Vendre son livre sur Twitter | La mauvaise bonne idée

Vendre son livre sur Twitter
Partagez l'article

S’il y a un auteur qui sait comment vendre son livre sur Twitter, c’est bien John Locke. Après avoir vendu plus d’1 million d’ebooks et être devenu le premier auteur autoédité à se classer à la première place du classement Amazon, il a partagé sa méthode dans un livre « Comment j’ai vendu 1 million d’ebooks en 5 mois ».

John Locke est loin d’être un expert du marketing. Il a beaucoup tâtonné avant de sortir la tête de l’eau et d’arriver à véritablement vivre de la vente de ses livres. C’est sans doute pourquoi les conseils qu’il donne sont souvent à contre-courant de ce que l’on peut trouver pour vendre ses ebooks en ligne.

Twitter, blog, site internet, John Locke a utilisé tout cela, mais pas forcément de la même façon que les autres… et c’est probablement ce qui a fait la différence.

Pour autant, si Locke a énormément utilisé Twitter pour construire sa communauté de lecteurs, vous constaterez qu’il n’a jamais rien vendu directement sur Twitter. Il s’est servi du réseau social pour créer la magie, mais ne l’a jamais considéré comme un étal sur la place du marché. C’est pourquoi je qualifie le fait de « vendre son livre sur Twitter » de « mauvaise bonne idée ».

Sa méthode peut se dérouler en quatre commandements :

  • Avoir un plan pour écrire son livre,
  • Avoir un plan pour vendre son livre,
  • Savoir qui sont vos lecteurs,
  • Savoir où les trouver.

Après avoir longuement expliqué l’importance d’avoir une niche de lecteurs et comment cibler son lectorat (cf. première partie), voici le plan d’action de John Locke pour écrire et vendre ses livres sur Twitter.

1 — Écrire le livre que les lecteurs veulent lire

C’est la base évidemment, mais encore faut-il savoir qui sont ses lecteurs et ce qu’ils aiment. Locke ne se considère pas comme un grand écrivain. Il écrit des romans « sans prise de tête » et qui se lisent vite. C’est son crédo, et il vaut mieux se trouver le sien plutôt que d’essayer de copier celui d’un autre.

Pourtant, certains principes sont pour lui communs à tous les genres, tous les styles et peuvent faire la différence entre un ebook vendu et un ebook ignoré.

Créez des personnages récurrents qui conduiront vos séries

Nous vivons à l’ère des séries : télévision, cinéma, podcast, livre… Les lecteurs adorent suivre des personnages qu’ils aiment, qu’ils connaissent et voient évoluer.

Si vous créez un personnage charismatique, votre lecteur sera à l’aise la prochaine fois qu’il lira un livre le mettant en scène. Après un livre ou deux, il aura le sentiment d’être à la maison… et tout le monde aime être à la maison 😉

Pourquoi créer de nouveaux personnages si vos lecteurs veulent juste plus d’histoires avec le même ?

Créer une saga avec des personnages récurrents une recette qui a fait ses preuves
Créer une saga avec des personnages récurrents une recette qui a fait ses preuves

Créez des scènes mémorables

Si je vous parle de « Basic Instinct », vous vous représenterez aussitôt Sharon Stone qui décroise et recroise les jambes dans sa robe blanche.

Si j’évoque le film « Délivrance », vous visionnerez la scène où Ned Beatty fait le cochon.

Elles reviennent spontanément à votre esprit, car ce sont des scènes mémorables.

Créez des scènes que les gens auront envie de raconter à leurs collègues devant la machine à café. Ce sont ces scènes qui restent dans les mémoires qui feront parler de vos romans.

En créant des scènes comme celle-là, vous ne laisserez pas indifférent et vous vous constituerez votre niche de fans qui vous suivra partout.

Mettez vos meilleurs avis en avant

Dès que vous avez des avis positifs sur votre livre, publiez-les dans votre livre avant le début de l’histoire.

Évitez les longs paragraphes et privilégiez des extraits d’avis ou de chronique, de préférence des phrases chocs.

En faisant ainsi, vous attirez l’attention du lecteur. Chaque avis donne à votre lectorat une raison supplémentaire d’aimer votre livre avant d’avoir commencé à la lire. Vous les mettez dans le bon état d’esprit pour une expérience positive.

Affichez votre site et votre blog avant et après votre histoire

C’est évidemment dans le but d’attirer du trafic vers votre site ou votre blog. Cela donne aux lecteurs l’occasion de continuer à penser à vous pendant que vous avez leur pleine attention.

Quelque chose de spécial doit les attendre une fois qu’ils arrivent sur votre site : une promotion, un cadeau, des articles de blog, un concours, etc.

Ne les faites pas aller sur votre site pour rien.

2 — Vendre son livre sur Twitter

Avant de commencer sur Twitter, il est un outil à acquérir en priorité : un site auteur.

Un site est indispensable pour un auteur, car c’est votre maison et c’est véritablement ici que vous allez vendre votre livre. John Locke n’essaie donc même pas de vendre son livre sur Twitter. Le réseau social est la réserve de lecteurs dans laquelle il puise pour les transformer en fans. C’est la porte d’entrée pour aller plus loin.

Du côté de votre site auteur, pas besoin d’avoir un site de luxe ou un avion de chasse créé par un designer qui vous aura coûté plus cher que votre maison.

Voilà les trois raisons pour lesquelles vous avez besoin d’un site auteur :

  • Donner un moyen de vous contacter directement,
  • Donner le moyen de s’abonner à votre liste email,
  • Donner le moyen de laisser un commentaire sur vos livres.

Trois fonctions que n’importe quel site WordPress est en mesure de vous apporter pour 50 à 100 € par an, autant dire que ce n’est pas la mort.

(Lisez l’article : »Les 3 types de site auteur« )

Même pour vendre son livre sur Twitter, le site auteur est indispensable
Même pour vendre son livre sur Twitter, le site auteur est indispensable

Utilisez Twitter pour vous construire un réseau

On commence ici à pénétrer le cœur de la stratégie de J. Locke pour vendre ses livres. Locke adore Twitter, c’est son réseau social préféré et celui sur lequel il passe le plus de temps.

Pour autant, la stratégie qu’il emploie sur Twitter est transposable sur Facebook ou Instagram pour peu que vous adaptiez votre communication au support. Par souci de clarté, je n’évoquerai que Twitter dans la suite de l’article.

(Lisez l’article « 10 clés pour réussir sur les réseaux sociaux »)

Pour Locke, Twitter remplit deux objectifs pour un auteur :

  • Créer le buzz pour attirer l’attention des lecteurs de votre niche et qui ne vous connaissent pas encore (cet objectif sera traité dans la partie 4)
  • Entretenir votre réseau d’acheteurs, d’amis et de chroniqueurs pour vos prochains livres,

Comme vous pouvez le constater « Vendre son livre sur Twitter » n’en fait pas partie. Pourquoi ? Parce que Twitter est un moyen d’entrer en contact avec les gens et de créer une relation avec eux, et non un stand dans un salon littéraire. Comme tous les réseaux sociaux, Twitter sert à se construire… un réseau social (dingue non?)

Partons du principe que vous possédez déjà une petite communauté avec laquelle vous échangez régulièrement. Votre objectif est de créer une relation amicale avec eux. Un lien suffisamment fort pour qu’ils aient envie, un jour futur, de lire et de laisser un bon avis sur votre livre.

Commencez par suivre les threads et les tweets de vos followers.

Quand vous voyez un commentaire intéressant, cliquez sur le nom de son auteur et vérifiez son profil. S’il ou elle possède un site ou un blog, vous tenez peut-être quelque chose.

Allez sur son site, commencez à lire ses billets et ses articles et posez-vous les bonnes questions : Est-ce que j’aime sincèrement le travail, les écrits de cette personne ? Est-ce qu’elle peut apporter de la valeur à ma communauté ? Est-ce qu’il s’agit d’une personne inspirante, drôle ou avec des choses intelligentes à dire ?

Si vous répondez oui à ces questions, alors c’est le jackpot ! Mentionnez son nom dans un tweet ou vous mettez en avant un de ses articles avec un lien vers son site.

Elle verra non seulement que vous avez aimé son article, mais que cela a une signification pour vous. Elle va vous remercier publiquement. Vous lui répondez publiquement et une amitié commence.

Cela prend du temps, beaucoup de temps, mais c’est le cas de toutes les amitiés qui en valent la peine.

Est-ce de la manipulation ?

À cette question, Locke répond « Non » sans hésiter et je le rejoins sur ce point, à une condition : votre sincérité et votre authenticité.

Partager et vanter les qualités d’un article que vous n’avez pas aimé dans le but de vendre son ebook, c’est de la manipulation.

Partager et vanter la qualité d’un article que vous avez véritablement apprécié en espérant que cela débouche, un jour, sur quelque chose, c’est du réseau.

La nuance existe et elle fait toute la différence.

Pour vendre son livre sur Twitter, il faut d'abord apprendre à se faire des amis
Pour vendre son livre sur Twitter, il faut d’abord apprendre à se faire des amis

Objectif : amenez vos relations et vos lecteurs jusqu’à votre site

Twitter, c’est comme le lycée. Vous avez des amis que vous voyez tous les jours, et des amis que vous invitez à dormir à la maison.

Si vous utilisez Twitter comme outil marketing, alors vous devez le faire avec un objectif en tête, et cet objectif est d’avoir plein d’amis dans votre maison : votre site auteur.

Votre but est donc de sortir vos followers de Twitter pour les amener sur votre site, votre blog et votre liste email.

Avoir des followers sur Twitter, c’est génial. Mais souvenez-vous qu’avoir 10 000 followers sur Twitter et ne pas les amener là où vous avez besoin d’eux ne vous apportera aucun bénéfice.

Pour arriver à cela, voilà deux méthodes complémentaires :

1 — Affichez l’adresse de votre site dans vos livres et assurez-vous que le bouton « Abonnez-vous» soit bien visible dans votre menu.

2 — Amenez vos amis Twitter sur votre site au travers de votre profil Twitter, en envoyant des messages privés, et en échangeant vos emails librement donnés.

Ces adresses email, vous les aurez demandées à vos followers dès que vous le pouvez. S’ils hésitent à vous le donner, c’est que ce ne sont pas encore des amis et que vous devez renforcer votre relation avec eux.

La transformation du follower

Dans la stratégie de Locke, il attribue plusieurs niveaux, plusieurs statuts à ceux qui le suivent sur Twitter. Le but des relations qu’il entretient régulièrement avec eux est de leur faire gravir les échelons jusqu’au dernier barreau, celui de fans.

Le follower

Une personne qui le suit sur Twitter depuis peu, avec qui il échange régulièrement, mais sans lien particulier.

De follower à ami

À mesure que vous ferez connaissance avec vos followers Twitter, vous vous rapprocherez et deviendrez amis. Le genre d’amis qui se rendent mutuellement des services.

D’ami à acheteur

Il sera naturel pour vos amis de vouloir, à un moment ou à un autre, essayer de lire un de vos livres. Peut-être qu’ils l’aimeront, peut-être pas.

S’ils ne l’aiment pas, ils n’en feront peut-être pas la promotion, mais ils continueront de retweeter vos messages et vos opérations de promotion. Cela peut faire toute la différence.

D’acheteurs à chroniqueurs

S’ils aiment votre livre, ils pourront laisser leur avis sur Amazon. S’ils le font, leur commentaire sera bon.

Locke déconseille de demander aux gens de laisser un avis. En revanche, on peut leur demander de laisser une simple note sur Amazon (5 étoiles de préférence).

De chroniqueurs à fans

C’est le but ultime d’un auteur. Le fan est le lecteur qui achète votre livre à peine publié sur Amazon, sans se poser de question. Quand vous avez suffisamment de fans, vous avez la garantie que votre prochain livre sera un Bestseller.

Les fans ne sont pas de simples abonnés. Ce sont des gens qui laissent ce type de commentaire :

« J’adore vos livres. Je vais acheter tout ce que vous écrivez. »

« Je pourrai payer plus cher pour acheter vos livres. Écrivez plus vite ».

« Je recommande vos livres à tous ceux que je connais. Je suis un fan à vie. »

La transformation de follower... en fan
La transformation de follower… en fan

Vendre son livre dès le lancement

Une fois que vous avez votre liste de fans, envoyez-leur un email dès que vous publiez un nouveau livre. Parce que ce sont des fans, ils l’achèteront immédiatement.

Bien sûr, tout le monde ne reçoit pas tous les emails, car certains emails tombent dans les spams. D’autres reçoivent votre email et ne l’ouvrent pas en se disant « Je ferai cela plus tard… » et ils oublient.

Pour pallier à cela, envoyez-leur un email tous les jours tant qu’il vous reste des ventes à faire auprès d’eux. Si vous avez 200 vrais fans, vous devez faire 200 ventes. C’est aussi simple que cela (sinon, c’est que ce ne sont pas des fans).

À mesure que vos ebooks vont partir, le volume des ventes va s’accumuler, et le classement de votre livre sur Amazon va grimper jusqu’au Top 100.

À partir de là, vous n’avez presque plus rien à faire, car une fois dans le Top 100, votre ebook sera visible par les lecteurs qui cherchent quelque chose de nouveau à lire.

3 — Créez un blog simple et sans bêtise

John Locke n’est pas un expert du blogging, il l’admet lui-même dans son livre. D’ailleurs, il n’applique pas les règles du blogging que l’on retrouve généralement sur les sites spécialisés à savoir écrire souvent, des articles longs et de façon régulière.

De son côté, John Locke milite pour des articles rares, courts et un rythme anarchique : 12 à 15 articles… par an.

Ses articles font moins de 800 mots, mais il choisit chacun de ces mots avec soin et passe des heures à écrire ses articles. Il passe proportionnellement plus de temps à écrire des articles de 800 mots que des romans de 300 pages, seulement il ne le fait que lorsqu’il a quelque chose d’important à dire.

Ses articles n’ont rien d’exceptionnel (encore une fois, il l’admet lui-même), mais c’est sa stratégie de blogging qui fait la différence :

  • Il veut plein d’abonnés et il croit que le meilleur moyen d’y arriver est de ne pas les noyer de contenus,
  • Il veut prouver à ses abonnés qu’il n’abuse pas de leur temps,
  • Il veut que ses abonnés attendent son prochain article et qu’ils soient excités à l’idée de le lire,

Chacun de ses articles a un objectif et cet objectif est de vendre un livre. Il les écrit en espérant qu’il soit intéressant, drôle et bien traité. Son blog est avant tout fait pour attirer son lectorat cible et les amener à essayer un de ses livres.

Il connaît ses lecteurs et il écrit le genre d’article qu’ils aiment et qu’ils attendent. Des histoires, des articles avec des héros du quotidien, des femmes fortes, le sens de la compassion et un sens de l’humour très « piquant ». Chacun de ses articles intègre tous ses éléments, car c’est ce qu’aime son lectorat.

Ses articles ne sont pas là pour le référencement Google (d’ailleurs son site est très mal référencé) ou pour déclencher un sentiment de réciprocité. Il veut montrer aux lecteurs comment il écrit, quel genre de livre il écrit et les inciter à cliquer sur le lien d’achat vers Amazon.

Simple et rare c'est la stratégie de blogging de John Locke
Simple et rare c’est la stratégie de blogging de John Locke

4 — Faites la promotion de votre blog

Le premier outil pour faire la promotion de votre blog, c’est d’insérer un lien vers votre blog à la fin de votre ebook. Les deux autres moyens sont les emails que vous recevez et Twitter.

Utilisez Twitter pour amener des lecteurs potentiels

Il y a deux types de followers sur Twitter : les followers et les amis.

  • Les followers sont ceux avec lesquels vous discutez et passez du bon temps.
  • Les amis sont ceux que vous connaissez suffisamment bien pour échanger des emails avec eux et avec lesquels vous vous entraidez.

Quand Locke écrit un article de blog, il poste un ou deux tweets pour le signaler à ses 20000 followers et espère que certains vont le lire et le retweeter.

Il envoie également des tweets groupés à 4 ou 6 de ses followers et recommence 5 ou 6 fois, ce qui veut dire qu’il touche une quarantaine d’entre eux.

Il envoie également des tweets individuels à ses amis pour leur parler de l’article. Ils retweetent toujours et généralement avec un petit mot pour encourager les gens à le lire. Il répète l’opération pour 6 à 10 de ses amis.

Bien sûr, il n’envoie pas ce type de message à tous ses amis à chaque fois. Cela créerait une lassitude et une usure. Ce sont des amis, pas des postiers. C’est pourquoi il change d’amis destinataires à chaque fois, avec un roulement. Juste assez de quoi lancer la machine des retweets.

Vendre son livre sur Twitter en devenant viral

En plus des tags que vous utilisez pour notifier vos amis, les hashtags peuvent aider à faire connaître vos publications.

Par exemple, il a écrit un article témoignant de son admiration pour « Michael J Fox et sa lutte contre la maladie de Parkinson ». Lorsqu’il partage son article sur Twitter, il ajoute les hashtags #michaeljfox et #parkinson. Des hashtags qui ont des chances d’être cherchés par des utilisateurs de Twitter et qui les mèneront vers son article.

Il va également faire une recherche sur ces hashtags et lire les tweets d’autres personnes sur ces sujets. Il répond à leur publication et la retweete. Si la personne commence à le suivre ou le remercie pour son partage, il va l’inviter à lire son article via un tweet où il la tague.

« Si j’aime les chiens et que j’écris un article sur mon chien, je pourrais faire une recherche sur Twitter pour le hashtag “amoureux des chiens”. Des centaines se présenteront. Je vais commencer à suivre ces personnes, retweeter leurs messages et engager la conversation avec eux.

À mesure qu’ils me suivent, je construis une relation avec des abonnés Twitter qui répondront à mes articles de blog. Et à mesure que je me familiarise avec eux, je les invite à consulter mon article.

Parce que j’écris peu d’articles, ils restent consultables et “nouveau” pendant au moins 30 jours, j’ai donc beaucoup de temps pour créer des liens avec ces personnes ; mais généralement, cela ne prend que quelques minutes ou quelques heures pour établir une connexion solide, car ils tweetaient en direct quand je les ai trouvés, et parce que nous avons un intérêt commun. »

En faisant ainsi, vous entrez en contact avec des gens parce que vous partagez quelque chose, et non parce que vous leur vendez quelque chose. Cette relation se crée autour d’un intérêt commun

Convertissez vos visiteurs en abonnés, en amis, en chroniqueurs puis en fans.

Quand vos visiteurs arrivent sur votre site, ils ne doivent pas se poser la question « Comment faire pour m’abonner ? »

Cela doit se voir comme le nez au milieu de la figure, alors affichez-le sur votre site de façon évidente.

Tout ce qui suit est le résultat naturel des amitiés que vous construisez au fil du temps grâce à des conversations par email avec vos abonnés de blog, vos lecteurs de livres, vos amis Twitter, etc. Vous aidez vos amis ; ils vous aident.

Le but ultime pour vendre son livre sur Twitter, c’est de les transformer en fans. Ceux qui achèteront vos livres dès le jour de sa sortie, sans se poser de question.

Si un auteur peut construire une liste de 10 000 fans, il devient le maître du monde.

Un auteur avec 10 000 fans devient le maître du monde
Un auteur avec 10 000 fans devient le maître du monde

Écrivez-leur pour promouvoir votre prochain livre

« Ne noyez pas vos abonnés sous les emails. Écrivez-leur seulement quand vous avez un nouveau livre qui va sortir. »

Sur ce point également, Locke se distingue des conseils que l’on trouve souvent sur le web (les miens y compris), mais cela s’explique :

On recommande souvent de ne pas écrire à ses abonnés que quand on a quelque chose à leur vendre, car il ne faut pas que ces abonnés aient l’impression d’être des vaches à lait ou juste un réceptacle pour de la publicité supplémentaire (personne n’aime ça).

On recommande donc d’écrire des emails régulièrement afin de créer une relation avec ses lecteurs, de créer un lien, de la confiance… et c’est exactement ce que Locke fait. La différence, c’est qu’il le fait via Twitter et non par email ; et comme la grande majorité de ses abonnés viennent de Twitter… le lien est déjà présent.

Bien sûr, il va également leur envoyer un email court quand il reçoit un prix ou qu’il atteint un bon classement ou un volume de vente grâce à eux. Pour les remercier. Mais la plupart du temps, c’est pour annoncer la sortie d’un nouveau livre.

Dans ces emails de lancement, il insère toujours deux (parfois) trois liens d’achat, afin que ceux qui veulent acheter sans lire l’email puissent le faire. Voilà à quoi ressemblent ces emails de lancement :

  1. « Un nouveau roman est sorti. »
  2. Lien d’achat
  3. Il raconte ce qu’il s’est passé depuis son dernier email
  4. Lien d’achat
  5. Pourquoi ce nouveau roman devrait leur plaire
  6. Lien d’achat
  7. Merci pour votre soutien

Il envoie cet email à 250 personnes de sa liste d’abonnés pour leur laisser le temps de diffuser l’information en la partageant.

Le jour suivant, il l’envoie à 250 autres et il continue ainsi jusqu’à épuisement de sa liste d’abonnés.

5 — Répétez avec votre prochain livre

Une fois son livre publié et les ventes lancés, John Lock écrit un nouveau livre… et il recommence.

Que dire de la stratégie marketing de John Locke ? Qu’elle s’appuie sur un concept que l’on retrouve dans TOUTES les stratégies de vente : la relation avec ses lecteurs.

Locke ne fait aucune autopromo sur Twitter. Il publie UN tweet à l’occasion du lancement d’un nouveau livre, car il a compris que ce n’est pas là que cela se passe. Comme tous les réseaux sociaux, Twitter sert avant tout à créer et à développer son réseau social.

C’est en créant ce réseau et en se faisant des amis que Locke a, petit à petit, obtenu un lectorat de plusieurs milliers de personnes qui s’arrachent ses livres à chaque sortie.

C’est la fin de ce dossier consacré au livre « Comment j’ai vendu 1 million d’ebooks en 5 mois » de John Locke.

Si vous avez aimé ce concept d’article dans lequel je synthétise et/ou traduits un livre consacré à l’écriture ou au marketing, faites-le-moi savoir dans les commentaires.

Dites-moi si vous en voulez plus et, éventuellement, suggérez-moi les titres d’ouvrages qui vous intéressent.


Partagez l'article

4 commentaires sur “Vendre son livre sur Twitter | La mauvaise bonne idée”

  1. Bonjour.

    J’ai bien apprécié la synthèse faite et tous les conseils qui sont donnés. Je trouve qu’ils complètent, approfondissent bien ceux déjà connus pour les auteurs, confirmés ou non.

    En gros, que ce soit Twitter, Facebook, blog, il faut utiliser la bonne stratégie pour amener les gens à venir sur le site internet de l’auteur.

    Merci.

    1. Tu as bien compris. Trop de personnes prennent les réseaux sociaux pour des boutiques en ligne et pensent pouvoir vendre en les utilisant, mais ce n’est qu’une porte d’entrée. Rien d’autre.

Laisser un commentaire

Vous avez aimé cet article?