5 bonnes raisons d’être un auteur ambitieux

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  

Être ambitieux n’est pas une qualité qui a bonne presse. Lorsqu’on parle d’ambition, nous avons généralement en tête la caricature du jeune loup prêt-à-tout. Le Rastignac dont les dents rayent le parquet et qui est prêt à écraser ceux qui se dresseront sur sa route. Peu d’auteurs veulent être cela (ou l’assume en tout cas), car cela ne colle pas à l’éternelle image romantique de l’artiste.

À cet égard, l’ambition a le problème opposé du perfectionnisme. Alors que celui-ci est vu comme une qualité élitiste qu’il est bon de mettre en avant (même si cette « qualité » est souvent la raison pour laquelle un livre n’est jamais publié), la première est souvent dénigrée alors qu’elle est une des clés de la réussite.

L’ambition n’a pourtant pas nécessairement de lien avec l’argent ou le pouvoir. C’est un état d’esprit qui nous permet d’orienter nos décisions vers la réussite, et ce dans le respect de nos valeurs et de celles des autres. L’ambition ne garantit pas le succès (rien ne le peut), mais si tous les ambitieux n’ont pas réussi tous ceux qui ont réussi ont été ambitieux.

Être ambitieux n’est donc en rien honteux ou culpabilisant, et voilà cinq raisons pour lesquelles vous devriez embrasser votre ambition et lui faire un gros câlin.

1 — Être ambitieux vous oriente vers l’avenir

Personne n’est ambitieux sans but, sans un objectif précis. Que cet objectif soit de vivre de l’écriture, de trouver un éditeur ou juste finir votre livre, votre ambition vous conditionne pour être tourné en grande partie (mais pas exclusivement) vers le but à atteindre.

Il y a une énorme différence entre une personne qui « voudrait bien vivre de l’écriture, un jour » et une personne qui « a l’ambition de vivre de l’écriture ». La première a toutes les chances de ne jamais y arriver. Pourquoi ? Parce que, contrairement au second, ses pensées ne seront pas tournées en quasi-permanence vers cet objectif. Cela fait toute la différence entre une personne concentrée et engagée dans un projet et une autre.

En étant tourné vers l’avenir et votre objectif, les obstacles et les coups durs vous paraîtront plus supportables et pourront même vous motiver à travailler plus dur sur l’objet de votre ambition, car vous ne les subirez plus. Être ambitieux, c’est également ne pas se laisser pousser par les événements extérieurs, mais par son envie de dépassement. L’ambitieux prend sa vie en main de façon responsable.

Avez-vous déjà entendu parler de l’illusion de fréquence ? Il s’agit d’un phénomène par lequel vous avez l’illusion que tout vous ramène au sujet de votre préoccupation. Par exemple, lorsque ma femme était enceinte, je voyais des poussettes et des ventres arrondis a-bso-lu-ment partout. Aujourd’hui, quand je passe devant une affiche qui parle de livres ou d’écriture, elle me saute littéralement aux yeux.

Être concentré sur votre objectif va provoquer cette illusion de fréquence et vous serez, de façon totalement inconsciente, aux aguets de toutes les opportunités pouvant servir votre ambition. Si vous n’êtes pas orienté sur votre objectif, ces mêmes opportunités pourraient passer sous votre nez déguisé en danseur de tango argentin sans que vous y prêtiez la moindre attention.

2 — Être ambitieux boost la motivation et l’épanouissement

Il y a deux ans, j’ai connu une grande remise en question de ma vie professionnelle qui a provoqué chez moi une montée vertigineuse d’ambition. Cette ambition me poussait à faire autre chose de mes mains et de mon esprit, mais sans que je sache tout de suite quoi.

Je me suis d’abord tourné vers l’ébénisterie et la sculpture sur bois qui est un de mes violons d’ingre. J’ai sculpté toutes les branches de tilleul que je trouvais, j’ai fabriqué des meubles pour des amis, j’avais deux ou trois idées de sculpture par jour… jusqu’à ce que je considère le peu de débouchés qui existe aujourd’hui dans ce domaine.

Je me suis alors tourné vers la troupe d’improvisation théâtrale dont je fais partie. J’ai contacté mes partenaires de jeu pour leur proposer de nouveaux concepts de spectacle, des podcasts, une chaîne YouTube, la création d’un festival… mais ils n’avaient pas les mêmes ambitions que moi pour la troupe et étaient satisfaits de ce qu’ils avaient.

Je suis alors retourné à mon premier amour : l’écriture. J’ai écrit plusieurs nouvelles, puis un roman, puis j’ai créé ce blog et j’en suis aujourd’hui à publier plusieurs contenus par semaine en ligne tout en écrivant un nouveau roman.

Si je vous parle de tout cela, ce n’est pas pour me vanter. Je ne suis pas un auteur en capacité de vivre de ses écrits et je considère que j’ai encore des milliards de choses à apprendre et à partager avec vous sur ce sujet.

Mon modeste exemple illustre bien le pouvoir de l’ambition en matière d’activité et de créativité. Depuis deux ans, mon cerveau est en permanente activité d’apprentissage et de création de nouveaux contenus sous de nombreux formats différents. Je n’ai pas connu le train-train de la vie quotidienne depuis tout ce temps et je n’ai pas prévu d’arrêter puisque je continue d’explorer de nouveaux domaines régulièrement (le dernier en date : l’investissement financier).

Bref, l’ambition vous pousse toujours vers de nouveaux projets, elle boost votre cerveau et votre créativité.

3 — Être ambitieux, c’est bon pour l’estime de soi

« Fais attention » « Mais tu ne sais pas faire » « Ne prends pas de risque »

L’estime de nous-mêmes est régulièrement mise à rude épreuve par nos amis, nos collègues ou notre famille. Ce sont très souvent des conseils débordant de bienveillance, mais qui nous tire vers le bas. L’ambition, elle, nous tire vers le haut.

Pour ceux qui ont déjà publié un roman, vous souvenez-vous du sentiment de fierté que vous avez ressenti en voyant votre nom sur la couverture ? Sur votre page auteure Amazon ? Certes, cela n’a pas été un best-seller (enfin pas encore 🙂 ), mais cela fait du bien à l’ego.

Il n’est parfois même pas nécessaire d’avoir atteint son objectif pour que notre ambition soit bonne pour notre propre estime. Un regard sur le chemin parcouru et les choses accomplies est souvent suffisant pour nous faire réaliser que nous valons plus que ce que nous croyons. Le voyage est, dans ce cas aussi, plus important que la destination.

L’estime des autres est également bonne pour notre petit ego (qui mérite qu’on s’occupe un peu de lui). À titre personnel, j’ai ressenti une grande émotion devant le visage ému de ma mère quand je lui ai dédicacé un exemplaire de « Charlie et le magicien invisible ».

4 — Être ambitieux permet de voir grand

« Ne faites pas de trop petits rêves, car ils n’ont pas le pouvoir de faire avancer les hommes » Goethe

Si vous vous fixez comme objectif de vendre 100 livres, vous en vendrez 10. Si vous visez le millier, vous en vendrez 100. Consciemment ou inconsciemment, nous mettons toujours en œuvre les moyens juste assez suffisants pour atteindre notre but. Nous ne voulons pas travailler pour rien. C’est donc en visant le soleil que vous avez une chance d’atteindre la lune.

Réaliser votre rêve d’être édité par Albin Michel, de recevoir un prix prestigieux ou de vivre de votre plume n’est pas quelque chose qui arrive par hasard. C’est le fruit d’un travail acharné sur le long terme et seule une ambition profondément ancrée peut vous permettre de tenir sur la durée.

(Lisez l’article : “Comment faire sa bucket list”)

L’auteur ambitieux sera poussé par elle pour avancer vers son but. Il cherchera à s’améliorer sans cesse et pas seulement du point de vue technique, mais sur tous les aspects, toutes les disciplines qui lui permettront de s’approcher de son objectif. Plus son ambition sera grande, plus il ira loin dans la maîtrise de ces disciplines.

5 — Être ambitieux ne veut pas dire être arriviste

L’être ambitieux ne se bat pas contre les autres, mais contre ses propres peurs. Il se dépasse et saute les obstacles pour avancer. Le timide apprend à se mettre en avant, le débutant se lance, le pudique s’affiche… C’est uniquement si la peur est plus grande que l’ambition qu’ils reculent.

De son côté, l’arriviste utilise l’ambition pour nourrir uniquement son ego, ou bien il en fait une obsession qui, dans ce cas, devient un obstacle à l’épanouissement et au développement personnel.

C’est quand l’ambition devient une fin en soi qu’elle devient dangereuse pour l’auteur et pour son entourage. L’arriviste peut atteindre son objectif, mais le prix à payer est alors très élevé.

(Lisez l’article : “le scandale fait-il vendre ?”)

« Mais je n’ai aucune ambition ! »

Vous n’avez aucun rêve ? Aucun désir un peu fou ? Aucune envie de vivre plus ou différemment ? Si c’était le cas, je ne pense pas que vous seriez lecteur de ce blog en général et de cet article en particulier. Il est probable que vous ne vous êtes juste pas posé les bonnes questions.

Demandez-vous « Qu’est-ce que je veux pour moi et ceux qui m’entourent ? ». Une nouvelle vie professionnelle ? Une reconnaissance de mes pairs ? Un prix littéraire ? Lâchez-vous ! Voyez grand. Il n’y a pas de mauvaise réponse du moment que vous tenez compte de l’écologie de votre objectif.

(Pour en savoir plus sur l’écologie d’un objectif, lisez l’article « Se fixer un objectif pour la rentrée »)

Demandez-vous ce que cette ambition va vous permettre d’atteindre ? Car, je le répète, l’ambition n’est que le moyen d’atteindre un but et non une fin en soi. Revoyez vos objectifs à la hausse pour qu’ils représentent un défi qui va mobiliser vos forces, votre patience, votre intelligence et votre créativité.

Découvrez ce que vous devez apprendre pour la réaliser, ce que vous êtes prêts à sacrifier pour elle, par où vous devez commencer… et lancez-vous ! Plongez dans l’inconnu ! Imprégnez-vous de nouvelles connaissances et servez-vous-en pour satisfaire ces ambitions qui vous donne des ailes.

Maintenant, dites-moi : quel est, d’après vous, le domaine dans lequel vous avez le plus à apprendre pour réaliser votre rêve d’auteur ? Celui où vous avez le plus de marge de progrès.

Dites-le-moi dans les commentaires.

Image parMed Ahabchane de Pixabay


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 commentaires sur “5 bonnes raisons d’être un auteur ambitieux”

  1. Merci pour cet article intéressant. Pour ma part, j’ai encore à apprendre pleiiiiin de choses, à débloquer aussi beaucoup, notamment le fait de ne pas savoir comment communiquer sur mon projet (ou mes projets), comment les mettre en avant, par quel biais, quel réseau etc. Je suis quelqu’un de solitaire (sans blague !) et timide (ah bon ?) même si ça ne se ressent pas forcément, et j’ai beaucoup de mal à aller vers les autres, à mettre mes projets en avant.

    1. Beaucoup d’auteurs sont des introvertis et doivent travailler sur leur comm. La bonne nouvelle, c’est que nous vivons à une époque où communiquer sans sortir de chez soi n’a jamais été aussi facile.

  2. Bonjour Jérôme !

    Encore un super article ! Merci beaucoup.
    Je ne vais pas faire dans l’originalité, en disant que le domaine à travailler chez moi, c’est avant tout l’aspect commercial… Je “me vends” mal !! Je déteste toute la partie commerciale, démarcher les libraires etc. Je le fais, mais essentiellement les jours où je me sens d’attaque… Donc je n’avance pas aussi vite que je le devrais je suppose… !
    Voilà, j’arrête de raconter ma vie ! Merci encore une fois pour tous ces articles ! A bientôt !

    1. Merci pour ce témoignage. C’est une autre bonne raison de s’investir dans le marketing en ligne. Je tacherai de m’en souvenir pour les articles à venir 😉

Laisser un commentaire