples et pas chers de faire connaître son roman » sur mon blog; je sais que je lui permets d’étendre son réseau vers mes lecteurs (vous) et je sais également qu’il va en faire la promotion sur les réseaux sociaux et m’envoyer ses lecteurs. C’est gagnant/gagnant et tout le monde est content. 😉

6 — Surveillez votre réputation

Une bonne réputation met des années à se bâtir et quelques minutes pour être détruite :

– ce qui est sur internet peut y rester pendant des années. Faites votre possible pour supprimer les contenus désavantageux ou compromettants,

– il n’y a rien de plus contre-productif et destructeur qu’un dialogue de sourds sur les réseaux sociaux. Ne tombez pas dans le piège des trolls,

– ne plagiez pas le contenu des autres ou alors citez-les dans votre contenu,

– soyez authentique. C’est également la meilleure façon de trouver votre propre voix.

Cela vous paraît être un travail de titan ? C’est normal. Ça l’est. Cet article n’est qu’un avant-goût de ce qu’est le personal branding, mais il a le mérite d’en poser quelques jalons pour que vous sachiez que cela existe.

Faire de son nom une marque est un travail de très longue haleine, mais si vous y arrivez cela vous garantit un impact énorme sur le public à chacune de vos publications. Comme disait ma mémé : « On n’a rien sans rien. »

Alors ? Prêt à vous lancer dans l’aventure ?

*Source : Le Monde

Image parWivat Jirotgul de Pixabay 


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Précédent

Comment écrire une bio d’auteur qui déchire

Suivant

Les 10 composants d’un personnage de roman

  1. Merci, je vais tacher de piquer quelques idées ça et là. Le gagnant-gagnant entre auteurs… Ouais, j’y croyais, mais cela n’est qu’une belle idée. Je crois bien pouvoir dire que je me fais avoir à tous les coups !

    • Jérôme Vialleton

      Je me doute que la déception doit aussi être au rendez-vous. Ce sont les risques du métier. Il y a des personnes qui estiment qu’il doit toujours y avoir un gagnant et un perdant. Ces personnes n’ont rien compris et cela se retourne souvent contre elle à un moment ou a un autre.
      Je t’encourage à faire preuve de générosité dans tes relations avec les autres auteurs. Ta récompense ne sera peut-être pas immédiate, peut-être sera-t-elle plus diffuse ou moins concrète. Peut-être qu’elle ne sera pas là où tu l’attendais, mais elle sera là.
      Je me rends compte que je prêche comme un gourou New Age 😀 😀 Je vais arrêter là avant qu’on pense que je monte une secte 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

Téléchargez vos eBooks gratuitement

"Plan Marketing pour auteur - Vendez votre livre"

"Les 5 obligations légales et fiscales d'un auteur indépendant"