Comment faire un booktrailer | Le Guide Ultime

Comment faire un booktrailer - image mise en avant
Partagez l'article

Comment réaliser un booktrailer captivant ? Vous envisagez de créer un booktrailer pour promouvoir votre ouvrage ? Excellente idée ! Ce support marketing audacieux est de plus en plus plébiscité par les maisons d’édition, se révélant être un outil dynamique pour booster la visibilité d’un livre.

Pour ceux qui ne connaissent pas, un booktrailer n’est rien d’autre qu’une bande-annonce de film… mais pour un livre. Une vidéo courte (voire très courte) conçue pour éveiller l’envie de plonger dans les pages de votre livre, offrant un aperçu immersif de l’histoire, de l’ambiance et des personnages en seulement quelques secondes.

Pourquoi faire un booktrailer ?

Parce que cela fait envie, et pas seulement pour le lecteur ! Donner vie à son roman est extrêmement gratifiant. On a l’impression d’avoir pondu le nouveau blockbuster hollywoodien 😊

 Les images et, surtout, la musique, permettent un voyage très immersif dans le monde et l’ambiance d’un roman et ce avec plus d’efficacité que n’importe quelle couverture ou 4e de couverture.

Mais au-delà du plaisir de voir ses propres personnages prendre corps, le booktrailer a une véritable utilité promotionnelle.

Je ne le dirai jamais assez : la vidéo est le format roi.

Facile à consommer et rapide à comprendre, le booktrailer est également un format très simple à partager. À l’ère des réseaux sociaux, cela n’a pas de prix !

C’est cependant une arme à double tranchant, car si un bon booktrailer mettra votre livre en valeur, dites-vous qu’une bande-annonce « amateur » détruira votre crédibilité aussi sûrement qu’un baril de napalm sur un champ de coquelicots.

Alors comment faire un booktrailer digne d’un film de Christopher Nolan ?

Voilà la recette à suivre en commençant par ce qu’il NE faut PAS faire.

Comment NE PAS faire un booktrailer de qualité ?

La première erreur à ne pas commettre est sans doute de filmer son booktrailer soi-même.

Lorsque j’ai publié mon premier roman, pris dans une frénésie créatrice, j’ai voulu filmer et monter un booktrailer avec mon téléphone portable.

Le résultat a été une catastrophe internationale. La légende dit que même Bernard-Henri Lévy a été soulagé de constater que quelqu’un pouvait tourner un film plus mauvais que les siens. Un carnage !

Filmer un film ou une bande-annonce demande des compétences en termes de cadrage, de plan, de coupe, d’éclairage…. Qui ne s’improvisent pas.

Tenter de faire un booktrailer en le tournant soi-même vous garantit d’obtenir un résultat médiocre avec un style amateur qui ne trompera personne.

Gros homme souriant bêtement illustrant l'amateurisme dans la réalisation d'un booktrailer

Étape 1 : Choisir son logiciel de montage

On commence par un peu de technique (ben oui… faut bien)

Si vous ne tournez pas vous-même les images de votre booktrailer, vous serez quand même forcé d’en assurer le montage (sauf si vous confiez le travail à un prestataire)

Pour cela, vous aurez donc besoin d’un logiciel de montage.

Sachez qu’il en existe des tas sur le net, et une grande partie d’entre eux sont gratuits et très efficaces. Voici une liste non exhaustive : Lightworks, Shotcut, iMovie, VideoPad, Openshot, Movie Maker 10, Wevideo…

Ils sont tous différents en termes de convivialité et de facilité d’utilisation. Vous devez donc choisir celui qui vous convient le mieux selon votre aisance et vos goûts personnels.

En revanche, je vous recommande d’en sélectionner un qui permette d’éditer votre booktrailer sous différents formats.

En effet, tous les réseaux sociaux n’acceptent pas tous les formats de vidéo, et il pourrait être « légèrement » agaçant de devoir reprendre tout votre travail à chaque fois que vous voudrez partager votre booktrailer sur un réseau différent.

Par exemple, dans son feed, Instagram recommande les vidéos horizontales de dimensions 2052×1080 pixels, mais TikTok n’accepte que les vidéos en portrait de 1080 x 1920 pixels et Facebook accepte les vidéos verticales ET horizontales… mais à des dimensions différentes.

Oui, il y a de quoi s’arracher le peu de cheveux qu’il nous reste. Pour vous y retrouver, je vous recommande ce site qui récapitule toutes les dimensions acceptées sur les différents réseaux sociaux.

Lisez l’article : « Comment écrire une description Amazon qui fait vendre »

Étape 2 : Partir à la chasse aux images

Pourquoi commencer par les images et non par le script ?

Quand on a les moyens de créer ses propres images, le choix des images se fait au moment de l’écriture du script. À chaque phrase correspond une image associée et le script ressemble à quelque chose comme cela :

Texte : « Quels secrets cachent les murs de cette belle maison du Midwest… »

Image : Un store fermé aux lamelles bleu-nuit avec une lumière allumée de l’autre côté.

Image du booktrailer de "Holly" de Stephen King
Image du booktrailer de « Holly » de Stephen King

Ainsi, on est certain que l’image choisie correspond bien au texte qui s’affiche et nous plonge dans la bonne ambiance.

Sauf que…

Des images de « store fermé aux lamelles bleu nuit avec une lumière allumée de l’autre côté » en licence libre et gratuite, ça ne court pas le web.

Les chances que vous trouviez, sur les sites gratuits, exactement les images ou vidéos qui se trouvent dans votre tête sont aussi fines que le plan d’action écologique de la COP23.

Et c’est la raison pour laquelle je vous conseille de choisir d’abord les images ET ENSUITE d’écrire le script de votre booktrailer.

Il vous sera beaucoup plus facile d’adapter votre texte aux images plutôt que de trouver les images qui correspondent au texte.

Où chercher et comment ?

Baladez-vous sur les sites de photo et vidéo libres de droits comme Pixabay ou Unsplash et sélectionnez celles qui vous inspirent ou qui dégagent l’ambiance en cohérence avec votre roman.

Utilisez le moteur de recherche de ces sites avec des termes généralistes en rapport avec le ton de votre roman : « angoissant », « ensoleillé » ou « triste ».

Si vous cherchez quelque chose de trop précis, vous risquez d’y passer beaucoup de temps et de partir déçu. En choisissant des termes généralistes, vous ferez sans doute des trouvailles auxquelles vous n’aviez pas pensé.

Image ou vidéo ?

Personnellement, je préfère les vidéos car elles ont une dynamique qui garde l’œil et l’attention en éveil.

Ceci étant dit, il est possible d’appliquer un effet d’animation à des photos inanimées (un lent zoom in ou zoom out par exemple) et de leur donner le dynamisme qui leur manque.

Étape 3 : Préparer le script

Écrire le script d’un booktrailer demande du doigté, car l’objectif est de dévoiler des éléments de l’intrigue sans rien spoiler.

Pour cela, vous avez 2 options :

Option 1 : répondre aux questions de base

Cela consiste à reprendre les 5 grandes questions que vous vous êtes probablement posées lors de l’écriture de votre roman :

QUI sont les personnages principaux ?

QUE se passe-t-il ?

OU et QUAND cela se passe-t-il ?

POURQUOI ? Quel est l’enjeu ?

Exemple :

« Quels secrets cachent les murs de cette belle maison du Midwest habitée par de sages retraités ? La célèbre enquêtrice Holly Gibney accepte de reprendre du service. Plongez dans la folie humaine. Là où l’épouvante n’a pas de limite. »

Texte du booktrailer du roman « Holly » de Stephen King.

Option 2 : Reconstituer le début du roman

Vous reprenez le schéma narratif de votre roman (exposition, élément perturbateur, péripéties) et vous tenez le spectateur en haleine avec un bon vieux cliffhanger.

Exemple :

 « Reno, Nevada. 1960. Un matin, Pauline est appelée pour nettoyer la suite 614 du Mapes Hôtel. Dans la chambre, une femme apparaît… L’une n’est que lumière… L’autre vit dans l’ombre… Leur rencontre sera inoubliable. »

Texte du booktrailer du roman « Poussière blonde » de Tatiana de Rosnay

Quelle que soit l’option que vous retenez, essayez de respecter les règles suivantes :

1 — Utilisez des phrases courtes et impactantes,

2 — Présentez seulement un ou deux personnages en évoquant leurs traits (âge, caractère, motivation…),

3 — Évitez de vous perdre dans des détails.

Lisez l’article : « 4e de couverture : la méthode pas-à-pas qui fait la différence »

Les arguments de vente

Enfin, mettez votre roman en valeur en utilisant l’une des 3 méthodes ci-dessous :

Des adjectifs bien choisis : « Un thriller haletant », « Une aventure hilarante », etc.

En vous adressant directement au lecteur : « Si vous avez aimé la saga du “Sorceleur”, vous aimerez “L’Ensorceleuse”, “Frissons garantis ! Oserez-vous aller au bout ?”

Un avis lecteur : “Je n’ai pas pu lâcher ce livre avant de l’avoir terminé — Robert”

Lisez l’article : « Critique négative : comment répondre sans se fâcher »

Disque vinyle illustrant l'importance de la musique

Étape 4 : Choisir la bande-son qui fera votre succès

Choisir sa musique

On a tendance à croire que ce sont les images qui font le succès d’une vidéo.

C’est faux : c’est le son, et en particulier la musique, qui fera (ou défera) le succès de votre bande-annonce.

Faire un booktrailer de qualité passe immanquablement par le choix d’une musique de qualité. C’est elle qui créera l’atmosphère de votre bande-annonce et qui aura le plus d’impact sur votre audience.

Comme pour les images, faites votre recherche à partir de mots d’ambiance (souvent en anglais) tels que “Epic”, “Action”, “Happy”, “Calm” ou toute autre sensation qui traduirait fidèlement l’ambiance de votre roman.

Les droits d’exploitation

Pour savoir si vous avez, ou non, le droit d’utiliser une musique pour faire un booktrailer, c’est un peu la jungle.

L’expression “Libre de droits” est utilisée à tort et à travers. Hélas, elle ne veut rien dire. Ce qu’il faut, c’est que votre musique soit estampillée de la licence “Creative Commons” de niveau 0 ou BY ou BY-SA (anciennement les licences 3.0 ou 4.0).

Voici une infographie pour vous aider à comprendre à quoi ce charabia de costard-cravaté correspond :

Seules ces licences vous garantissent de pouvoir télécharger, modifier et utiliser une musique à des fins commerciales. Si vous utilisez une musique ou des images sans elles, vous prenez un risque.

Voici quelques sites où vous pourrez en dénicher :

YouTube : oui, la célèbre plateforme de vidéos est aussi une plateforme de téléchargement de musique CC. Pour les trouver, rendez-vous sur votre studio YouTube et cliquez sur “Bibliothèque audio” dans le menu.

Auboutdufil : un site de téléchargement gratuit qui ne propose que des musiques CC BY et CC BY SA. Vous pouvez donc les utiliser sans risque.

Incompetech : Le site du talentueux Kevin MacLeod propose des dizaines de musiques en tout genre sous la licence CC 3.0.

Pour ces deux derniers sites, la seule contrepartie demandée sera, dans votre booktrailer, la mention des crédits des auteurs. Un texte comme celui ci-dessous que vous pourrez afficher en blanc sur fond noir, sans son, à la fin de votre bande-annonce.

Titre : You ll Never Walk Alone

Auteur : RMSTM

Source : https://soundcloud.com/rmstm

Licence : https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr

Téléchargement : https://www.auboutdufil.com

Ce texte, appelé « crédits », est fourni par le site au moment du téléchargement du morceau de musique. Vous n’aurez qu’à copier-coller.

Étape 5 : Réaliser le montage

La dernière étape est également la plus compliquée. Le montage est avant tout une question de rythme.

Il est de notoriété publique que le premier film « Starwars – Épisode 4 » de George Lucas était parti pour devenir l’un des plus gros nanars des années 70.

Qu’est-ce qui l’a sauvé ? Le montage ! C’est en reprenant l’intégralité des scènes du film et en les remontant différemment que Marcia Lucas, la femme de George Lucas, a transformé ce bide annoncé en référence de l’histoire cinématographique.

Tout ça pour dire que le montage est une étape ES-SEN-TIEL-LE.

Si vous voulez faire un booktrailer qui soit regardé en entier, sa durée ne doit pas dépasser les 60 secondes (maximum).

Votre bande-annonce doit donc être rythmée si vous voulez qu’elle reste fluide. Découpez votre booktrailer en morceaux de façon à ce que les changements d’images soient synchronisés avec le rythme de la musique.

C’est un travail compliqué et qui peut prendre beaucoup de temps (surtout quand on n’a pas l’habitude), mais ne lâché rien tant que vous ne serez pas satisfait par le résultat.

Souvenez-vous de l’effet catastrophique que peut avoir un booktrailer « amateur » sur les ventes de votre roman. Cela vous donnera du courage.

Comment faire un booktrailer

Ce qu’il faut retenir pour faire un booktrailer réussi

  • Choisissez un logiciel de montage qui permette l’édition sous plusieurs formats
  • Faites-vous une sélection d’images ou de vidéos avant d’écrire votre script
  • Utilisez des phrases courtes et impactantes
  • Choisissez une musique sous licence Creative Commons autorisant l’utilisation commerciale
  • Cherchez vos images, vidéos et musiques en utilisant des mots-clés d’ambiance
  • Faites appel à votre sens du rythme lors du montage.
  • Votre booktrailer ne doit pas durer plus de 60 secondes

J’espère que vous saurez maintenant comment faire un booktrailer comme un pro pour promouvoir votre roman comme il le mérite.

Quand vous aurez terminé et publié votre booktrailer, laissez un lien dans les commentaires pour le partager avec tout le monde.

Vous avez déjà réalisé un booktrailer ? Alors, laissez un lien YouTube vers votre création dans les commentaires.

Je veux tous les voir ! 😊


Partagez l'article

- Merci d'avoir lu cet article -

Pour aller plus loin, découvre le guide ultime de l’autoédition et apprend :

Les erreurs à ne pas commettre

Les obligations légales et fiscales de l’autoédition

Comment publier sur Amazon

Les méthodes pour vendre son roman

L’arme secrète des auteurs qui vendent leurs livres

et bien d’autres choses encore

Comme vous, je déteste les spams. Je vous garantie que vos coordonnées personnelles ne seront ni données, ni vendues à un tiers quel qu’il soit.

Une question ? Un avis ?
Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Vous avez aimé cet article?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Formation DÉCOLLAGE

Le guide ultime de l’Autoédition pour apprendre :

 Les erreurs à ne pas commettre,

 Les obligations légales et fiscales de l’autoédition

Comment publier sur Amazon
 
Les méthodes pour vendre son roman
 
L’arme secrète des auteurs qui vendent leurs livres
 
 …et bien d’autres choses encore.
 

Cliquez ici pour découvrir le guide ultime de l'autoédition - 100% gratuit

100% GRATUIT - GARANTIE SANS SPAM

Je veux ma formation maintenant!

Vous aimerez également ces articles

Copyright Ecrire et etre lu – Consultez notre politique de confidentialité