Écrire et être lu

Prenez en main votre vie d'auteur

Résultats du sondage “Écrire et être lu”

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  

Salut les auteurs indépendants,

Après ce week-end mouvementé, j’ai juste le temps de vous donner les résultats du sondage « Écrire et être lu » de la semaine dernière, mais promis, je reviendrai bientôt avec des articles de fond et du contenu sur l’écriture, la publication et la promotion des auto-édités.

Il m’a semblé important de publier les résultats de ce petit questionnaire, car quand je réponds à un sondage sur Twitter ou sur Facebook, j’aime bien connaître le résultat final pour savoir comment je me place. Je suppose qu’il en va de même pour vous.

Enfin, si je partage les résultats, c’est aussi pour que vous profitiez de l’analyse que j’en ai faite. Aujourd’hui, il est très facile d’extraire des chiffres de ses ventes, ou de son trafic web, mais c’est encore mieux de savoir quoi en faire. Quelle leçon en tirer et quelles actions mettre en œuvre pour arranger cela ?

D’abord, pourquoi ai-je fait ce sondage ?

D’abord, pour mieux vous connaître. Savoir ce que vous attendez du blog et où sont vos besoins afin de mieux y répondre. Si j’écris ces articles, c’est aussi pour être lu et pour cela, il faut intéresser son lectorat. Winking smile

Ensuite, car j’étais assailli depuis longtemps par des questions auxquelles je ne trouvais pas de réponse : les articles sont-ils trop longs ? Dois-je lancer d’autres formats ? Pourquoi la chaîne YouTube ne décolle-t-elle pas ? Etc.

Je me suis longtemps torturé l’esprit pour trouver les réponses à ces questions. J’ai fait de l’espionnage industriel chez d’autres blogueurs (ne faites pas les outrés, on le fait tous 😉 ) et j’ai cherché conseil à droite à gauche, mais je ne vous avais pas posé la question à vous ! Les premiers intéressés !

Combien étiez-vous à répondre ?

Une trentaine… on ne va pas se mentir, c’est peu. En dessous d’une centaine de réponses, on considère généralement que le sondage n’est pas représentatif. Je ne vais cependant pas faire la fine bouche. Vos réponses valent de l’or pour moi, d’autant qu’elles ont répondu à ces questions qui me torturaient.

En revanche, vos clics représentent 13 % des sollicitations que j’ai envoyé pour répondre à ce questionnaire. Quand on sait qu’un taux de conversion sur internet tourne entre 3 et 6 %, c’est un chiffre qui est particulièrement bon. Et c’est le signe que vous êtes des lecteurs dynamiques, qu’il y a une relation de confiance entre nous et ça, c’est génial Open-mouthed smile

Et maintenant les résultats…

Quelle est votre ambition vis-à-vis de l’écriture ?

Cette question visait clairement à comprendre vos attentes, mais elle supposait que les répondants aient un objectif plus ou moins clair en tête. Ce qui est le cas pour la plupart d’entre vous :

Votre ambition

34,5 % veulent vivre de leurs écrits

17,3 % considèrent l’écriture comme un hobby

6,9 % veulent être dans le top 100 d’Amazon

10,3 % veulent être remarqués par une grande maison d’édition

31,0 % ont choisi « autre »

Dans cette dernière réponse, beaucoup ont précisé qu’ils voulaient juste « être lu », ce qui est une très bonne nouvelle, car cela signifie que 65,5 % des lecteurs du blog ont besoin des mêmes outils. Que l’on veuille vivre de ses écrits ou simplement « être lu », les méthodes et techniques sont les mêmes. Ce qui change, c’est la priorité donnée aux conséquences.

Ceux qui veulent vivre de leurs écrits vont être préoccupés par la rentabilité financière (ce qui est tout à fait légitime. Chacun est en droit d’attendre une rémunération de son travail)

Ceux qui veulent « être lus » s’attacheront plus au nombre de lecteurs. La rentrée d’argent étant considérée comme un bonus sur lequel, habituellement, personne ne crache Winking smile

Ceux pour qui l’écriture est un hobby s’attacheront plus, je suppose, aux articles traitant de techniques d’écriture. Quant aux deux dernières réponses (Amazon et maison d’édition), elles se focalisent sur des points plus spécifiques. Ce seront donc des thèmes sur lesquels un focus sera fait de temps en temps.

Combien de fois par mois vous rendez-vous sur le blog ecrire-et-etre-lu.com ?

Cette question avait pour but d’évaluer le dynamisme des lecteurs du blog. Leur intérêt pour le contenu des articles.

J’avais déjà eu un premier indice avec le taux de conversion des réponses au sondage. Le résultat de cette question m’a confirmé la fidélité aux publications régulières du blog :

combien de fois

44,8 % — 1 à 2 fois par mois.

55,2 % — 3 à 6 fois par mois

Quel format d’article lisez-vous le plus souvent ?

Voilà une question qui me tenait beaucoup à cœur, car elle répond indirectement à vos préférences quant aux articles longs ou courts.

Beaucoup de vos retours me font savoir que vous appréciez les articles synthétiques du mercredi. Si bien que je m’interrogeais sur le devenir des articles longs du dimanche. Devais-je me faire violence et faire des articles synthétiques deux fois par semaine ?

Vous avez tranché… en ne tranchant pas Open-mouthed smile

format d'article

7,15 % — les articles du dimanche — longs et complets

10,70 % — les articles du mercredi — courts et synthétiques

82,15 % — les deux sont complémentaires

L’alphabet morse du « un coup court » et « un coup long » semble donc convenir à la grande majorité. Ça me va. Winking smile

Quel sujet d’article lisez-vous en priorité sur le blog ?

Dès le lancement du blog, j’avais mis l’accent sur l’aide à la vente. L’aspect « marketing » de l’auto-édition, mais sans pour autant oublier les autres aspects. J’avais opté pour cette stratégie, car il me semblait que la plupart des questions posées sur les réseaux sociaux tournaient autour de « comment vendre ses livres ».

Cette question allait me permettre de vérifier si je ne m’étais pas trompé, mais je ne voulais pas réduire vos préférences à un seul choix. Cela aurait pu tronquer les résultats. C’est pourquoi il était possible de choisir plusieurs options (c’est pourquoi le total est supérieur à 100 %).

Il en résulte un goût assez éclectique, ce qui me convient, car j’aime passer d’un sujet à l’autre. Un résultat de 100 % sur la vente m’aurait amené à abandonner les autres catégories avec regret.

Le score de près de 90 % n’est quand même pas à négliger, et le sujet des articles devra porter sur le marketing au moins une fois sur deux (minimum)

Quel format

 

Suivez-vous les vidéos du blog sur YouTube ?

Je connaissais déjà la réponse à cette question. Avec 14 abonnés, ma chaîne YouTube peine à décoller. Cette question me permettait cependant d’enchaîner sur la question qui m’intéresse vraiment : pourquoi cela ne décolle pas ?

Youtube

Sinon, pourquoi ?

Nous y voilà. Alors…

Pourquoi pas youtube

3,85 % — les sujets ne m’intéressent pas

0,00 % — les vidéos sont mal faites (mauvais son, mauvaise image, etc.)

53,85 % — je ne savais pas qu’il y avait une chaîne YouTube. J’y vais tout de suite !

42,31 % — autre (veuillez préciser)

Les résultats sont plutôt clairs : si cela ne marche pas, c’est parce que je n’ai pas assez communiqué dessus.

Les sujets sont un problème pour une minorité (ce qui n’empêche pas de les améliorer) et la qualité des vidéos ne semble avoir choqué personne (ouf !)

Il me faut donc trouver une action, un événement à mettre en place sur YouTube afin de faire parler, liker et partager mes vidéos le plus possible. Le but n’est pas de faire n’importe quoi pour faire parler de moi comme le font certains youtubeurs, mais d’apporter du contenu de qualité et de le faire connaître. C’est un point qui mérite une réflexion approfondie… même si j’ai déjà ma petite idée sur la réponse.

Une chose est sûre, c’est que la chaîne YouTube ne prendra jamais le pas sur le blog. Les 42,31 % ayant choisi « autre » le disent clairement : la vidéo n’est pas un format qui les intéresse. Trop passif pour eux, ils préfèrent l’écrit.

Cela tombe bien, c’était mon intention depuis le départ 🙂

Dans l’ensemble êtes-vous satisfait(e) du contenu du blog ?

Cette question est un grand classique et visait avant tout à me rassurer (eh oui ! Je suis comme tout le monde 😉 )

Avec près de 80 % de satisfait et très satisfait, j’ai envie de dire que le cap est satisfaisant.

Satisfait

En ce qui concerne les 20 % d’avis plus mitigés, la dernière question était pour eux :

Si vous deviez changer une seule chose sur le blog, quelle serait-elle ?

Non, je ne suis pas masochiste. Le but de ce sondage était d’améliorer la qualité du blog, et s’il est toujours agréable d’entendre que tout est parfait, ce n’est pas ce qui fait avancer le schmilblick.

Donc pour celle-là, pas de choix multiple, pas d’orientation même involontaire. Dites-moi ce qui ne va pas. C’est un peu cash, mais cela révèle parfois des petits trésors.

Beaucoup de réponses disant « Je ne sais pas » ou « Rien, tout va bien » (merci 🙂 )

Quelques suggestions solitaires touchant au visuel du site, à un générique pour les vidéos et à des articles parfois trop longs, plus d’exemples, etc.

Pas d’unanimité sur un éventuel changement à opérer, donc.

Et maintenant ?

Tout ça, c’est bien joli, mais qu’est ce qu’on fait de tous ces chiffres et conclusions ?

Un plan d’action ! Ou une liste de tâches à mettre en œuvre pour garder ce qui marche et améliorer ce qui ne marche pas.

Heureusement, la plupart de vos retours m’ont confirmé beaucoup des choses déjà en place, mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a rien à faire :

1/les articles marketing

Pour développer la pédagogie des articles « marketing », je prévois un programme d’essai de différentes techniques. Chaque mois, je mettrai en œuvre une technique de promotion pour mon propre roman de façon à vous en faire un retour concret et illustré par des exemples le mois suivant.

Chaque méthode sera traitée séparément de façon à en analyser les effets en silo. Vous aurez donc une grande visibilité sur quoi faire, comment le faire et qu’est-ce que cela va vous apporter.

J’ai, bien sûr, besoin d’un peu de temps pour mettre tout cela en place et le planifier, mais j’en fais ma priorité n° 1.

2/YouTube

Je conserve le format de vidéos courtes via lesquelles je réponds à vos questions.

Je les complète d’autres vidéos, toujours au format court, traitant de sujets qui ne me viendront pas de questions posées sur les réseaux sociaux, mais de ce qui me semble pertinent à aborder.

Afin de faire connaître la chaîne, j’envisage de me lancer un petit défi. Mais je dois d’abord en vérifier la compatibilité avec mon agenda et les grandes vacances scolaires qui arrivent à grands pas. Donc, peut-être à la rentrée.

On ne peut pas être partout à la fois Winking smile

3/et le reste ?

Pour le reste, on ne change rien. C’est bien suffisant pour quelqu’un qui essaie désespérément de commencer l’écriture de son nouveau roman tout en ménageant vie pro et vie de famille. Vous ne trouvez pas ?

J’arrive à la fin de cet article et je me rends compte que j’ai encore écrit pas loin de 2000 mots. Je suis décidément incorrigible. Trop à dire, trop à partager.

Comme d’habitude, prenez ce qui vous intéresse et jetez le reste.

Je vous laisse, j’ai du boulot.

Cette fois-ci, c’est à moi de jouer Winking smile

Image parTumisu de Pixabay 


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Précédent

5 façons simples et pas chères pour faire connaître son roman

Suivant

Faut-il protéger son bonus ?

  1. Pour ma part, je trouve tous ces contenus intéressants, mais c’est le temps qui me manque pour les consulter et commenter ^^

    • Jérôme Vialleton

      Hélas, nous sommes nombreux dans ce cas. Le temps de cerveau disponible est devenu une denrée rare. Cela tombe bien, c’est le sujet du prochain article 😉
      Vous êtes un des premiers à avoir suivi le blog, et je ne l’ai pas oublié. Merci pour cette fidélité.

  2. Mes félicitations. Vous faites tout ce qu’il faut pour rendre agréable, par votre ton gai, enjoué, agrémenté d’un brin d’humour, des “obligations” pour les auteurs plus soucieux de production que de diffusion. L’écriture est une passion, la lecture est PARFOIS seulement une autre passion. Trouver ses lecteurs est difficile pour un auteur. Je suis inscrite sur overblog et mes participations sont noyées dans la masse. Il parait qu’un livre qui se vend entre 300 et 500 exemplaires est déjà un bon livre?
    Et moi j’écris; lorsque le livre est terminé, j’ai l’impression de jeter une bouteille à la mer (site, blog, page face-book.
    Quoiqu’il en soit, merci pour vos efforts.

    • Jérôme Vialleton

      Merci pour ces encouragements Colette,
      Effectivement, une vente de 300 à 500 exemplaires est honorable, même si cela reste insuffisant pour en vivre (si c’est là votre but). Beaucoup d’auteur ne dépasse pas la dizaine d’exemplaires. Ce n’est pas que leur livre n’est pas bon, juste qu’ils ne font pas ce qu’il faut pour être vu.

  3. Rivière

    Bonjour
    Je suis désolée, je n’ai même pas pris la peine de répondre à ce sondage. Par contre j’ai lu tous les articles sur les résultats et comme bon nombre de participants, j’ignorais que vous aviez une chaîne Youtube. Je me suis empressée et je me suis abonnée.
    Bonne continuation. Amitiés Françoise

    • Jérôme Vialleton

      Pas de problème Françoise. Et merci pour l’abonnement Youtube. Me voilà à 15 abonnés!! Youhouuuuuuu 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

Téléchargez vos eBooks gratuitement

"Plan Marketing pour auteur - Vendez votre livre"

"Les 5 obligations légales et fiscales d'un auteur indépendant"