Les 5 applications indispensables pour un auteur

5 applications indispensables pour auteur
Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

Nées dans les années 90, les applications mobiles sont aujourd’hui des outils indispensables de notre quotidien. À l’heure de la mobilité absolue, nous nous en servons pour trouver notre chemin, faire du shopping, communiquer ou nous distraire où que nous soyons, quoi que nous fassions.

Mais qu’en est-il de notre activité d’auteur ? Quelle application auteur peut nous simplifier la vie, voire nous la changer dans notre activité créatrice ? Existe-t-il des applications faites pour les auteurs ou qui peuvent leur faciliter les choses ?

Bien sûr que oui !

Dans cet article, je vais vous parler des cinq applications pour auteur sur mobiles que j’utilise quotidiennement pour mon activité d’écrivain et de blogueur.

Ce que je vous propose, c’est plus que les applis de réseaux sociaux que tout le monde possède pour faire sa promo, mais des applications auteur gratuites et pratiques pour écrire vos histoires, stocker des données, organiser votre activité et communiquer avec votre communauté.

NOVELIST

Je commence avec l’application reine pour les auteurs : Novelist disponible sur Android (il n’existe pas de version Apple).

Totalement gratuite, Novelist est l’appli qui vous permet de construire, préparer et écrire votre roman absolument partout, y compris sur votre téléphone, allongé sous le parasol, pendant que votre compagnon se fait enterrer dans le sable par les enfants.

L’application se divise en 4 écrans avec chacun une fonction bien précise.

Esquisser

C’est l’écran de préparation. Il fonctionne sous la forme de tableaux appelés « catégorie ». Vous pouvez créer autant de catégories que vous le voulez pour travailler les éléments de votre roman : thème, personnages, lieux, accessoires, etc.

Dans chaque catégorie, vous créez des éléments que vous construisez vous-même.

Pour créer l’élément de votre protagoniste, par exemple, vous pouvez insérer du texte, une photo et créer des liens avec d’autres éléments de personnage par exemple.

Tous ces éléments peuvent être fusionnés, séparés ou dupliqués à l’infini. Vous pouvez également lui attribuer un statut (brouillon, révisé, final, terminé).

Bref, vous faites à peu près tout ce que vous voulez, ce qui vous permet d’appliquer peu ou prou votre méthode personnalisée d’écriture.

Écrire

C’est sur cet écran que vous allez réellement écrire votre roman, scène par scène.

Les scènes fonctionnent sur le même principe que les éléments de l’écran « Esquisser » et peuvent être séparées, fusionnées ou dupliquées à l’infini.

Il est également possible de créer des liens entre des scènes et des éléments de l’écran « Esquisser ».

Organiser

Une fois que toutes vos scènes sont écrites, vous pouvez les organiser en sections de différentes tailles : préface, partie, chapitre et postface.

D’un simple glissé, vous pouvez changer l’ordre de vos scènes à loisir jusqu’à obtenir l’enchaînement qui vous convient le mieux.

Quand vous pensez que c’est le cas, vous pouvez visualiser à l’écran votre roman tel qu’il a été écrit et agencé et tel qu’il apparaîtra une fois imprimé.

Il ne vous reste plus qu’à compiler toutes les parties de votre livre et de l’enregistrer sur votre téléphone au format EPUB, ODT ou HTML.

(Lisez l’article : « EPUB ou MOBI : quel format d’eBook choisir ?»)

Programmer

Enfin, le dernier écran vous permet de vous fixer un objectif en termes de mots à écrire et de vous fixer une échéance pour terminer votre projet.

« Oui, mais moi j’ai du mal à écrire sur le petit clavier du téléphone »

Je ne vais pas vous jeter la pierre, il est vrai qu’écrire 300 pages sur un écran de smartphone, ce n’est pas la panacée.

Heureusement, les développeurs ont prévu une fonction « Écrire sur le web ». Elle vous permet de vous connecter rapidement en scannant un QR code sur écran et d’accéder à votre roman en-cours depuis un ordinateur de salon.

Novelist est incroyablement complète pour une appli mobile qui vous permet d’emporter tout votre travail dans votre poche et, cerise sur le gâteau, elle existe en français.

NOVELIST: application pour auteur par excellence

DROPBOX

Équivalente aux autres applis du même genre comme Google Drive, Onedrive ou iCloud, c’est l’application qui vous permet de transporter tous vos documents importants sans pour autant surcharger la mémoire de votre téléphone.

Pour cela, rien de plus simple, il vous suffit de l’installer préalablement sur votre ordinateur et d’y stocker tous les documents dont vous pouvez avoir besoin. Ensuite, installez l’application sur votre mobile et connectez-vous avec la même adresse email que sur votre ordinateur… et ô miracle, tous vos documents sont disponibles sur votre mobile, prêt à être utilisé.

Comme tous les services de stockages en ligne, l’application est gratuite jusqu’à un certain volume de données. À titre personnel, je trouve le forfait gratuit plus que suffisant.

À quoi ça va me servir ?

Voilà typiquement le genre de documents que je stocke sur ma dropbox en cas d’urgence :

– Mes bonus : Pour inciter les lecteurs à s’abonner à mes blogs, je propose un bonus. Il peut s’agir d’un Plan Marketing pour Auteur ou d’une histoire originale de ma série « Charlie et le magicien invisible ».

Normalement, je n’ai pas besoin de m’en occuper. Le lecteur s’abonne, reçoit le bonus automatiquement par email et tout roule. Hélas, il arrive parfois qu’un grain de sable se coince dans ces rouages bien huilés et que l’email ne parte pas. Le nouvel abonné m’écrit généralement pour me le faire savoir.

Même allongé sur ma serviette de plage, je peux répondre au nouvel abonné en ajoutant le fameux bonus en pièce jointe depuis ma dropbox… et tout le monde est content.

– Les couvertures de mes romans : Besoin d’une image de votre couverture pour un chroniqueur qui a adoré votre roman ? Pas de souci. Vous avez tout sous le bout du doigt. Une pièce jointe dans un email ou un message privé suffit pour ne pas passer à côté d’un coup de pub gratuit.

(Lisez l’article : « 5 méthodes pour sauvegarder son travail »)

Emmenez vos fichiers auteur partout où vous allez

WORDPRESS

Si vous avez un site auteur de type blog, vous avez une chance sur 4 d’être sur WordPress. Cette interface est la plus populaire du monde puisqu’elle est utilisée par 25 % des sites du globe y compris par des sites renommés comme ceux du Figaro ou du New York Times.

Comme d’autres interfaces, WordPress permet d’automatiser certaines fonctions. Par exemple, vous pouvez programmer la publication de vos articles de blog avant de partir en vacances. Tout est automatique, de la publication de l’article à l’envoi de la newsletter à vos abonnés. WordPress n’a pas besoin de moi pour suivre les instructions que je lui ai données.

En revanche, il y a des choses qu’il ne peut pas faire sans moi. C’est la raison pour laquelle l’application WordPress est installée sur mon téléphone.

Sa fonction la plus utile est sans nul doute la correction des fautes. On a beau se relire et utiliser Antidote, il y en a toujours une ou deux qui passent au travers des mailles du filet. Lorsque c’est le cas, j’utilise l’application pour corriger mes articles directement sur mon téléphone. La mise à jour est immédiate.

La deuxième raison est la réponse aux commentaires. Je tiens à ce que mes blogs soient et restent des sites interactifs. C’est important. C’est pourquoi je m’efforce de répondre systématiquement à tous les commentaires.

C’est possible sur mobile grâce à cette application. Il est également possible d’approuver (ou désapprouver) un commentaire si vous avez installé une étape de validation manuelle ou de supprimer un commentaire agressif ou injurieux.

La troisième raison est de rester en contact avec vos partenaires blogueurs et auteurs qui sont également sur WordPress. Via l’application, vous pouvez vous abonner aux sites de vos collègues pour rester informé de leurs nouvelles publications et leur laisser un commentaire sympathique. Ça fait toujours plaisir. 😉

(Lisez l’article : « Comment choisir les blogs littéraires pour son livre »)

L'application pour les auteurs qui bloguent
Image par Kevin Phillips de Pixabay

EVERNOTE

Sans aucun doute l’application que j’utilise le plus.

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé d’avoir une idée géniale ? THE idée géniale de sujet de roman qui fera de vous le nouveau Stephen King de la littérature de genre.

Cette idée est tellement fantastique que vous êtes certains que vous ne pourrez pas l’oublier. C’est impossible… et pourtant c’est exactement ce qu’il se passe.

Il faut savoir qu’il n’y a rien de plus volatile qu’une bonne idée. Elles vous glissent entre les doigts comme une savonnette et vous passez le reste de la journée à la chercher tandis qu’elle vous nargue depuis le bout de votre langue.

Votre cerveau (tout comme le mien) n’est pas digne de confiance pour ce qui est de se souvenir de vos fulgurances créatrices. C’est pourquoi vous devez toutes les noter, et vous devez les noter tout de suite.

N’attendez pas.

Ne vous dites pas « Je m’en souviendrai et je la noterai plus tard », car « plus tard » se transformera immanquablement en « Trop tard ».

C’est pourquoi j’ai toujours de quoi noter sur moi. Que ce soit pour les idées d’articles, de vidéos, de nouvelles, de personnages, de roman ou de lieux, cela finit toujours sur un de ces deux supports :

D’abord, mon « carnet vomi ».

C’est ma fille qui l’appelle ainsi, pour la simple raison qu’il me sert à mettre sur le papier tout ce que mon esprit va « vomir » jour après jour : D

Je le transporte toujours avec moi. Lui et mon stylo quatre couleurs ne quittent jamais ma sacoche… et je ne suis jamais loin de ma sacoche. Je m’en sers pour noter mes idées de fiction ou pour croquer rapidement un personnage ou un lieu.

C’est également ma bouée de secours en cas d’absence de réseau satellite ou de batterie de téléphone à plat.

Toujours avoir un carnet sur soi
Image par Engin Akyurt de Pixabay

Ensuite l’application Evernote.

Accessible depuis mon téléphone, l’application PC ou simplement via leur site, j’utilise la version gratuite pour noter absolument toutes les informations nécessaires à mes activités d’auteurs et de blogueurs.

Organisation et classement

Evernote et un moyen formidable de prendre des notes et de conserver des informations en permanence sur soi. Mais pour cela, il faut faire preuve d’un minimum d’organisation et de sobriété. La simplicité est la règle. Plus vous ferez compliqué, et plus vous risquez de vous perdre vous-même dans votre classement.

Pour cela, je crée des carnets de note, ce qui équivaut à des « catégories » de notes. J’en compte trois : un pour mes « informations personnelles », un pour tout ce qui concerne ma « Famille » et un pour mon activité d’« Auteur/blogueur ».

Dans ce dernier, je stocke, complète et consulte chaque jour 6 genres de notes

  1. Les idées de fiction découpée en 3 sous-genres : situations, personnages et lieux

  2. Les idées d’articles de blog découpé en 4 sous-genres : écrire, publier, vendre et développement personnel,

  3. Un tableau simplifié de ligne éditoriale qui récapitule mes publications sur le blog et sur les réseaux sociaux pour les 6 semaines à venir,

  4. Un modèle de structure de newsletter. Il me sert de support pour écrire mes premiers jets d’email,

  5. Une liste d’histoires vraies ou d’anecdotes pour illustrer mes articles ou newsletter,

  6. Une note dédiée pour chaque fiction (nouvelle ou roman) en développement,

avec mon téléphone et mon carnet « vomi », je suis à peu près certain de ne jamais perdre une de ces précieuses idées si volatiles, et je sais où aller les chercher lorsque j’en ai besoin.

Evernote: Ne perdez plus jamais vos idées de roman

HABITICA

Si je suis souvent considéré comme une personne organisée, c’est pour une bonne raison : je n’ai aucune mémoire.

Rendez-vous médicaux, anniversaires, aller chercher mamie à la gare, séance de coaching, interview d’auteur, traitement des emails… toutes ces informations traversent la fine carcasse de mon crâne à une telle vitesse qu’elles n’ont pas le temps d’y laisser une empreinte.

C’est la raison pour laquelle je note toutes les choses que j’ai à faire que ce soit dans le cadre de ma vie privée, artistique ou professionnelle.

OneCalendar

Pour ce qui est des rendez-vous, le bon vieil agenda n’a plus à faire ses preuves. Personnellement j’utilise OneCalendar, car c’est le seul sur lequel j’ai réussi à faire cohabiter mon agenda Google (privé) et mon agenda Outlook (pro) en un seul et même endroit. Cela m’évite de louper un rendez-vous en regardant le mauvais agenda.

Son fonctionnement est basique, mais efficace et c’est tout ce que je lui demande.

Habitica

Dans le cadre des tâches à faire, il existe de très bonnes applications comme Trello qui permet de se créer des listes dynamiques sur plusieurs thématiques. Cependant, ma préférence revient à Habitica qui réussit à transformer la liste des tâches à faire en jeu.

Avis aux amateurs de jeux de rôle, vous risquez vite de devenir accro !

Vous commencez par vous créer un avatar que vous pouvez customiser. À partir du niveau 5, vous pourrez lui choisir une classe (guerrier, magicien ou voleur).

À chaque fois que vous réalisez une tâche, votre personnage gagnera de l’or et un peu d’expérience. Chaque fois que vous oublierez, votre avatar perdra un peu de vie.

Ces tâches à faire rentrent dans trois catégories :

– Les habitudes : ces petites choses que l’on fait sans y penser. Elles peuvent être bonnes (méditer, prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur, chercher de nouvelles idées) ou mauvaises (s’énerver au volant, grignoter entre les repas, etc.). Les premières vous font gagner de l’expérience, les deuxièmes vous font perdre de la vie.

– Les quotidiennes : Ce sont les tâches que vous devez répéter tous les jours ou certains jours de la semaine de façon répétée (écrire 1000 mots par jour, faire du sport, écrire un article de blog, etc.).

– À faire : ce sont les tâches ponctuelles que vous ne ferez qu’une seule fois (corriger son roman, trouver un graphiste pour sa couverture, payer ses impôts, etc.)

Chaque tâche peut être découpée en sous-tâches et se voir attribuer un niveau de difficulté.

Vous pouvez ensuite vous lancer dans des quêtes en solo ou en équipe avec vos amis pour combattre des créatures gigantesques et utiliser votre or pour acheter de l’équipement (épée, armures, bouclier) et des montures fantastiques (dragon, loup géant, cochon volant, etc.).

Les développeurs d’Habitica ont complètement compris le concept de gamification. Loin, très loin devant le traditionnel badge de félicitation offert quand on atteint un objectif, Habitica fais de vos tâches en-cours une vraie partie de plaisir et c’est gratuit.

Je n’ai fait que décrire les grandes lignes de cette super appli, pour plus de détails, allez sur leur site.

Habitica: pour s'organiser tout en jouant

Voilà les 5 applications auteur que j’utilise quotidiennement pour organiser et avancer en permanence sur mes activités d’auteur et de blogueur. Certaines proposent des fonctionnalités payantes (Evernote, Dropbox, Habitica, etc.), mais je n’en ai jamais eu besoin. Leur version gratuite m’a toujours suffi.

Et vous ? Quelles sont les applications que vous utilisez chaque jour ? Est-ce qu’elles vous aident dans votre activité d’auteur ?

Dites-le-moi dans les commentaires.


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

3 commentaires sur “Les 5 applications indispensables pour un auteur”

  1. Je ne savais pas qu’il y avait une appli WP, je vais aller voir ça. Sinon, j’utilise Trello pour noter mes idées d’histoires, les articles de blog et aussi pour les textes déjà écrits leur longueur (nbre de mots et de caractères, avec et sans espaces), ça m’évite de retourner dans le fichier. Je n’ai jamais réussi à me faire à Evernote. En revanche, j’adore Habitica, ça complète mon agenda.

  2. WP c’est mon ami. Je balance plus facilement mes idées “brosse à dents” (trouvée en me brossant les dents) dans Trello, mais j’aime bien Evernote pour capturer les liens intéressants, et du coup, rassempler des idées, photos, liens dans des carnets, ça fait un premier tri.
    Onedrive plutôt que Dropbox, mais c’est pareil.

    Par contre, je n’avais pas bien regardé Novelist, et j’ignorait la fonction écrire pour le web.

    Habitica je ne connaissais pas. J’utilise tout simplement le calendrier de mon téléphone, que j’ai synchronisé à tous mes comptes.
    Et pour être efficace, Focus Todo a remplacé Todoist, afin d’avancer avec la méthode pomodoro (en plus, j’ai un ptit arbre qui pousse plus j’avance, j’adore <3 lol).

    Merci pour ces tuyaux.

Laisser un commentaire