EPUB ou MOBI : quel format d’eBook choisir ?

EPUB ou MOBI quel format ebook choisir
Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •  

Non, EPUB n’est pas un type de publicité en ligne et non, MOBI n’a rien à voir avec un chanteur à la mode des années 90. Ces deux appellations sont tout simplement les deux formats d’eBook les plus communs et les plus utilisés dans le monde.

Si vous voulez publier un livre sous le format numérique (et vous devriez sachant que les propriétaires de liseuses numériques sont souvent des lecteurs voraces), vous avez tout intérêt à connaître un minimum de choses au sujet de ces deux types de fichier. Dans cet article, je vais vous expliquer les grandes différences qui existent entre ces deux formats.

Quant à savoir si vous devrez choisir MOBI ou EPUB, la question revient à savoir si vous devriez apprendre à parler l’anglais ou le mandarin.

À ce propos, savez-vous quelle est la langue la plus parlée dans le monde ? Et bien ça dépend comment vous comptez.

Si vous comptez en nombre de pays dont c’est la langue officielle, il s’agit sans aucun doute de l’anglais puisqu’elle est parlée dans pas moins de 59 pays dans le monde. Voilà de quoi voyager ! Un grand nombre de destinations vous ouvrent les bras.

En revanche, si vous comptez en nombre de locuteurs natifs, il s’agit du chinois mandarin avec plus de 908 millions de personnes (contre 378 millions pour l’anglais). Certes le nombre de pays à visiter est plus restreint, mais vous pourrez discuter avec plus de monde.

Pourquoi je vous parle de ça ? Parce que j’aime les métaphores et j’aime me faire comprendre… alors quand je peux combiner les deux, c’est le bonheur. 😉

 

Qu’est-ce qu’un fichier EPUB ?

Les fichiers EPUB sont les plus acceptés, en tant que format d’eBook, sur le marché mondial. Il s’agit du standard, de la norme utilisée indifféremment par les plus grands distributeurs comme Apple, Kobo, Fnac, Sony et Google.

L’EPUB est l’équivalent de l’anglais. Il vous permet d’aller presque partout et de vous faire comprendre et accepter tel que vous êtes.

Il s’agit d’un fichier codé en HTML que votre navigateur internet peut lire en toute liberté. L’EPUB est un fichier incroyablement flexible qui vous permet d’intégrer des tonnes de fonctionnalités : optimisation des polices, images intégrées, marque-pages, surlignages, lecture vocale, etc. D’après ce que j’ai pu lire (mais non testée personnellement), la version EPUB3 permet même d’ajouter du contenu multimédia comme des vidéos ou de la musique.

Bref, il s’agit d’un format qui offre un grand nombre de possibilités et c’est la raison pour laquelle la plupart des acteurs de l’édition ont adopté ce format. Si vous voulez charger votre eBook sur le site d’un détaillant comme Publishrive, Lulu ou Kobo Writing Life, vous aurez sans nul doute besoin d’un fichier EPUB.

« Mais alors Jérôme, si ce fichier est si génial que ça, pourquoi n’est-il pas devenu le fichier unique utilisé par tous les auteurs et distributeurs ? »

Et la réponse est…. AMAZON bien sûr !

Qu’est-ce qu’un fichier MOBI ?

Les fichiers MOBI sont utilisés exclusivement par Kindle, la boutique d’eBook propriété d’Amazon.

La grande différence entre les fichiers MOBI et EPUB, c’est que le fichier MOBI est verrouillé de façon à ce que vous ne puissiez le lire que sur un appareil associé avec votre compte Amazon.

Amazon est le premier revendeur d’eBook dans le monde. En 2015, il représentait 70 % du marché américain et 50 % du marché français. Il est de notoriété publique que l’Europe marche sur les traces des États-Unis avec un décalage d’une dizaine d’années. Vous savez donc ce qui vous attend.

Le format MOBI est donc l’équivalent du mandarin. Un seul pays concerné, mais un grand nombre de personnes intéressées. Cette part du lion que se taille Amazon est la raison pour laquelle la société est en capacité d’imposer son propre format.

Bref, la boutique Kindle utilise le fichier MOBI et tous les autres se servent des EPUBS. Mais si vous êtes un auteur qui veut un fichier compatible avec TOUTES les plateformes ? Que devez-vous faire ? Après tout, vous pouvez apprendre l’anglais ET le mandarin pour être tranquille, mais ça va vous demander un sacré boulot.

La réponse courte est la même que l’on parle langage ou format d’ebook. Vous vous ferez comprendre partout dans le monde avec l’anglais et vous passerez partout avec l’EPUB.

Explications…

La méthode facile et pas chère pour convertir un EPUB en MOBI

Il existe des dizaines de sites totalement gratuits qui s’occuperont de convertir votre fichier EPUB en fichier MOBI, et ce en quelques minutes.

En voici quelques-uns. J’ai testé les trois sites ci-dessous et je vous garantis leur gratuité (pas d’arnaque) et la qualité du résultat (hors travail de mise en page évidemment) :

https://convertio.co/fr/epub-mobi/

https://ebook.online-convert.com/fr/convertir/epub-en-mobi

https://onlineconvertfree.com/fr/convert-format/epub-to-mobi/

Encore plus simple !!! La plateforme de publication Kindle possède également un outil de conversion gratuit pour passer d’EPUB à MOBI.

Toujours plus simple (mais plus cher) !!! Des plates-formes de publication comme publishdrive s’occupent de publier à votre place et dans les bons formats sur les sites des distributeurs de votre choix. Ils s’occupent de tout pour vous, mais il vous en coûtera 10 % de vos ventes.

Et le PDF alors ?

Si on remonte à la genèse du livre numérique, on se souviendra que le PDF était très populaire au moment de sa création, en 2001. Il peut sembler préhistorique de s’en servir encore dans le domaine de l’édition, mais il peut encore avoir son utilité dans deux cas particuliers :

L’impression à la demande

Sans doute la façon la plus économique de publier un livre au format papier à petite échelle. De nombreux auteurs utilisent les services de sites d’impression à la demande tels que bod.fr ou thebookedition.com. Contrairement au service d’un imprimeur traditionnel qui vous obligera à remplir un entrepôt de milliers d’exemplaires papier, un service d’impression à la demande vous permettra d’imprimer vos exemplaires au fur et à mesure qu’ils seront vendus… et pas avant.

(Lisez l’article : Définition de l’impression à la demande)

Les deux sites cités précédemment sont parmi les plus populaires du marché, mais il est également possible de passer par KDP Print qui est… roulement de tambour… un service d’Amazon.

Pour l’impression à la demande, le mieux est de fournir un fichier qui sera le résultat final et « en dur » de ce à quoi vous voulez que votre livre ressemble aussi bien en termes de contenu que de mise en page. C’est la raison pour laquelle le PDF est idéal.

Un eBook graphique

EPUB et MOBI sont très bons pour des eBook dont le contenu repose à 98 % sur le texte comme des romans, des mémoires ou certains livres pratiques.

En revanche (et je m’adresse en particulier aux auteurs de romans jeunesse), ils sont beaucoup moins pratiques en ce qui concerne les livres contenant un grand nombre d’images, de schémas ou de photos.

Si vous avez besoin que votre eBook ressemble exactement à la version papier, vous aurez sans doute intérêt à le vendre au format PDF, car c’est le format d’eBook qui sera le plus fidèle à votre mise en page.

L’inconvénient à cela, c’est que lire un format PDF sur une liseuse peut vite se transformer en corvée. L’avantage du PDF se transforme alors en inconvénient, car contrairement aux EPUB ou au MOBI, il ne s’adapte pas à la forme et à la taille de l’appareil sur lequel il est lu, et il ne permet pas l’utilisation de fonctionnalités comme le surlignage ou le marque-page.

Le nombre d’illustrations de « Charlie et le magicien invisible » étant limité (une par chapitre), j’ai opté pour l’EPUB (converti ensuite en MOBI). En revanche, un roman jeunesse dont les illustrations seraient omniprésentes sur chaque page, avec des débordements sur les marges et entre les lignes, aura intérêt à considérer le format PDF ou à prévoir l’achat d’une perruque en prévision d’un arrachage de cheveux intensif.

Comment créer un EPUB ?

Je ne vais pas ici aborder le sujet de la mise en page pour passer d’un traitement de texte à un eBook, car c’est un sujet suffisamment vaste pour écrire un livre dédié à ce sujet.

D’ailleurs, ce livre existe déjà et a été écrit par Jérémie Lebrunet : « Comment formater et typographier vos livres ».

Il en existe beaucoup d’autres très bien faits sur le même thème, mais j’ai aimé celui-ci qui est complet tout en étant clair et intéressant, ce qui est à souligner quand on aborde un sujet des plus rébarbatifs.

Lorsqu’il s’agit de générer un fichier EPUB, trois chemins s’ouvrent à vous :

  • La voie de la feignasse,
  • La voie du labeur,
  • La voie royale,

La voie de la feignasse

Elle est simple, facile et gratuite, mais le fichier qui sera généré sera de faible qualité. Elle est donc à réserver pour les utilisations personnelles ou pour les eBook que vous proposez gratuitement sur votre site auteur.

Il suffit pour cela de télécharger le logiciel gratuit LibreOffice (version 6 et au-delà) et d’utiliser la fonction du menu suivant avant de se laisser guider :

FICHIER > EXPORTER VERS > EXPORTER AU FORMAT EPUB

La voie du labeur

Toujours gratuite, mais plus complexe. Vous réalisez la conversion de votre fichier Word ou LibreOffice à l’aide du logiciel gratuit CALIBRE.

CALIBRE est LE logiciel gratuit qu’il vous faut maîtriser si vous voulez créer vous-même vos eBook. Il est complet et donne des fichiers de très bonne qualité avec Table des matières, liens hypertexte, insertion d’images, etc., mais il peut être un peu déroutant à utiliser pour un débutant.

Une grosse phase d’apprentissage est donc à prévoir si vous ne le connaissez pas.

La voie Royale

Pour ceux qui n’aiment pas se prendre la tête et qui n’ont rien contre investir un peu d’argent pour gagner du temps, vous pouvez passer par un tiers qui s’en chargera à votre place. Certains prestataires proposent ce genre de services sur des sites comme Fiver ou 5euros.com ; il vous suffit de taper « convertir en epub » dans la barre de recherche.

Les prix et les conditions sont très variables d’un prestataire à l’autre. Certains vous demande 5 € pour une conversion EPUB quelques soit la longueur du document, d’autres ont des tarifs proportionnels au nombre de mots de votre document.

Est-ce justifié ? Peut-être. Leur travail est peut-être de meilleure qualité ou ils sont peut-être juste plus gourmands.

Le meilleur (le seul ?) moyen de le savoir est de bien étudier les offres avant de passer commande. Acheter est un acte qui nécessite plus que de savoir taper les 10 chiffres de sa carte bleue. Si vous voulez quelques conseils en la matière, je vous invite à lire l’article « Quel budget pour l’auto-édition et comment le réduire ».

Est-ce que c’est un coût ? Sans nul doute. Mais comme je le dis souvent sur ce site, vous avez deux façons de payer pour la création de vos livres : avec votre temps et votre sueur ou avec votre argent. Libre à vous de choisir celui qui vous convient le mieux.

Image par Gerd Altmann de Pixabay


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •  

9 commentaires sur “EPUB ou MOBI : quel format d’eBook choisir ?”

  1. Bonjour,

    On se tournera maintenant vers le format KPF pour la plateforme KDP 🙂
    Il y a même un utilitaire très pratique sur KDP : Kindle Create pour faire cela.
    InDesign fera des merveilles également, mais c’est une autre histoire 🙂
    Belle année !
    Anne

  2. Merci pour cet article super complet ! J’ai l’intention d’auto-publier un livre pratique cette année donc je me pencherai avec attention sur tous tes conseils associés 🙂 Merci de partager tout ça

  3. J’avais utilisé Calibre à l’époque (entre 2013 et 2016) et ça fonctionnait très bien à la fois en Mobi et en Epub. Par contre je l’ai réinstallé récemment et un lecteur potentiel m’a demandé mon second roman en format Epub. Ça m’a viré la présentation, chose qu’il ne faisait pas avant. La conversion s’est faite “au kilomètre”, à la suite, sans tenir compte des chapitres. Et pourtant j’ai utilisé le même fichier source. Il faudra que je me penche à nouveau sur la question quand je convertirai le prochain…

    Le gros avantage du PDF, c’est qu’il “fige” la présentation du livre. Si on se contente de Word, la présentation du roman fluctue selon l’ordinateur utilisé, même avec des version de Word identiques.

    1. Calibre peut représenter un vrai challenge à maitriser… et on n’est pas à l’abri d’une mise à jour qui remet tout en question. Bon courage pour la suite.

Laisser un commentaire