Bonnes résolutions : 3 secrets pour les appliquer

Bonnes résolutions - 3 secrets pour les tenir
Partagez l'article

Ne faites pas les blasés ! Vous aussi vous jouez le jeu des bonnes résolutions à l’approche du 1er janvier. Santé, finance, sport, écriture, nouveau départ sont les grands classiques des réveillons. Quelles qu’elles soient, les bonnes résolutions sont toujours déclamées avec sincérité et conviction. Hélas, elles sont souvent condamnées à l’abandon au bout de quelques semaines, voire quelques jours au profit des (mauvaises) vieilles habitudes.

Les bonnes résolutions ne sont pas l’apanage des auteurs, mais ils sont particulièrement vulnérables à leur ennemi juré : la procrastination. Pourquoi ? Parce que l’écriture est une activité solitaire dont la régularité repose en grande partie sur notre résistance et notre motivation… et qu’il n’est pas facile d’en avoir tous les jours.

Prendre de bonnes résolutions est clairement la partie la plus facile du processus. C’est ensuite que cela se complique. Une fois disparues la motivation et la désinhibition dues au champagne et aux cotillons, les difficultés commencent et les résolutions tombent comme des feuilles mortes sur le paillasson de nos années passées (cette magnifique comparaison était la minute poésie de la semaine).

Pourquoi n’appliquons-nous pas nos bonnes résolutions ?

La question mérite d’être posée si on veut éviter que cela arrive. Voilà, d’après moi, les trois grandes raisons qui nous empêchent d’aller au bout.

1 — Nous n’en avons pas envie

Si nous nous sentons obligés de prendre une bonne résolution pour faire quelque chose, c’est parce que cette activité nous révulse, nous ennuie. Sinon nous la ferions, tout simplement, sans attendre le 1er janvier.

Quel (le) gourmand(e) a envie de se mettre au régime salade verte ? Quel (le) serial-shoppeuse rêve de se créer un compte épargne ? Quel (le) auteur(e) a envie de chasser les répétitions de son roman alors que Netflix vient de sortir cette série si géniale à regarder ?

Nos résolutions concernent 9 fois sur 10 des activités que nous savons devoir faire, mais que nous n’avons pas envie de faire.

Personne n'a envie de tenir ses bonnes résolutions
Personne n’a envie de tenir ses bonnes résolutions

2 — Nous nous éparpillons

Je vous en parle en connaissance de cause : la surenchère de bonnes résolutions et leur réorientation permanente sont les meilleurs moyens de se planter.

La surenchère, c’est de se fixer trop d’objectifs, trop de bonnes résolutions en même temps. Vous devez accepter que vous ne soyez pas Superman. Vous ne pourrez pas accomplir en un an ce que les autres mettent dix ans à atteindre.

La réorientation permanente consiste à changer d’objectif tous les deux ou trois mois. Disons que vous êtes secrétaire médicale et que vous voulez changer de carrière.

Au premier trimestre, vous décidez de devenir autrice en publiant un roman.

Au second trimestre, votre cousine vous informe qu’une place va se libérer dans son agence et vous vous formez à la gestion immobilière.

En septembre, vous lancez un blog sur votre nouvelle passion : la plongée en haute mer.

Et en décembre de l’année suivante, vous êtes toujours secrétaire médicale, votre livre dort au fond d’un tiroir et vous avez développé des tonnes de compétences qui ne vous serviront à rien.

L’un des ingrédients principaux du succès consiste à se fixer un cap et à ne pas en changer.

3 — Nous ne savons pas comment faire

La dernière grande raison pour laquelle nous laissons tomber les bonnes résolutions sont, d’après moi, notre ignorance sur la façon de les réaliser.

C’est bien joli de décréter que vous ne serez plus à découvert à partir de maintenant, mais si on ne vous a jamais appris à gérer votre argent, vous avez toutes les chances de garder des relations tendues avec votre banquier. Cette ignorance nous amène à l’échec, au découragement et, au final, à l’abandon.

Mais encore faut-il savoir que nous ne savons pas, prendre conscience de sa lacune et intégrer son apprentissage dans la démarche pour tenir sa bonne résolution.

Apprenez en plus sur le processus d’apprentissage avec l’article  « Comment devenir un meilleur auteur »

Mes 3 secrets pour appliquer mes bonnes résolutions

Maintenant que nous avons établi les 3 grandes causes d’échec, voyons comment les contrer pour ne pas se couvrir d’opprobre dès le mois de février.

1 — Faites en sorte que vos bonnes résolutions soient fun

Nous devons d’abord nous rendre justice. Ne pas avoir envie de faire du sport ou de corriger son livre après avoir travaillé toute la journée et avoir géré la vie de famille est très compréhensible. Quand la soirée débute, nous avons envie de goûter à un repos bien mérité ou de nous amuser un peu.

L’idéal est donc de « hacker » notre esprit et notre motivation et de faire ce que nous devons faire (résolution) en ayant l’impression de faire ce que nous avons envie de faire (fun).

Ma meilleure astuce pour cela, c’est de transformer nos résolutions en jeu.

Réaliser une activité dans laquelle on trouve du plaisir est le meilleur moyen de réaliser ses bonnes résolutions sans voir passer le temps. Si la finalité de la résolution (écrire un livre, devenir mince, avoir un compte créditeur, etc.) n’est pas suffisante pour vous inciter à vous y mettre, vous devez trouver une récompense dans sa réalisation elle-même.

Dis-moi à quoi tu joues, je te dirais qui tu es.

Pour cela, vous devez d’abord déterminer quel type de joueur vous êtes. Car si nous aimons les jeux, nous ne les aimons pas pour les mêmes raisons. Il y a quatre grandes familles de joueurs :

  • Ceux qui veulent partager le jeu avec leurs amis (les collaboratifs),
  • Ceux qui ont besoin de nouveauté (les explorateurs)
  • Ceux qui aspirent à maîtriser le jeu (les jusqu’au-boutistes)
  • Ceux motivés par l’envie de gagner contre d’autres joueurs (les compétiteurs)

Selon si vous faites partie d’une famille ou d’une autre, votre approche du jeu et du plaisir de jouer seront forcément différentes. Il importe donc de trouver l’approche qui vous convient le mieux. Pour cela, posez-vous la question : « Quel jeu m’amuse le plus et pourquoi ? »

Il vous appartient ensuite de trouver une façon amusante pour appliquer vos bonnes résolutions, et ainsi de transformer la corvée en partie de plaisir.

Alors on joue ?

Rien de tel qu’un bon exemple pour clarifier tout cela.

Ma bonne résolution pour l’année prochaine : je veux perdre 10 kilos

Si je suis un collaboratif : je m’inscris à un groupe de recettes minceur sur Facebook et j’échange mes recettes et mes techniques avec ses membres.

Si je suis un explorateur : je me mets au footing en explorant un nouveau chemin, un nouvel itinéraire à chaque fois que je m’entraîne.

Si je suis un jusqu’au-boutiste : je tiens à jour un calendrier journalier avec mes repas, mes séances de sport, mes sensations et mes progrès.

Si je suis un compétiteur : je me trouve une autre personne ayant le même objectif que moi et nous parions un restau pour celui qui arrivera à l’atteinte de l’objectif le premier.

Les idées de jeu ci-dessus ne sont que des exemples. Vous pouvez trouver vos propres jeux, adapter ceux-là ou les mélangez les uns avec les autres. Ils fonctionneront tant que vous les trouverez amusants. Quand ce ne sera plus le cas, changez-les.

Pour ceux qui souhaitent se créer une routine d’écriture, j’ai un cadeau pour vous. Ce calendrier à colorier vous permettra de mettre en couleur chacune des journées où vous aurez écrit.

Commencez par déterminer une couleur pour chaque fourchette de mots écris (Jaune de 0 à 500 mots. Orange de 500 à 1000 mots. Bleu de 1000 à 1500 mots. Etc). Ensuite coloriez chaque journée où vous avez écris en fonction du nombre de mots produit.

Cela fonctionne également pour les kilomètres de footing parcourus, les jours sans fumer ou sans chocolat, etc.

calendrier de productivité
calendrier de productivité – cliquez pour le télécharger

2 — Ne pas s’éparpiller

Le meilleur moyen pour éviter l’éparpillement est de se fixer un nombre limité de bonnes résolutions, de les classer par ordre de priorité et, surtout, de ne pas changer d’orientation en cours de route.

D’abord, fixez-vous UNE bonne résolution prioritaire sur toutes les autres (vous pouvez éventuellement en avoir une personnelle et une professionnelle, mais pas plus). Cette bonne résolution est la plus importante, celle qui aura un impact majeur sur votre vie. C’est LE changement qui va vous permettre de prendre en main votre destinée.

C’est généralement la plus ambitieuse, la plus complexe et la plus difficile à atteindre. Alors laissez-vous un délai suffisant, entre 9 et 12 mois. Rome ne s’est pas faite en un jour.

Ensuite fixez-vous une bonne résolution secondaire, plus facile à atteindre. Celle-ci a une échéance à 1 ou 3 mois et vous permettra de rester motivé et de vous encourager à poursuivre dans l’atteinte de la première.

Enfin, si la seconde est trop facile à atteindre, prévoyez-en une troisième à achever dans les 6 mois afin de ne pas vous endormir sur votre premier succès.

Exemple :

Bonne résolution n° 1 : Publier un roman avant Noël

Bonne résolution n° 2 : Créer un site auteur

Bonne résolution N° 3 : Tenir un blog

3 — Construire un plan de bataille

Que ce soit pour changer de carrière ou tout simplement perdre du poids, vous allez monter à l’assaut de vos bonnes résolutions comme des soldats en guerre : avec un plan de bataille. Sans plan, vos troupes vont s’éparpiller, diluer leurs forces, tirer sur les mauvaises cibles… et perdre la guerre.

Pas besoin d’être un génie militaire pour établir un tel plan. Comme souvent, il suffit de se poser les bonnes questions :

  1. Qu’est-ce que vous voulez ?
  2. Pourquoi ?
  3. Quels sont vos moyens pour l’obtenir ?
  4. Quels sont les obstacles qui vous en empêchent ?
  5. Que devez-vous faire/arrêter pour y arriver ?

La première question consiste à définir votre bonne résolution selon la méthode traditionnelle SMART (cf. article « Comment se fixer un objectif« ) avec un objectif précis et limité dans le temps.

Exemples :

  • Vendre 100 exemplaires de mon roman avant le 31 mars de l’année prochaine.
  • Rentrer dans un jeans taille 38 avant les vacances d’été,

La deuxième question (Pourquoi ?) est primordiale pour trouver et entretenir votre motivation. Si vous voulez arrêter de fumer pour des raisons financières, décidez du cadeau que vous allez vous faire avec l’argent économisé. Nous sommes toujours plus motivés quand nous savons pourquoi nous faisons les choses. Nous avons besoin de sens pour avancer.

Lisez l’article : 12 méthodes pour rester motivé

Pour la suite, voici deux exemples de plan de bataille à copier en intégralité ou à utiliser comme source d’inspiration :

Bonnes résolutions professionnelles

BR N° 1 : Publier un roman avant Noël

Pourquoi : Me créer un revenu supplémentaire

Moyens : Plan terminé, Worldbuilding terminé

Obstacles : Manque de temps,

Ce que je dois faire : écrire/corriger tous les jours,

Ce que je ne dois plus faire : perdre du temps sur les réseaux sociaux, regarder la télé le soir,

BR N° 2 : Offrir un livre bonus à mes abonnés avant le 31 mars

Pourquoi : Augmenter ma liste email de lecteurs pour mon prochain roman,

Moyens : Site auteur existant,

Obstacles : Histoire à créer, je ne sais pas comment offrir un bonus sur mon site

Ce que je dois faire : Créer 3 à 4 nouvelles dans le même univers que mon prochain roman, apprendre à offrir un bonus grâce à des tutos YouTube ou à une formation en ligne

Ce que je ne dois pas faire : Écrire des histoires trop longues. 30 000 sec chacune maximum.

Bonnes résolutions personnelles

BR N° 1 : Perdre 10 kilos avant l’été

Pourquoi : Santé, être mieux dans ma peau,

Moyens : Je dispose d’un programme nutritionnel recommandé par une nutritionniste,

Obstacles : mauvaises habitudes,

Ce que je dois faire : changer mes habitudes en suivant le programme à la lettre,

Ce que je ne dois plus faire : Acheter de la nourriture trop grasse, trop sucrée. Faire les courses en ayant faim,

BR N° 2 : Reprendre le sport.

Pourquoi : Santé, être mieux dans ma peau,

Moyens : Espace suffisant pour m’exercer à la maison,

Obstacles : Manque de motivation,

Ce que je dois faire : créer une habitude, une séance de sport de 20-30 minutes quotidiennes à heures fixes.

Ce que je ne dois pas faire : ne jamais louper deux jours d’affilé.

Comment commencer vos bonnes résolutions

Se fixer une bonne résolution, c’est se donner le défi de changer quelque chose dans votre vie. Quoique ce soit. Le meilleur moyen de commencer est donc de se lancer dans une dynamique de changement.

La bonne nouvelle, c’est que cela peut être fait facilement et rapidement avec une action simple qui donne des résultats concrets et très rapides : ranger un placard, aménager un espace de travail, trier des papiers, acheter un tapis de sol, etc.

Vous pouvez également dire adieu à votre ancienne vie en jetant aux ordures ce qui la représente : garde-robe, décoration, coupe de cheveux, etc.

Ce qui compte, c’est ce premier pas en avant qui amorcera un second, puis un troisième… et qui soufflera sur les braises de votre motivation.

La motivation est un élément fluctuant et limité. Elle est comme la marée, avec ses hauts et ses bas. Vous devez donc la consommer pour des choses utiles et ne pas la gaspiller.

Changez ses habitudes est une des clés du succès
Changez ses habitudes est une des clés du succès

J’espère que ces conseils vous aideront à tenir vos bonnes résolutions pour cette nouvelle année que je vous souhaite profitable autant qu’agréable.

Avant de partir, partagez vos bonnes résolutions dans les commentaires et donnez vos techniques pour les tenir jusqu’au bout.


Partagez l'article

2 commentaires sur “Bonnes résolutions : 3 secrets pour les appliquer”

  1. Mes bonnes résolutions de 2022 :
    1) Suivre les conseils de Jérôme
    2) Suivre les conseils de Jérôme
    3) Suivre les conseils de Jérôme

    J’avoue que j’avais un peu laissé tomber ces derniers temps…

    Accessoirement, finir le tome 3. Tant que je ne l’aurai pas finalisé, je n’aurai pas l’esprit tranquille pour me concentrer pleinement sur l’aspect marketing.

Laisser un commentaire

Vous avez aimé cet article?